Mon espace pro

Dans le cadre du projet VALHOR « Bonnes gestions des poteries horticoles » VALHOR et FranceAgriMer ont souhaité réaliser une enquête consommateurs afin de connaître le regard qu’ils portent sur les pots en plastique, écoconçus et les évolutions des comportements attendus suite à la perspective de création d’une filière de recyclage des pots pour les pots ménagers. Avant cela, VALHOR prépare actuellement le lancement pour 2023 d’une filière de recyclage des pots professionnels.

L’institut Kantar a alors interrogé en ligne 2 500 foyers fin juin- début juillet 2022 (échantillon représentatif des foyers français).

Le pot et sa couleur peu considérés par les consommateurs lorsqu’ils achètent un végétal

Que ce soit pour l’intérieur ou l’extérieur, plus de 7 possesseurs de plantes en pot sur 10 considèrent que la plante est plus importante que le pot. Pour les végétaux d’intérieur, les Français attribuent une note d’appréciation des pots blancs et gris / taupe supérieure (5,8 et 5,7/10 respectivement) que pour les pots de couleur noire et marron / terre cuite (5,3 et 4,6/10). Pour les végétaux d’extérieur, cette préférence pour les pots gris / taupe (5,7/10) et blancs (5,6) par rapport aux pots noirs (5,1) et marrons / terre cuite (5,0/10) est également visible.

Un faible intérêt pour les pots lié à leur usage après achat

Un peu plus de la moitié des plantes d’intérieur achetées par les Français sont rempotées (dans un pot en terre cuite ou en plastique plus grand) ; le reste étant laissé dans le pot d’origine. En extérieur, plus de 4 plantes sur 10 sont également rempotées, et 4 plantes sur 10 sont plantées en pleine terre.

Une part importante de pots jetés au recyclage

53% des foyers jettent souvent (sous-total des réponses « systématiquement » + « régulièrement ») les pots de petite taille dans la poubelle de recyclage, 47% les gardent ou les donnent à leurs proches et 31% les déposent dans un centre de tri.

Les pots de grande taille sont en priorité gardés ou donnés à des proches (46% de réponses). 4 foyers sur 10 les jettent dans la poubelle de recyclage et 31% les déposent dans un centre de tri.

Bien que de nombreuses collectivités refusent encore les pots en plastique dans les “bacs jaunes” (car les résidus de terre ou de végétaux polluent les flux et le noir de carbone n’est pas détecté par les machines à infrarouges des centres de tri), le placement des pots dans la poubelle de recyclage ou un centre de tri traduit la volonté des Français d’adopter des comportements écoresponsables. D’ailleurs, de façon générale, plus de 9 foyers sur 10 déclarent faire très attention au tri et au recyclage de leurs déchets.

Les consommateurs ouverts aux alternatives au pot en plastique

Pour les végétaux d’intérieur, 74% des foyers acheteurs seraient disposés à acheter un végétal vendu dans un pot biodégradable, 67% sont prêts à acheter un végétal vendu en motte pressée. Pour les végétaux d’extérieur, 81% seraient prêts à acheter des plantes vendues dans des pots biodégradables, 75% en mottes pressées et 66% sont disposés à acheter des végétaux d’extérieur en racines nues.

La moitié des foyers seraient prêts à venir acheter des végétaux avec leur propre contenant.

72% des foyers seraient prêts à rapporter leurs pots en plastique usagés dans une jardinerie, 63% chez un fleuriste, 59% chez le producteur et 49% chez un paysagiste.

Enfin, 42% des foyers acheteurs de végétaux seraient disposés à dépenser plus pour un végétal vendu dans un pot biodégradable et 34% pour un pot en plastique recyclé. La majorité de ces 42% et 34% ne sont néanmoins pas prêts à dépenser au-delà de 5% en plus pour une plante en pot dans ce type de contenant.

Pour aller plus loin

Rendez-vous sur votre Espace Pro pour télécharger :

  • Etude Kantar « Les Français et l’écoconception des pots »
  • Affiche « Ecoconception des pots horticoles »

Se connecter

Si vous n’êtes pas un professionnel du végétal, contactez-nous.