EN QUÊTE DE VERT

Informations socioéconomiques des professionnels du végétal

Banniere En Quête de Vert

1 octobre 2020 - N°224

Communication

29 Septembre 2020

« LES PROS PARLENT AUX PROS » SUR FLORISCOPE

« LES PROS PARLENT AUX PROS » SUR FLORISCOPE

Une campagne digitale de l’application Floriscope débute depuis quelques jours avec une vidéo où les professionnels s’adressent aux autres professionnels pour les sensibiliser à cet outil d’aide au choix des végétaux.


Lancé en 2017, le site Internet Floriscope est une base de données multicritères des végétaux créée dans le cadre du projet Végébase piloté par Plante & Cité avec le soutien de l’Interprofession VAL’HOR et de la région des Pays de la Loire.
Chaque professionnel peut créer gratuitement un compte sur Floriscope pour enregistrer ses recherches. Disponible également en application mobile, la plateforme compte aujourd’hui 35 000 utilisateurs.

Afin de renforcer la notoriété de l’application Floriscope, une campagne digitale est organisée avec une vidéo où les professionnels rappellent en quoi Floriscope répond aux besoins quotidiens des professionnels du végétal :
1 - Constituer des palettes végétales originales et adaptées pour mes clients
2 - «Aider et former mes collaborateurs. Renforcer l’expertise sur la connaissance et le choix des végétaux»
3 - «Valoriser mon catalogue via une base de données fiable pour les plantes cultivées en France»
4 - «Créer des palettes végétales et les partager»
5 - «Montrer la diversité du patrimoine végétal de ma collectivité»

Déjà présente sur Twitter @floriscope.io l’application Floriscope dispose désormais d’une page Facebook et Linkedin.

Source : Communiqué Floriscope du 24/09/2020.

 

Développement durable

25 Septembre 2020

UN OUTIL POUR CONNAITRE LA VALEUR DES ARBRES DANS LEUR ENVIRONNEMENT

UN OUTIL POUR CONNAITRE LA VALEUR DES ARBRES DANS LEUR ENVIRONNEMENT

Sur www.baremedelarbre.fr, Plante & Cité met gratuitement à disposition des professionnels du végétal un outil d’évaluation pour connaître la valeur d’un arbre et le protéger.


L’arbre procure de nombreux bienfaits à l’espace dans lequel il se trouve et aux habitants qui y vivent. Ces bienfaits confèrent à l’arbre une valeur qui va bien au-delà de sa valeur marchande.
Actuellement, il n’existe aucune réglementation nationale ou barème universel de l’arbre qui puisse évaluer la valeur de l’arbre et les dégâts qui lui seraient causés. C’est dans ce contexte qu’à partir d’une collaboration entre Copalme, le CAUE 77 et Plante & Cité, le Barème de l’arbre a été créé, projet soutenu par VAL’HOR et l’association Sequoia. Accessible sur la plateforme www.baremedelarbre.fr, cet outil s’adresse aux professionnels du paysage et de l’horticulture ornementale, aux collectivités et aux bureaux d’étude.

Il comprend deux volets :
- La Valeur Intégrale Évaluée de l’arbre (VIE) : il s’agit d’un calculateur qui permet d’évaluer la valeur d’un arbre, exprimée en euros. Pour établir cette valeur, les données à renseigner portent sur plusieurs thèmes : écologie, environnement, paysage, protections réglementaires, dimensions et état de l’arbre, caractère remarquable, caractéristiques de la commune dans laquelle se trouve l’arbre.
- Le Barème d’Évaluation des Dégâts causés à l’arbre (BED) : en cas de dégâts occasionnés à un arbre, BED permet de quantifier le préjudice subi et de calculer le montant d’un éventuel dédommagement. Les données à renseigner afin de calculer BED prennent en compte différents paramètres selon que la dégradation concerne l’arbre entier, le houppier, le tronc et/ou les racines.

Sur la plateforme www.baremedelarbre.fr, chaque professionnel peut créer gratuitement un compte pour sauvegarder ses évaluations, les administrer, et accéder aux rapports de résultats.
En complément des études scientifiques sur les bienfaits de l’arbre, notamment en ville, la valeur de l’arbre constitue un indicateur économique à valoriser particulièrement depuis la pandémie qui a renforcé les attentes sociétales pour plus de nature en ville mais toujours avec des budgets des collectivités contraints.
Voir la vidéo de présentation du barème de l’arbre.

