Mon espace pro

En complément des actions soutenues par l’Interprofession lors de la semaine des fleurs pour les abeilles, l’enquête « La disparition des insectes pollinisateurs : quel niveau de préoccupation, de connaissance et quelles actions réalisées pour y remédier ? » réalisée par Kantar en 2019 pour VALHOR et FranceAgriMer fait le point sur le regard des Français face à la disparition des pollinisateurs.

Le regard des Français face à la disparition des abeilles

1er enseignement : les Français sont conscients du déclin des abeilles et s’en préoccupent. 97 % des Français savent que les insectes pollinisateurs sont menacés de disparition. Le rôle des abeilles dans le maintien de la diversité des végétaux, dans la préservation de l’agriculture, dans le maintien de notre équilibre alimentaire, et in fine et dans notre bien-être, est bien connu.
Finalement, 54 % des foyers Français se disent très préoccupés par la disparition des abeilles ; un niveau d’inquiétude qui se situe au-dessus du réchauffement climatique, de la pollution atmosphérique ou de l’augmentation des déchets ménagers (respectivement 36 %, 35 % et 33 %) et au même niveau que la pollution des océans (52 %).
Pour lutter contre ce phénomène, 85% des Français déclarent mener des actions en faveur des abeilles. Les 3 actions que les Français font ou envisagent le plus de faire sont :

  1. Diminuer l’usage des pesticides dans leur jardin ou sur leur balcon, terrasse (89 %)
  2. Acheter des plantes à fleurs pour créer un environnement plus favorable aux abeilles (75 %)
  3. Demander conseil en magasin pour acheter des plantes favorables aux abeilles (64%).

A télécharger

Le premier volet de l’étude :

  • La disparition des insectes pollinisateurs : quel niveau de préoccupation, de connaissance et quelles actions réalisées pour y remédier ?

    Source : étude Kantar pour VALHOR et FranceAgriMer, mars 2019.

Les actions des professionnels face à la disparition des pollinisateurs

Fin 2018, Kantar a réalisé pour VALHOR et FranceAgriMer une étude sur le regard des Français face à la disparition des pollinisateurs.
Le premier volet de l’étude (grand public) montre que les Français sont conscients de la disparition des pollinisateurs (abeilles sauvages, papillons, syrphes…) et de leur rôle dans la reproduction des espèces végétales. Face à cette situation, la grande majorité des citoyens agissent ou envisagent d’agir pour lutter contre le déclin des pollinisateurs et près de la moitié des foyers projettent d’acheter une ou plusieurs espèces mellifères dans les 12 prochains mois.
Les professionnels du végétal peuvent sensibiliser les Français aux végétaux particulièrement attractifs pour les pollinisateurs. Pour identifier sur le point de vente les végétaux, les consommateurs ont une préférence pour :

  • l’étiquette posée directement sur la plante (53 % des répondants)
  • le pot ou l’emballage (51 %)
  • un panneau posé devant les plantes ou arbustes (47 %)
  • dans une moindre mesure : pour un rayon à part dédié à ce type de plantes ou arbustes (35 %).

Après 3 éditions, la Semaine des fleurs pour les abeilles est connue par près d’1/5ᵉ des Français. Un résultat encourageant. 77 % considèrent que cet événement est une bonne idée. Pour 2/3 des Français, la Semaine des fleurs pour les abeilles permet de sensibiliser / informer / alerter le grand public et pour 26 %, elle permet d’agir pour améliorer la situation des abeilles.
Dans un contexte de préoccupation croissante des Français à l’égard des enjeux environnementaux et de montée de la consommation responsable, la Semaine des fleurs pour les abeilles pourrait constituer un levier à l’achat de végétaux.
D’après l’étude, une animation en point de vente autour de la Semaine des fleurs pour les abeilles inciterait probablement 39 % des Français et certainement 28 % des Français à acheter des plantes mellifères. Sur les 14 % qui n’avaient pas prévu d’acheter de plantes mellifères dans les 12 prochains mois, 23 % pensent que l’animation pourrait les inciter à en acheter.

Source : La disparition des insectes pollinisateurs : quel niveau de préoccupation, de connaissance et quelles actions réalisées pour y remédier ?, Étude Kantar pour VALHOR et FranceAgriMer, 2019.

A télécharger

Le second volet de l’étude :

  • La disparition des insectes pollinisateurs : quel niveau de préoccupation, de connaissance et quelles actions réalisées pour y remédier ? – volet professionnels

    Source : Etude Kantar pour VALHOR et FranceAgriMer, mars 2019.

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT