Mon espace pro

Comment soutenir les intérêts de la filière et développer l’activité des entreprises, le tout dans le respect de l’environnement ? L’Interprofession VALHOR répond à ce triple enjeu par le biais d’actions collectives et la diffusion des travaux de ses partenaires. 

Soutenir l’action des opérateurs de la filière de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage

Depuis sa fondation le 13 août 1998, l’Interprofession VALHOR s’attelle pour le bénéfice des 52 000 entreprises qu’elle représente à différentes missions, parmi lesquelles :

  •        Aider à la résolution de sujets techniques par la création d’outils et de guides
  •        Développer les signes de reconnaissance de qualité, d’écoresponsabilité et d’origine

VALHOR suit l’évolution de la règlementation française et européenne pour défendre les intérêts des professionnels de la filière : cette veille et ce lobbying peuvent concerner des sujets variés comme les organismes nuisibles, le passeport phytosanitaire, les Espèces Exotiques Envahissantes, le réemploi et le recyclage des emballages… 

L’Interprofession diffuse également les travaux de Plante & Cité sur les bienfaits du végétal en milieu urbain.

D’un point de vue plus scientifique, VALHOR soutient les travaux de recherche et d’innovation et veille à ce qu’ils soient portés à la connaissance du plus grand nombre au travers de documents synthétiques vulgarisant les résultats. Les travaux de lutte contre les bioagresseurs des végétaux au sein des stations d’expérimentation de l’organisme de recherche ASTREDHOR sont ainsi valorisés.

Les questions de compétitivité et de performance sont au cœur de la démarche interprofessionnelle et sont abordées sous l’angle des trois collèges que sont la production, le paysage et le commerce. L’Interprofession facilite ainsi l’accès aux dernières avancées en matière d’innovations végétales (notamment au sein de l’outil d’aide au choix de végétaux Floriscope), de conduite, d’itinéraires techniques pour la de production horticole ou d’aménagement d’espaces verts. 

Enfin, l’Interprofession soutient Excellence Végétale dans son double rôle d’organisme de défense et de gestion reconnu par l’INAO pour les signes officiels de la qualité et de l’origine (Label Rouge, IGP) et d’animateur des labels interprofessionnels (Fleurs de France, Plante Bleue et la Charte Qualité Fleurs).

Enjeux sociétaux et environnementaux

Végétaliser les territoires urbains et ruraux répond à de nombreux enjeux liés à la santé, à la qualité de vie et à l’environnement. VALHOR vise à répondre aux attentes des citoyens en valorisant l’impact positif des arbres, plantes et fleurs.

Découvrir

Enjeux sanitaires

La situation sanitaire des cultures constitue une problématique au quotidien pour bon nombre d’entreprises de la filière du végétal. D’où l’importance pour l’Interprofession VALHOR de travailler sur deux plans : soutenir les travaux de recherche relatifs à la santé des végétaux et accompagner les professionnels de l’horticulture dans l’application du passeport phytosanitaire européen.

Découvrir

Performance et compétitivité

Concevoir des produits horticoles innovants, gagner en productivité en pépinière et dans les entreprises horticoles, proposer des végétaux sains dans les jardineries et chez les fleuristes, rendre plus performantes les méthodes d’aménagement paysager : quatre objectifs qui font écho aux missions de VALHOR. 

Découvrir

Nos labels et certifications

Les labels et certifications valorisent le travail des professionnels de la filière du végétal et rassurent le consommateur-citoyen. C’est la raison pour laquelle VALHOR soutient l’association Excellence Végétale dans son rôle d’animation et de gestion des signes interprofessionnels d’origine (Fleurs de France), d’écoresponsabilité (Plante Bleue) et de qualité (Charte Qualité Fleurs). Elle l’appuie également dans son rôle d’organisme de défense et de gestion reconnu par l’INAO, pour le Label Rouge et l’IGP.

Découvrir

Qualifications Paysage

On retrouve ainsi deux typologies d’entreprise dans le secteur du paysage :

  • les paysagistes concepteurs (ou assimilés) qui vont assurer la conception d’un aménagement paysager, dans le respect des règles de planification territoriale et de l’environnement. Cette profession mélange concertation, créativité et ancrage territorial.
  • les entreprises du paysage, dont le rôle consiste à créer, entretenir et aménager des espaces paysagers publics ou privés, et des jardins particuliers.

Découvrir