Mon espace pro

En Australie, des chercheurs ont conduit des travaux sur les espaces verts urbains et les écosystèmes naturels environnants dans 56 villes de 17 pays et 6 continents.

Les résultats, publiés récemment, mettent en avant la richesse des écosystèmes de chaque espace vert, même les plus petits. En outre, les travaux indiquent que les sols urbains constituent des zones importantes pour la diversité microbienne. Ces points de diversité microbienne favorisent les services écosystémiques, tels que la séquestration du carbone et la décomposition des déchets. Plus spécifiquement, les résultats montrent que les espaces verts urbains abritent une plus forte proportion de micro-organismes liés à la production de méthane et aux émissions de dioxyde d’azote que les écosystèmes naturels.

Ces enseignements rappellent non seulement l’importance de chaque espace vert dans le développement de la biodiversité, mais suggèrent aussi que les parcs urbains pourraient jouer un rôle de régulateur des émissions de gaz à effet de serre.

La biodiversité sera un thème phare de l’édition du Congrès Mondial de la Nature de l’UICN qui se déroulera du 3 au 11 septembre 2021 physiquement à Marseille et en virtuel.