Valorisation des produits

Nouvelles espèces et variétés en climat méditerranéen

Synthèse technique

Année : 2017

Porteur du projet : ASTREDHOR

La concurrence internationale et la contraction du marché incitent les pépiniéristes français à se démarquer par l’innovation. Dans la région méditerranéenne en particulier, les pépiniéristes subissent la concurrence des pays du Sud de l’Europe (Espagne, Italie) mais également des producteurs du Nord de la France et d’Europe centrale qui ‘’méridionalisent’’ de plus en plus leurs gammes de végétaux (laurier rose, olivier, pittosporum). L’un des axes de différenciation adopté par les producteurs méditerranéens concerne la gamme variétale afin de toucher des niches sous-exploitées : proposer aux consommateurs des végétaux originaux, peu connus du grand public ou encore inconnus.

En parallèle, les contraintes environnementales et de gestion différenciée en collectivités poussent les gestionnaires à rechercher de nouveaux végétaux mieux adaptés au milieu, capables de résister à des stress abiotiques de plus en plus fréquents et importants, peu exigeants en entretien, gardant malgré tout une valeur ornementale ou esthétique satisfaisante.

 

ASTREDHOR Méditerranée a mis en place un dispositif d’étude de végétaux pour déterminer et répondre aux besoins de diversification des filières production et paysage. Ce dispositif s’articule autour des stations d’expérimentation de l’Institut, d’un réseau de parcelles d’études en conditions contrôlées et de parcelles de démonstration dans les collectivités.

 

Source : Camille Li-Marchetti, Jérôme Coutant, Evaluation de nouvelles espèces et variétés pour les producteurs en pépinière ou paysagères en climat méditerranéen, ASTREDHOR, Synthèse technique, 2017.

Accéder à la synthèse

Crédit Photo : ASTREDHOR/Scradh

Une enquête auprès des professionnels dans le cadre du projet Créa'Gam

Enquête

Année : 2017

Porteur du projet : ASTREDHOR

Dans le cadre de son programme Créa’Gam soutenu par VAL’HOR, l’Institut ASTREDHOR réalise une enquête en ligne du 1er au 30 juin auprès des professionnels qui commercialisent des végétaux aux particuliers (horticulteurs et pépiniéristes, jardinerie, paysagiste, etc.). Initié en 2016, le projet Créa’Gam porte sur la création de gammes de végétaux en fonction des besoins et usages des consommateurs.

Le début de ce travail a permis de mettre en évidence des attentes puis d’en sélectionner une douzaine. Il s’agit à présent à travers cette enquête de valider auprès des professionnels du végétal la pertinence des gammes proposées et les végétaux qui les composent.

Vous êtes professionnel du végétal, participez à cette enquête !

Je participe

Tenue en vase de fleurs coupées innovantes et fleurs comestibles

Fiches techniques

Année : 2017

Porteur du projet : ASTREDHOR

Une enquête menée par Kantar TNS pour VAL'HOR en 2013 sur les jardiniers urbains avait révélé de fortes attentes des consommateurs à l'égard des producteurs en matière d'originalité et de diversité des végétaux d'ornement (74 % trouvaient intéressant ce type d'amélioration parmi un ensemble de propositions). Parallèlement, les producteurs et fleuristes recherchent des opportunités de croissance à travers de nouveaux débouchés.

Depuis 2014, ASTREDHOR conduit un programme soutenu par VAL'HOR et FranceAgriMer intitulé "Démarche de filière pour l’innovation commerciale en fleurs, feuillages et rameaux coupés" qui a permis l'introduction de nouvelles cultures de diversification, en complément des productions « traditionnelles » sur les exploitations.

Dans le cadre de ce projet, la station ASTREDHOR Méditerranée (Creat), porteur du programme, a élaboré 13 fiches en accès libre sur chacune des espèces étudiées.

Les fiches Heuchera, Hibiscus, Poinsettia, Stachys et Curcuma, destinées aux fleuristes, fournissent notamment des informations sur la tenue en vase de fleurs coupées innovantes.

Les fiches Fuchsia, Sauge, Tagète, Tulbaghia, Basilic, Bégonia, Bredes, traitant de l’usage de ces espèces en tant que fleur comestible, sont davantage destinées aux producteurs et/ou restaurateurs. Une dernière fiche explique les actions de transfert menées dans le cadre de ce programme.

Accéder à la synthèse

Crédit Photo : ASTREDHOR/ Creat

Développement de produits adaptés aux utilisations en jardins urbains - Prod'Urban

Projet de 3 ans (2015-2017) actuellement en cours.

