Banniere En Quête de Vert

8 février 2018

Mode de vie

05 Février 2018

LES FRANÇAIS VEULENT PLUS DE TEMPS POUR EUX-MEMES

Les Français veulent gagner du temps et les jardiniers...

LES FRANÇAIS VEULENT PLUS DE TEMPS POUR EUX-MEMES

Les Français veulent gagner du temps et les jardiniers amateurs n'échappent pas à cette tendance. Ils veulent aussi profiter de leur quotidien dans un monde où tout va très vite. Un enjeu important pour communiquer auprès des consommateurs, en particulier ceux qui sont curieux du monde végétal mais manquent de temps, et les encourager à jardiner ou à faire appel à un professionnel du paysage pour leurs espaces extérieurs.

83 % des Français aiment prendre leur temps et 53% aimeraient ralentir leur rythme de vie, indique un sondage réalisé par Harris Interactive pour Volvo. Près de deux Français sur trois estiment manquer souvent de temps pour faire tout ce qu'ils voudraient faire en une journée et plus de six Français sur dix déclarent toujours chercher à gagner du temps dans leur vie. Une préoccupation qui diminue avec l'âge.

Près de six Français sur dix également considèrent que bénéficier de deux heures de plus par jour améliorerait leur vie. A noter que les parents, les moins de 35 ans et les PCS + utiliseraient ce temps pour faire davantage d'activités. De plus, 61% des Français choisiraient ce temps supplémentaire en priorité pour eux-mêmes (activités et loisirs personnels). S'ils avaient deux heures en plus par jour, plus d'un tiers des Français les utiliseraient pour pratiquer un loisir personnel : bricolage, jardinage, jeux vidéo, activité artistique, etc.

A cet égard, Mission : Végétal, programme court original, dont la saison 5 a démarré samedi dernier, met régulièrement en avant des solutions accessibles aux jardiniers amateurs et des solutions apportées par les professionnels du paysage.

Source : Les Français et leur rapport au temps, étude Harris Interactive pour Volvo, Janvier 2018.

 

International

02 Février 2018

AUGMENTATION DE L’EXCEDENT COMMERCIAL DU SECTEUR DE L’HORTICULTURE ET DE LA PEPINIERE EN EUROPEL’Union...

AUGMENTATION DE L’EXCEDENT COMMERCIAL DU SECTEUR DE L’HORTICULTURE ET DE LA PEPINIERE EN EUROPE

L’Union Européenne représente 31 % de la valeur de la production de fleurs et plantes en 2016 (28 % en 2015), la Chine 19 % (18 % en 2015) et les Etats-Unis 12 % (16 % en 2015). La France occupe la troisième place des pays de l’Union Européenne en terme de valeur de la production de fleurs et plantes, après les Pays-Bas et l’Italie, et la quatrième place pour ce qui est de la surface de production.
Le solde de la balance commerciale totale en fleurs et plantes de l’UE est positif avec une hausse de l’excédant de 12 % entre 2015 et 2016. Le solde commercial de l’UE est positif pour les plantes en pot, bulbes, conifères et plantes de pépinière mais est constamment déficitaire pour les fleurs et feuillages coupés.

Les trois principaux pays fournisseurs de l’UE sont le Kenya (28 % des importations hors UE), l’Ethiopie (11 %) et l’Equateur (11 %). Les trois plus grands pays clients de l’UE sont la Suisse (22 % des exportations), la Russie (19 %) et les Etats-Unis (12 %).

Sources : AIPH / Union Fleurs, International Statistics Flowers and Plants 2016, Vincent LARIVIERE, Live plants and products of floriculture sector in the EU, European Commision,
Eurostat, Economic Accounts for Agriculture, Eurostat Comext.

 

Communication

02 Février 2018

UNE BANDE DESSINEE SUR LES METIERS DU VEGETAL

Sortie au mois de janvier, une bande dessinée intitulée...

UNE BANDE DESSINEE SUR LES METIERS DU VEGETAL

Sortie au mois de janvier, une bande dessinée intitulée « Jeunes Pousses » met en avant les métiers du végétal.

Pour ce faire, le Comité Régional de Développement Agricole angevin a réalisé un concours de bande dessinée des métiers du végétal remporté par François Salembier, scénariste, dessinateur et auteur de BD. F. Salembier a visité une vingtaine d'entreprises pour s'imprégner du sujet et construire le récit. A travers les personnages, les lecteurs pourront découvrir les métiers, les laboratoires et l'intérêt de la technologie dans la filière avec des liens pour accéder à des informations complémentaires. 10 000 exemplaires ont été distribués au Sival, chez les partenaires, dans les établissements scolaires et médiathèques.

Source : Olivier LEVEQUE, Une BD sur le végétal spécialisé, 16-01-2018, Médiafel.

 

Entreprises

05 Février 2018

FLEURS ET ALIMENTAIRE, UNE OPPORTUNITE POUR LES DEUX SECTEURS ?

Dans le cadre d’un programme sur les...

FLEURS ET ALIMENTAIRE, UNE OPPORTUNITE POUR LES DEUX SECTEURS ?

Dans le cadre d’un programme de recherche sur les innovations commerciales en fleurs coupées conduit depuis 2014, l’Institut technique ASTREDHOR a étudié l’intérêt culinaire de plusieurs espèces auprès de restaurateurs, fleuristes et du grand public.
Il y a quelques semaines, LaFourchette.com a dévoilé les tendances alimentaires de cette année 2018 qui devrait être selon le site celle du « Flower Power » avec des fleurs qui, au-delà de leurs qualités esthétiques, apporteront du goût aux salades. D’après le magazine Fine Dining Lovers, la fleur devrait devenir un ingrédient à part entière. De nombreux magazines présentent les fleurs dans nos assiettes comme la tendance à suivre en 2018.

Dès lors, l’association du culinaire à l'univers du végétal peut générer une expérience client originale sur le point de vente. Par exemple, en décembre dernier, à Paris, un concept-store réunissant Pierre Hermé, créateur de macarons et l’Occitane en Provence, marque de cosmétiques, a vu le jour. Cet espace hybride met en scène la distillation et la fabrication de crèmes et d'huiles pour le corps. Il offre la possibilité d’y prendre un repas et/ou d’acheter des pâtisseries, macarons, chocolats, parfums, crèmes et cosmétiques. Une association qui permet de mettre en avant les matières premières et le savoir-faire des deux marques.

Sources : ASTREDHOR, Observatoire Cetelem

 


Imprimer la newsletter