Mon espace pro

Parmi les plantes d’intérêt, la production de végétaux pour les huiles essentielles a été particulièrement mise en évidence. Ce débouché, à la lisière entre la cosmétique et la pharmacie, est considéré comme une piste d’avenir pour la filière horticole.

La forte valeur ajoutée de l’huile essentielle, l’existence d’une chaine de production déjà mature et l’intérêt des pouvoirs publics pour une production locale et vertueuse participent de leur intérêt. S’ajoute à cela la possibilité de valoriser les terrains non bâtis en cultivant des plantes à huile (lavande, romarin…).

ASTREDHOR, l’institut des professionnels du végétal, a consacré deux journées d’études en février 2020 sur la diversification des usages du végétal (voir plus bas, les nouveaux usages du végétal). Outre les huiles essentielles, d’autres pistes de valorisation industrielle des plantes cultivées ont été évoquées, comme la mise en culture de guayule et le pissenlit comme alternatifs à l’hévéa naturel pour produire le caoutchouc.

Porteur du projet / auteur : ASTREDHOR

Période de réalisation du projet / date de publication : 2020

De quoi parle-t-on ? Des vidéos des interventions lors des Journées d’ASTREDHOR 2020 sur la thématique des multiples usages du végétal. Cet événement s’est déroulé les 5 et 6 février 2020 à Hyères.

Pour qui ? L’ensemble des professionnels du végétal, les industriels, collectivités, restaurateurs…

Méthode / source(s) : Conférences

Principaux résultats / résumé : Retrouvez sur la page YouTube de l’institut, l’ensemble des interventions des Journées d’ASTREDHOR abordant les multiples usages du végétal : nouveaux usages industriels des végétaux, huiles essentielles, valorisation des fleurs comestibles, plantes couvre-sol pour lutter contre les adventices et promouvoir la biodiversité, rôle des plantes dans la protection biologique intégrée…

Quel intérêt / quelle utilisation ? Comprendre les opportunités de marché associées aux différents usages des végétaux horticoles.