Lieux de réalisation

Arexhor Grand Est, Arexhor Seine-Manche


L'action nationale

Si les particuliers réclament de plus en plus de « nature » dans leur lieu d’habitation, ils souhaitent aussi que ces cultures de plantes se réalisent sans difficulté et sans contrainte. De nouveaux supports de culture pour plantes ornementales ou potagères apparaissent, et d’autres sont à imaginer afin de pouvoir cultiver des plantes sans substrat avec un entretien limité. Cela implique notamment de pouvoir fournir des plantes adaptées à ces supports.

L’action nationale Prod’Urban, qui associe les stations Arexhor Seine-Manche et Arexhor Grand Est, a pour objectif de développer des systèmes professionnels de production de plantes sans substrat, pour des replantations facilitées dans les supports de culture des particuliers.

Ainsi, des systèmes de production hydroponiques et aéroponiques sont comparés à un système de production classique en substrat organique. Des systèmes servant de support de présentation dans les points de vente sont également testés pour que la manutention lors de la transplantation pour la vente soit plus rapide, avec des plantes « propres » c’est-à-dire sans substrat. Ces systèmes de production sont en circuit fermé, ce qui permet de limiter les pertes en eau et en éléments minéraux.

En 2016, les replantations des plantes issues de ces systèmes de production seront réalisées dans les supports de cultures de particuliers pour identifier la viabilité de ces chaînes de production. Les gammes végétales étudiées sont les aromatiques, les petits fruits, les petits légumes ainsi que des plantes fleuries horticoles pour en tester le comportement en extérieur. Il est également question d’étudier des systèmes connectés pour faciliter l’entretien.


Partenaire financier 

CasDar, VAL’HOR

 

Crédit Photo : ASTREDHOR

Plantes épuratrices de l'air

Projet de 3 ans (2014-2016) actuellement en cours.

Porteur du projet : Astredhor

Lieux de réalisation

Etudes en laboratoires, espaces confinés enrichis en polluants de l'Université de Lille. Suivi des essais sur des ouvrages existants en collectivités (Fauville-en-Caux, Paris). Mise en conditions réelles par ASTREDHOR Seine-Manche.

L'action nationale

La phytoremédiation, ensemble des technologies qui utilisent les plantes comme principal agent de traitement des pollutions, vise à restaurer les ressources essentielles (eau, sols, air) mais aussi la valeur sociale, économique, écologique et paysagère des sites traités. L'utilisation des végétaux par les paysagistes pour améliorer la qualité de l'air des villes et des habitats (principes de phytoremédiation), offre de nouvelles perspectives pour la filière (murs végétaux dans les parkings, les gares par exemple) et ce, avec deux dimensions, l'épuration passive par le système végétatif des plantes (capture des polluants par la feuille) et l'épuration active (biofiltration) qui s'effectue par le substrat.

Cette action nationale, portée par ASTREDHOR Seine-Manche, a trois objectifs :

- Développer des solutions techniques pour diminuer les polluants atmosphériques en utilisant le principe de la phytoépuration active : différents procédés sont étudiés notamment à partir de modules végétalisés ensemencés en micro-organismes développés par des partenaires privés, mais aussi sur des ouvrages existants comme au sein d'une station d'épuration développée par une collectivité

- Evaluer le procédé de dépollution et le pouvoir éventuel de désodorisation

- Obtenir la gamme végétale la plus complète qui s'adapte aux contraintes liées à l'installation et aux ouvrages développés

Partenaires

Université de Lille 2, Plant'Aipur, Plante & Cité et sociétés privées

Partenaires financiers

FranceAgriMer, VAL'HOR

Avancées

En 2014, beaucoup de végétaux ont été replantés pour les essais en extérieur. Certaines plantes se sont bien adaptées : Myosotis palustris, Geum rivale, Carex riparia, Eupatorium rugosum, Lysimachia nummularia, Dianthus superbus, Galium odoratum, Rumex arifolius et montanum. D'autres sont apparues inadaptées ou trop envahissantes : Iris pseudacorus, Mentha aquatica, Symphytum officinale, Epilobium hirsutum. Pour les essais d'épuration de l'air intérieur, les modules de murs végétaux ont été plantés et sont mis en croissance dans les serres du site de Fauville-en-Caux. En 2015, les mesures des capacités de dépollution sont réalisées après instrumentalisation des dispositifs.

