Bilan complet achats de végétaux

Achats de végétaux d’ornement et pour le potager en 2016

Le bilan consommateurs 2016 des achats de végétaux d’ornement et pour le potager réalisé par Kantar TNS pour VAL’HOR et FranceAgriMer révèle une situation assez stable par circuit mais des évolutions dans la destination des achats. En 2016, 74 % des ménages français ont acheté des végétaux d’ornement ; un chiffre stable par rapport à 2015. Par contre la proportion de ménages acheteurs de végétaux pour le potager diminue : elle est de 34 % en 2016 contre 36 % en 2015.

 

La grande distribution reste le lieu d’achat le plus fréquenté pour l’ensemble des achats de végétaux (c’est-à-dire ornement et potager). Néanmoins, en volume, la jardinerie spécialisée reste le premier circuit et pour les végétaux d’ornement uniquement, le fleuriste est en sommes dépensées le premier lieu d’achat.

 

En 2016, les ménages acheteurs ont dépensé en moyenne 59,50 € en végétaux d’intérieur (hors deuil), 52,60 € en végétaux d’extérieur (hors deuil), 39,00 € en végétaux pour le cimetière et 60,20 € en végétaux pour des obsèques. Les dépenses des ménages en végétaux se décomposent de la façon suivante : 39 % en végétaux d’intérieur, 29 % en végétaux d’extérieur, 23 % en végétaux pour le deuil (cimetière, obsèques) et 9 % en végétaux pour le potager. Les fleurs coupées représentent 58 % de l’ensemble des dépenses en végétaux d’intérieur contre 42 % pour les plantes en pot. En 2016, la rose reste en tête des fleurs coupées achetées avec 38 % des dépenses mais perd 3 points de pourcentage par rapport à 2015.

 

Les dépenses de végétaux d’extérieur se répartissent de la façon suivante : 55 % en plantes, bulbes et graines, 36 % en arbres et arbustes d’ornement et 9 % en arbres et arbustes fruitiers.

 

71 % des dépenses en végétaux d’intérieur correspondent à des achats pour offrir.

En 2016, 53 % des ménages acheteurs ont effectué au moins un achat en végétaux d’intérieur ou d’extérieur pour l’offrir. Les ménages acheteurs de végétaux pour offrir ont consacré cette même année un budget de 55,60 € contre 54,40 € en 2015.

 

En 2016, 4 ménages sur 10 en France ont acheté au moins un végétal d’ornement à l’occasion d’une fête calendaire, près de 2 sur 10 pour la Toussaint avec une baisse par rapport à 2015. Près de 7 ménages sur 10 ont acheté au moins un végétal d’ornement pour une occasion personnelle (anniversaire, invitations, remerciements…).

 

En 2016, 44 % des ménages ont effectué au moins un achat en végétaux d’extérieur pour le jardin et 24 % pour le balcon/rebord de fenêtre/la terrasse. Cette deuxième destination représente un poids plus important dans les achats en 2016 : 28 % des quantités achetées, contre 24 % en 2015 et 24 % des sommes dépensées, contre 23 % en 2015. 

 

Rapport complet 2016

Fiche sur les achats de l'année 2016

Source : panel consommateurs Kantar TNS pour VAL’HOR et FranceAgriMer, données 2016.

Consommation de végétaux d'ornement par région

Accéder à la synthèse des données sur les achats des ménages en végétaux d'ornement par groupe de région

Synthèse VAL'HOR

 Source: panel consommateurs TNS Sofres pour Val'hor et FranceAgriMer

Le marché de la rose

La rose est la fleur coupée la plus achetée avec 57 % des dépenses de cette catégorie de végétaux d’intérieur en 2014. Le fleuriste est de loin le lieu d’achat préféré des Français avec 73 % des sommes dépensées dans ce circuit.

En plante fleurie en pot, le rosier d’intérieur est le 4ème produit le plus acheté. Il est acheté principalement chez le fleuriste (41 % des dépenses, en grande ou moyenne surface (19 % des dépenses), en jardinerie spécialisée (13 % des dépenses) ou chez le producteur (11 % des dépenses).

Le rosier d’extérieur représente 9% des dépenses en végétaux d’extérieur. Les Français en achètent essentiellement en jardinerie spécialisée (33 % des dépenses), chez le producteur (17 % des dépenses), en vente par correspondance (12 % des dépenses) et en coopérative/libre-service agricole (11 % des dépenses).

Télécharger la fiche

 Source: panel consommateurs TNS Sofres pour Val'hor et FranceAgriMer