Mon espace pro

Conçu sur une proposition de l’Institut Agro Rennes-Angers avec le soutien de la SATT Ouest, le projet TEPIK  permettra aux jeunes apprenants et aux professionnels de valider et d’attester d’un niveau de compétences en connaissance et reconnaissance des végétaux. 

L‘outil numérique TEPIK, enjeux et finalités

Le projet TEPIK ou “Test of Plants for International Knowledge” a pour objet la création d’outils numériques d’autoformation et d’évaluation en reconnaissance et connaissance des végétaux. Il s’adresse aux professionnels et apprenants de l’horticulture, de la production de semences, de la fleuristerie, du paysage, de la distribution du végétal et du génie écologique.

A l’instar du TOEIC pour l’anglais, il permettra aux candidats de valider et d’attester d’un niveau de compétences, notamment auprès d’un employeur. Plus largement, ce projet a pour finalité d’offrir une visibilité supplémentaire à la place du végétal dans l’enseignement. 

Valéry Malécot, chef du projet TEPIK et maître de conférences à l’Institut Agro Rennes-Angers, le présente ainsi dans l’article de Réseau Rural :   

« Plus précisément, il s’agit d’un ensemble d’outils numériques pour apprendre à connaître et reconnaître les végétaux et évaluer ses connaissances. Il sera constitué d’un module d’apprentissage, d’un module de préparation et d’un module de test. »

 

Avec qui le projet est-il construit ?  

Ce projet collectif initié en 2020 a bénéficié pendant deux ans d’un financement du FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural) et est désormais soutenu par la Société d’accélération du transfert de technologie Ouest Valorisation et l’Interprofession VALHOR.  

Porté par l’Institut Agro Rennes-Angers, l’outil TEPIK se veut pour et construit avec les professionnels et les établissements de formation de l’enseignement technique agricole. 

Les orientations stratégiques sont décidées collectivement au sein d’un Comité de pilotage composé notamment de la Direction générale de l’enseignement et de la recherche du Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire, de l’Interprofession VALHOR et certaines de ses fédérations, du centre technique Plante & Cité ou encore du réseau de botanistes Tela Botanica.

Comment se présente l’outil ?  

Le TEPIK repose sur une base de données de plus de 3000 espèces de végétaux différentes, alimentée principalement par Floriscope et FloraData. Elle met à disposition des photos pour chaque espèce végétale (ornementale ou non), classe les végétaux par famille/genre, mais également par difficulté de reconnaissance.

Grâce à cet outil, des questions sont générées automatiquement, qui alimenteront trois supports numériques :  

  • Un outil de formation pour former, apprendre, s’évaluer ou évaluer les autres 
  • Un outil de préparation au test 
  • Un module de test officiel pour attester d’un niveau de compétence

La phase de finalisation est en cours en 2022-2023, en collaboration avec des lycées agricoles partenaires. 

A découvrir également