Accéder au compte-rendu des travaux 2014

 

Crédit Photo : ASTREDHOR

Agriculture urbaine : modalités, outils de gouvernance et projets de paysage

Période : 2015 - 2017

Porteur : Plante & Cité

Objectifs :

- Comprendre les comportements et accompagner la demande.

- Identifier et caractériser les nouveaux types de marché pour les entreprises du paysage et le rôle des professionnels dans les projets d'agriculture urbaine.- Analyser à partir d’expériences originales les modalités de gouvernances liées aux projets d’agriculture urbaine

- Proposer un outil d’aide à la décision pour les collectivités.

Résumé :

En plein essor, l’agriculture urbaine prend des formes très diversifiées. Les types d’acteurs, les pratiques, les attentes et les productions sont variés. Les collectivités territoriales ont besoin d’éléments de références, de retours d’expériences pour mettre en place des plans d’action et présenter aux élus les enjeux.Ce projet traite les différentes thématiques de ce sujet et cherche à caractériser le jeu d'acteurs associé. À partir d'analyse de projets et d'expériences, il aboutira à un guide d'aide à la décision pour les collectivités.Méthode :Le projet débute par une phase d'analyse bibliographique des ressources existantes sur le sujet. L'analyse des positionnements des acteurs professionnels de la filière est réalisée sur la base d'entretiens semi-directifs. La mise en oeuvre et la gouvernance de plusieurs projets d'agriculture urbaine font l'objet d'une analyse basée sur une grille de critères. Ces résultats serviront pour la conception et la rédaction du guide d'aide à la décision.

 2015 - 2016 

Définition, analyse de projets et d'acteurs de l'agriculture urbaine

Cette première étape comprend une revue bibliographique sur l'agriculture urbaine (définitions, typologies) et une analyse de la gouvernance et des pratiques auprès d’acteurs impliqués dans l’agriculture urbaine dans plusieurs collectivités. Cette analyse se base sur une enquête sociologique.

 2017 

Elaboration d'un guide d'aide à la décision pour la mise en oeuvre de projets d'agriculture urbaine

Ce guide sera élaboré en partant de l'analyse de l'étape précédente.

Partenaires : VEGEPOLYS, ASTREDHOR

Financeurs : VAL'HOR, Plante & Cité

 

Crédit Photo : Plante & Cité / Louise Seguin

Agriculture urbaine : enjeux et opportunités - vers une organisation de la R&D

Projet de 2 ans (2015-2016) actuellement en cours.

Porteur du projet : Astredhor

Lieu de réalisation
Unité nationale d'Astredhor

L'action nationale
L'agriculture urbaine est aujourd'hui en pleine émergence et se développe dans de nombreuses villes partout dans le monde. Elle consiste à installer des projets de production végétale et/ou animale, à proximité et au cœur des villes, dont les produits et services sont principalement destinés aux citadins. Elle est multiforme : jardin sur balcon pour le particulier, jardins collectifs, lieu de production sur toiture, dans des conteneurs ou fermes urbaines et périurbaines. C'est une démarche qui ouvre de larges réflexions, autant techniques que sociologiques : résilience urbaine, accès à des produits alimentaires locaux et de qualité, développement des compétences des populations locales et création d'emplois dans les villes.
ASTREDHOR cherche à comprendre les marchés et comportements des consommateurs pour permettre aux professionnels d'adapter leurs offres de produits et de services aux attentes des consommateurs. Le développement de ce type d'agriculture innovante conduit à la création de nouveaux métiers auxquels la filière horticole doit contribuer. L'institut cherche également à identifier les besoins en techniques et technologies et les moyens de réponses aux projets d'agriculture urbaine.

L'action nationale se compose de 3 étapes :
1. réalisation d'un recensement des initiatives d'agriculture urbaine en France, en Europe et dans le monde
2. réalisation d'un inventaire le plus exhaustif possible des initiatives engagées en France, classement par typologie, analyse, rencontre avec les responsables de porteurs de projets, identification des attentes et besoins dans les domaines technique, économique, sociologique. Les gouvernances de projets d'agriculture urbaine et les aspects sociaux sont menés par Plante & Cité.
3. construction de projets transversaux en lien avec d'autres instituts de recherche et les acteurs économiques.

