Mon espace pro

En dehors des espaces verts, il existe des solutions de végétalisation urbaine alternatives qui intègrent la nature en ville : ce sont des projets isolés ou à plus petite échelle, conçus pour des lieux  a priori moins propices au végétal.

Parcs, squares ou espaces verts urbains sont considérés comme les principales sources de chlorophylle pour le citadin. Mais c’est sans compter les bienfaits rendus par les arbres en milieu urbain, en alignement ou dans les cours d’école par exemple.

Dans cette optique, il revient aux pouvoirs publics de recenser ces bienfaits et les valoriser au maximum, grâce à des outils comme le barème de l’arbre. D’autres pistes de végétalisation sont également explorées dans les études soutenues par l’Interprofession VALHOR, comme celles sur les toitures des bâtiments ou les abords du tramway.

Comment végétaliser la ville ?

La ville recèle de nombreuses opportunités de végétalisation ou de renaturation. Citons ainsi :

  • les arbres (et leurs pieds)
  • les espaces de friche industrielle
  • les toitures de bâtiments publics ou privés
  • les lisières d’axes de voirie ou d’axes ferroviaires …

S’ajoute à cela la végétation spontanée qui peut s’inviter en bord de voirie, ou les permis de végétaliser des façades ou petits espaces urbains délivrés par certaines municipalités.

En travaillant sur la mise en place d’une « infrastructure verte » des villes, l’objectif est de rendre la cité plus vivable, et plus résiliente. Ainsi, les espaces végétalisés rendent le sol plus perméable à l’eau de pluie et favorisent l’écoulement des eaux pluviales, prévenant ainsi des inondations futures. De même, en les renaturant, les villes voient leur qualité de l’air s’améliorer, réduisant ainsi les problèmes de santé publique.

Inventaires et indicateurs du patrimoine arboré urbain

Comment mieux intégrer les enjeux environnementaux et sociétaux dans le paysage urbain ? Intégrer les indicateurs de patrimoine arboré urbain permet de conserver ou de créer des espaces suffisants pour la santé et le bon développement des arbres urbain. Cette enquête auprès des collectivités locales doublée d’une recherche bibliographique dresse d’abord un inventaire des arbres en ville.

Découvrir

 

Plateforme d’évaluation de la valeur de l’arbre

Valoriser le patrimoine arboré dans les espaces publics urbains grâce à des indicateurs contribue à comprendre l’importance des dégâts qui peuvent lui être occasionnés. Cet outil pratique permet de sensibiliser les décideurs à la valeur des arbres et les inciter à les protéger.

Découvrir

Plantes de toitures

Quelles peuvent être les solutions efficaces en matière de toitures végétalisées en ville ?. Connaitre et choisir les gammes de végétaux adaptés à implanter sur les toitures optimisent la réussite du projet de végétalisation.  Le guide à l’intention des gestionnaires d’espaces verts recense 75 taxons utilisés pour la végétalisation des toitures et donne des indications pour faire son choix parmi ceux-ci.

Découvrir

Diversification en végétalisation de tramway 

Comment diversifier le choix en gammes de végétaux aux abords des tramways ?  Grâce à des solutions diversifiées, à la place du placage de gazon, des pistes de réponses en choix de végétaux, permettent de palier à une meilleure gestion de l’eau pour les végétaux, accusés d’être gourmand en eau et en intrants divers en milieu urbain.  Ces deux essais, l’un sur le site d’Angers et l’autre sur Bordeaux, proposent de nouvelles essences et taxons pour choisir les espèces de végétaux adéquats.

Découvrir

A découvrir également