Mon espace pro

Cela répond aussi à une attente forte des Français. L’Interprofession VALHOR participe à la recherche de solutions de gestion du plastique et déploie un plan d’actions pour agir sur l’usage, la conception durable et le devenir des plastiques horticoles.

Le plastique des pots horticoles, une ressource à gérer plus efficacement

Godets et clayettes pour le semis et le repiquage, pots pour le rempotage, plaques et films plastiques pour le transport… La filière horticole est consommatrice de ces conditionnements en plastique qui allient légèreté, praticité et solidité. Or, dans la dynamique actuelle de protection de l’environnement partagée par tous, l’usage de matières plastiques issues de la pétrochimie est contesté et de plus en plus encadré réglementairement.

Une demande sociétale vers moins de plastique et des produits plus vertueux

Les consommateurs sont désormais demandeurs de modes de production et de distribution durables, qui limitent le recours aux emballages plastiques et favorisent le recyclage des matières premières. Des prises de position d’ONG environnementales aux refus par les pays asiatiques de continuer à « accueillir » des déchets plastiques en provenance d’Europe, le plastique de grande consommation est aujourd’hui dans « l’œil du cyclone » de l’opinion publique.

Ces évolutions suscitent de fortes attentes vis-à-vis de la mise en place d’une filière de collecte et de recyclage efficace des pots pour la filière horticole, sur l’ensemble du territoire et pour tous les acteurs distribuant et utilisant ces pots.

La législation environnementale se durcit

La règlementation s’adapte à cette nouvelle donne environnementale et devient de plus en plus exigeante :  

* Le dispositif de REP implique que les acteurs économiques (fabricants, distributeurs pour les produits de leurs propres marques, importateurs) soient responsables de l’ensemble du cycle de vie des produits qu’ils mettent sur le marché et qui génèrent des déchets, de leur éco-conception jusqu’à leur fin de vie. (Source : ADEME).

Cette évolution du cadre réglementaire doit être anticipée par les acteurs du végétal.

Des solutions alternatives d’éco-conception plus abouties

Sur le plan de l’écoconception des pots, les fabricants de pots, les horticulteurs et les pépiniéristes adaptent leur offre et de nouveaux produits sans plastique arrivent sur le marché. Sont ainsi proposées des alternatives aux pots horticoles (mottes pressées, racines nues, etc.) et au plastique classique lui-même (pot biodégradable, bioplastique, Air-Pot ®, etc.).

L’industrie de la poterie horticole a la capacité d’atteindre à court terme 100 % de matière recyclée dans ses productions, permettant ainsi de créer des boucles complètes d’économie circulaire.

Le rôle de VALHOR dans la gestion du plastique en horticulture

Dans ce contexte, l’Interprofession VALHOR s’est proactivement saisie de ce sujet afin de trouver des solutions durables de gestion du plastique qui soient bénéfiques à tous, professionnels et consommateurs.

Objectifs et moyens mis en œuvre

Dans l’immédiat, VALHOR s’est penchée sur le devenir des pots horticoles en plastique. Cela n’exclut pas d’étendre le travail par la suite aux autres déchets plastiques comme les films ou les plaques de transport, qui représentent également des gisements conséquents.

L’objectif est double :

  • Étudier les alternatives aux pots plastiques actuels et les promouvoir quand elles seront opérationnelles
  • Déployer un dispositif national de collecte des poteries plastiques usagées pour les recycler

Pour mener à bien ce projet, un comité de pilotage et des comités opérationnels thématiques composés de professionnels de la filière se réunissent régulièrement et s’appuient sur deux cabinets spécialisés en développement durable (INDDIGO) et en conseil stratégique (ENOTIKO).

Travaux 2019-2020 : état des lieux et attentes

A l’occasion des premiers travaux conduits en 2019-2020, les actions suivantes ont été menées :

  • Un état des lieux macroscopique du gisement existant en France (tonnage, matériaux…) en collaboration avec des fabricants de pots horticoles
  • Une enquête auprès de professionnels de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage sur les pratiques en matière de gestion et de tri des déchets plastiques
  • Des entretiens avec des parties prenantes externes à la filière, mais impliquées dans le sujet des déchets plastiques (ADEME, éco-organismes, collectivités, recycleurs, fabricants de pots…) afin d’anticiper les évolutions et s’y adapter
  • Des entretiens avec des parties prenantes internes à la filière du végétal (producteurs, distributeurs, paysagistes, grossistes, fleuristes) pour recueillir leurs attentes sur le sujet

La stratégie et le plan d’actions de VALHOR

Cette étude multicritère a donné lieu à une décision du Conseil d’administration de VAL’HOR en septembre 2020 d’engager les projets d’écoconception et de collecte-recyclage des pots horticoles en plastique pour un déploiement national à partir de 2022.  

Après plusieurs mois de travail et de concertation, un Plan d’action a été arrêté par le Comité de pilotage du projet en juillet 2021.

Le travail interprofessionnel se poursuit avec l’objectif d’une bonne gestion des pots horticoles plastiques, selon plusieurs axes :

  • La recherche de solutions alternatives aux pots en plastique afin d’étudier toutes les pistes possibles à l’avenir et ainsi se diriger vers une activité plus vertueuse que le recours systématique aux plastiques d’origine pétrolière.
  • L’approfondissement de la connaissance du gisement des pots horticoles plastiques (matériaux, volumes, saisonnalité…) dans le but de le maîtriser et le traiter sur le territoire national.
  • La définition du modèle de filière de collecte et de recyclage des pots horticoles plastiques professionnels (avec A.D.I.VALOR, éco-organisme en charge de la collecte et du recyclage des déchets de l’agrofourniture) et ménagers (avec Citeo). L’idée est de participer aux côtés de nos partenaires au développement d’une boucle vertueuse, au maximum fermée (recyclage des pots usagés en nouveaux pots).
  • La définition du périmètre entre les pots décoratifs vendus sans plantes aux ménages, dépendants de la REP “Articles de bricolage et de jardin” en vigueur depuis le 1er janvier 2022, et les pots horticoles vendus avec une plante considérée comme des emballages professionnels ou des emballages ménagers selon leur utilisateur final.
Synthèse du Plan d’action VALHOR pour l’écoconception et le recyclage des poteries horticoles

Synthèse du Plan d’action VALHOR pour l’écoconception et le recyclage des poteries horticoles

Les professionnels de la filière sont conscients que le statu quo actuel sur le plastique ne peut être poursuivi. Les bonnes pratiques sont connues mais le partage des connaissances sur la règlementation, les solutions techniques ou les interlocuteurs font parfois défaut. C’est pourquoi les professionnels des métiers de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage attendent un engagement global de l’Interprofession VALHOR.  

Ce sujet a fait l’objet de communications, notamment :

– Une table ronde intitulée « Pots horticoles : quels défis pour la filière végétale ? » lors de l’évènement Végétal Connect le 9 septembre 2021.

– Une table ronde intitulée « Écoconception et recyclage des pots horticoles : attentes des consommateurs et réponses de la filière du végétal » le 14 septembre 2022 à l’occasion du Salon du Végétal.

à télécharger

  • Biopresse/Référence Horticole - Hors-série 2021 sur la Réduction des déchets plastiques en agriculture

A découvrir également

 

  • Varenne agricole de l'eau et du changement climatique

    Consulter
  • Optimisation des pratiques logistiques

    Consulter