Partenaires
Ctifl, Plante & Cité, Acta, VAL'HOR

Avancées
Le chargé de mission d'ASTREDHOR a assuré l'analyse bibliographique de documents techniques et scientifiques. Il a développé une méthode d'analyse multicritères pour permettre de typer les différents concepts et projets d'agriculture urbaine. Il s'est servi de cette méthode pour effectuer un inventaire des projets en France, en Europe et en Amérique du Nord, et faire l'analyse approfondie d'un échantillon représentatif.
Des projets nord-américains, français et européens ont été visités, analysés. Les inventaires français ont été réalisés en collaboration avec Plante & Cité et Vegepolys. Ces inventaires ont permis de faire ressortir les opportunités et d'identifier les attentes et besoins dans les domaines techniques, économique, sociologique... Les analyses sont en cours.

 

Crédit Photo : ASTREDHOR / Elise Fargetton

Phytoremédiation : plantes dépolluantes et mycorhizes

Projet de 3 ans (2014-2016) actuellement en cours.

Porteur du projet : Astredhor

Lieux de réalisation
ASTREDHOR Sud-Ouest (GIE Fleurs et Plantes), ASTREDHOR Grand Est (Arexhor Grand Est), ASTREDHOR Loire-Bretagne (Arexhor Pays de la Loire, CDHR Centre Val de Loire).

L'action nationale
Les sols et terrains de sites industriels contaminés par des métaux lourds sont aujourd'hui nombreux. La phytoremédiation, ou utilisation de plantes pour piéger les métaux contenus dans les sols pollués, est une solution prometteuse et efficace pour restaurer et dépolluer l'environnement.
L'action nationale, pilotée par ASTREDHOR Sud-Ouest, vise à identifier la possibilité de créer une filière de gestion de sols pollués, de l'amont à l'aval, avec des plantes ornementales associées à des champignons mycorhiziens ; ces derniers jouant un rôle clé pour augmenter l'assimilation des métaux lourds par la plante.
Les travaux vont évaluer, en laboratoire et sur le terrain, la capacité et les performances de dépollution d'associations de plantes (plantes ornementales annuelles, vivaces et arbustives) d'un sol contaminé par un mélange de métaux. Ils observeront également la rentabilité de la production et de l'inscription de ces plantes dans une filière de dépollution.

Partenaires
Université de Besançon, CNRS-Université de Lorraine, Université Henri Poincaré, Inra Bordeaux, Laboratoire LCA, Laboratoires d'analyses industrielles La Rochelle, Agrauxine, Agronutrition.

Partenaires financiers
FranceAgriMer, VAL'HOR

Avancées
En 2014, le projet a constitué une liste non exhaustive de plantes pour intégrer le programme national d'expérimentation (Geraniums odorants (Pelargonium) par exemple). Le comité de pilotage a également déterminé un plan de travail et dégagé les orientations à court et long terme :
- Etude de la présence et de l'abondance de certaines espèces végétales sur des sites pollués qui permet d'envisager la production de plantes d'intérêt et d'origine locale
- ou se rapprocher de ces familles botaniques pour trouver une espèce ornementale proche pouvant être utilisée dans la dépollution des sols et être produite par les horticulteurs et les pépiniéristes
Depuis 2015, le projet s'intéresse à la biotisation de nouveaux Geranium et élargit la gamme de plantes mises en essai. Le comportement des plantes inoculées vis-à-vis des métaux lourds est également testé. 

 

Crédit Photo : ASTREDHOR

Démarche de filière pour l'innovation commerciale en fleurs, feuillages et rameaux coupés

Démarche de filière pour l'innovation commerciale en fleurs, feuillages et rameaux coupés

Porteur du projet : Astredhor

Projet de 3 ans (2014-2016) actuellement en cours.

L'action nationale
Le marché des fleurs, feuillages et rameaux coupés, évolue selon les tendances et doit faire face à une forte concurrence internationale et à des coûts des intrants élevés (énergie, main d'œuvre). Les professionnels ont besoin de produits innovants et économes en intrants qui correspondent aux attentes de l'aval de la filière. ASTREDHOR Méditerranée (Creat et Scradh) et ASTREDHOR Grand Est conçoivent et valident, avec un réseau de partenaires de la filière aval, des « prototypes de produits finis innovants » dans le secteur des fleurs coupées et rameaux décoratifs, mais aussi dans le secteur plus novateur et porteur des fleurs comestibles.

Essai n°1 : Innovations commerciales en fleurs coupées et rameaux décoratifs valorisant les outils de production sous abri

Lieux de réalisation :
ASTREDHOR Méditerranée (Creat, Scradh)

Partenaires :
SICA MAF d'Hyères et autres marchés, Hyères Hortipôle, FNFF et autres structures syndicales de négoce, fleuristes indépendants, FEDHOM (Fédération des expéditeurs de l'horticulture méditerranéenne).

