Mon espace pro

Cette volonté est confortée par la demande des consommateurs de connaître et garantir l’origine de leur sapin de Noël et soutenir la production française.

Conditions d’attribution de l’IGP

L’IGP est un signe européen qui identifie un produit agricole, brut ou transformé, dont la qualité, la réputation ou d’autres caractéristiques sont liées à son origine géographique. L’IGP est liée à un savoir-faire, elle consacre une production existante et lui confère dès lors une protection à l’échelle européenne.

Pour prétendre à l’obtention de ce signe officiel lié à la qualité et à l’origine en France, un dossier doit être déposé auprès de l’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité).

Pour délivrer une IGP, l’INAO se base sur deux critères de fond :

  • La zone géographique du produit : ici, le bassin de production est le Morvan, une région montagnarde boisée de Bourgogne-Franche-Comté. Cette zone, première région productrice de sapins de Noël en France, fournit traditionnellement le sapin de Noël de l’Élysée.
  • La qualité : les conditions de culture des sapins de Noël naturels (Sapin de Nordmann, Sapin Noble et épicéa commun) sont examinées à la loupe et des avancées environnementales doivent être entreprises ou confirmées par les producteurs.

Citons ainsi :

  • L’abandon des engrais minéraux, des insecticides, acaricides et fongicides de synthèse
  • L’obligation d’enherbement des tourbières et leur fauche tardive
  • L’obtention d’une certification écoresponsable (certification Plante Bleue ou Agriculture Biologique)

Le savoir-faire des producteurs morvandiaux est ainsi valorisé.

Ces deux critères sont essentiels à l’obtention de l’IGP Sapin de Noël du Morvan, mais aussi aux yeux des consommateurs lors de l’achat de leur sapin de Noël naturel.

Précisons qu’il existe aussi un label Fleurs de France pour les sapins de Noël. Il garantit l’origine nationale et une production vertueuse de votre conifère.

L’IGP Sapin de Noël du Morvan, une démarche inédite

Jusqu’à présent, seuls 3 produits horticoles non comestibles ont reçu les honneurs d’une IGP en Europe. Il s’agit de :

  • Le laurier des Flandres (Belgique)
  • L’azalée de Gand (Belgique)
  • Le rosier de Szőregi (Hongrie)

L’IGP dédiée au Sapin de Noël du Morvan serait donc une première pour la filière horticole française.

Les étapes du projet d’IGP Sapin de Noël du Morvan

L’association Excellence Végétale, reconnue organisme de défense et de gestion depuis 2009 par l’INAO, a pu s’appuyer sur son expérience acquise pour l’homologation de nombreux végétaux en Label Rouge – dont le sapin de Noël – pour porter la démarche d’IGP Sapin de Noël du Morvan.

La construction et la rédaction du cahier des charges avec les producteurs de sapins de Noël morvandiaux, sous la tutelle de la délégation régionale Bourgogne de l’INAO, a permis de définir la zone géographique concernée et préciser les éléments liés au terroir et au savoir-faire qui légitiment la demande de reconnaissance.

Sur la base du cahier des charges présenté en juin 2020, la demande d’IGP a été considérée comme recevable par l’INAO en octobre 2021. Il revient dorénavant à une commission d’experts français d’analyser la démarche et d’y apporter les ajustements nécessaires pour une validation sur le territoire français.

La dernière étape officielle consistera à faire valider la démarche par la Commission Européenne.

Les premiers Sapins de Noël du Morvan bénéficiaires de l’IGP devraient être commercialisés fin 2023.

 

A découvrir également