Essai 2 : Production de fleurs comestibles valorisant les outils de production sous abris

Lieux de réalisation :
ASTREDHOR Méditerranée (Creat, Scradh), ASTREDHOR Grand Est (Arexhor Grand Est)

Partenaires :
Restaurateurs (indépendants ou regroupés en structures telles que Gournéditerranée), lycées hôteliers (Toulon, Hyères, Nice, Marseille), grossistes en alimentaire (Terre Azur - Pomona Var), transformateurs.

Partenaires financiers
FranceAgriMer, VAL'HOR

Avancées
- Volet "ornemental": cinq produits ont été travaillés en 2014, Tulbaghia, Pois de senteur, Leucocoryne, Hibiscus s. et Capsicum. Le produit final a été défini pour ces cinq espèces (selon les cas, définition des itinéraires pour satisfaire la demande ou validation des itinéraires déjà élaborés).
- Volet "fleurs coupées comestibles" en 2014 : plus expérimental, le travail a cherché à repérer les taxons les plus prometteurs parmi les 31 taxons sélectionnés. A ce jour, plusieurs produits ont été définis. Le travail est en cours sur l'élaboration de l'itinéraire technique associé : Tagete Mini India, Begonia, Tulbaghia, roquette, bourrache, basilic, mini pensée, capucine, Pelargonium odorant, Acmella oleracea, Hemerocalle, Fuchsia Thumb.

 Accéder au compte-rendu des travaux 2014

Crédit Photo : ASTREDHOR

Evaluation de la validité des nouveautés tout au long de la filière : Eval'Innov

Projet de 3 ans (2015-2017) actuellement en cours.

Porteur du projet : Astredhor

Lieux de réalisation

ASTREDHOR Loire-Bretagne (Arexhor Pays de la Loire, Stepp), ASTREDHOR Seine-Manche (Arexhor Seine-Manche)

L'action nationale
Les critères de qualité varient fortement selon que l'on soit producteur, acheteur de centrale, de jardinerie, ou un consommateur : facilité de production ou résistance aux parasites pour un producteur, tenue et compacité pour un distributeur, floribondité et développement pour un utilisateur... Or aujourd'hui, la mise en production ne tient pas suffisamment compte des critères de l'aval de la filière. Il est donc nécessaire d'identifier les produits les plus attendus par les utilisateurs et de caractériser le comportement et la qualité de ces produits tout au long de la filière.
L'action nationale Eval'Innov, portée par ASTREDHOR Loire-Bretagne (Arexhor Pays de la Loire) vise, par le développement d'une méthode reproductible à évaluer la pertinence de produits plantes en pots, pépinière, plantes aromatiques, aussi bien d'un point de vue commercial que de tenue à chaque étape de la filière.

Partenaires financiers
CasDar, VAL'HOR

Partenaires
SensoVeg (ESA, ACO), Truffaut, obtenteurs (Syngenta, Voltz, Benary)

 

Crédit Photo : ASTREDHOR

« Eurotrials » : évaluation du comportement de végétaux ligneux en situation de paysage

Projet de 7 ans (2014-2020) actuellement en cours.

Porteur du projet : Astredhor

Lieu de réalisation : ASTREDHOR Loire-Bretagne (Arexhor Pays de la Loire)

L'action nationale

La compétitivité des entreprises nécessite que celles-ci puissent positionner leurs produits sur un large spectre de marchés, notamment pour les pépinières. Le partenariat européen Eurotrials (Pays-Bas, Allemagne, Angleterre, Autriche, Belgique, Irlande, France), auquel participe ASTREDHOR, vise à évaluer le comportement de variétés d'espèces ligneuses non produites en France et de variétés françaises dans différentes situations pédoclimatiques européennes afin de connaître les possibilités de production et de vente de végétaux présentés dans les catalogues des pépiniéristes français. Portée par l'unité nationale, l'évaluation du comportement en situation paysagère de taxons produits par les professionnels est réalisée par les stations d'expérimentation d'ASTREDHOR inscrites dans ce partenariat européen. L'ensemble des observations est partagé entre tous les partenaires et permet de stimuler l'innovation des gammes en France.

Partenaire

Agrocampus Ouest Angers

Partenaires financiers

CasDar, VAL'HOR Avancées - Essais en cours sur Hibiscus syriacus suivi par ASTREDHOR Loire-Bretagne (Arexhor Pays de la Loire)

 

Crédit Photo : ASTREDHOR