Source : Communiqué Plante & Cité du 17/09/2020.

 

International

23 Septembre 2020

DES ATTENTES ET PREOCUPPATIONS DE JARDINIERS AMATEURS AMERICAINS INSPIRANTES

DES ATTENTES ET PREOCUPPATIONS DE JARDINIERS AMATEURS AMERICAINS INSPIRANTES

Aux Etats-Unis, une étude présente les nouvelles attentes et préoccupations des jardiniers amateurs. Ses enseignements permettent de distinguer les opportunités qui se présentent à la filière y compris en France.


En juillet, lors de l’édition virtuelle de Cultivate, le plus grand salon américain de l’horticulture, le National Garden Bureau a dévoilé les résultats d’une étude effectuée auprès de 2000 consommateurs et de plusieurs centaines de professionnels.

Parmi les enseignements de l’étude :
- Le coût, un obstacle au jardinage : les principales raisons pour lesquelles les consommateurs ne jardinent pas sont le manque d’espace et de temps. En France, une récente étude STIHL a montré qu'avec la sortie du confinement les gens voulaient passer plus de temps à jardiner. Le coût apparaît comme un obstacle supplémentaire, indiquent les résultats de l’étude américaine. Les consommateurs peuvent alors être réceptifs à la mise en avant de végétaux pour tous les espaces et tous les budgets ainsi que les produits et services permettant de gagner du temps.

- Les raisons qui inciteraient les consommateurs à acheter plus de plantes varient selon l’âge : les plus de 35 ans veulent des plantes saines le plus longtemps possible – autrement dit, résistantes aux maladies, tandis que les moins de 35 ans recherchent des fruitiers qui produisent davantage. En France, Excellence Végétale travaille actuellement à la mise en œuvre du Label Rouge pour les arbres fruitiers, pour les arbustes petits fruits, pour les plants potagers et aromatiques dans un objectif de garantir de meilleurs résultats en termes de reprise au jardin, de productivité mais également en termes de résistance aux maladies, tout en assurant des productions respectueuses de l’environnement (certification Plante Bleue/HVE et/ou MPS).
Certains consommateurs de plus de 35 ans ayant cité le manque de temps sont par ailleurs intéressés par la beauté que les plantes apportent. «C’est une excellente occasion de vendre davantage de compositions à emporter», commente Diane BLAZEK, Directrice au National Garden Bureau. En France, ASTREDHOR travaille depuis plusieurs années sur la perception du consommateur de compositions prêtes à poser en partenariat avec l'ESA (ou avec ses partenaires de l'UMT STRATège). ASTREDHOR Sud Ouest a travaillé sur la perception de compositions en lien avec une ambiance. L'UMT STRATège teste actuellement la commercialisation de compositions prêtes à poser répondant à des usages précis.

- Les jardineries, sources d’information : sans surprise, les consommateurs, en particulier les plus jeunes, citent les réseaux sociaux (Pinterest, Instagram…) et Internet comme premières sources d’inspiration et d’idées en matière de jardinage. Cependant, juste après, pour les jardiniers amateurs de plus de 35 ans, les détaillants viennent en tête des autres sources d’information privilégiées. «Les détaillants qui utilisent efficacement les réseaux sociaux pas seulement pour de la publicité mais aussi pour faire de la pédagogie profiteront d’un succès à long terme», ajoute D. BLAZEK.

- Un jardin dans la cuisine : à la question «Qu’est-ce que vous souhaiteriez cultiver à l’intérieur ?», la première réponse qui ressort est : des plantes aromatiques, pour la possibilité de mettre dans des petits conteneurs et la facilité à intégrer en cuisine.

- Le jardinage pour s’échapper des soucis du quotidien : il est intéressant de constater que bien que l’étude ait été conduite avant la crise et le confinement, les personnes interrogées voient le jardinage comme un moyen de s’échapper de leurs préoccupations.

- De l’automatisation pour les particuliers aussi : les consommateurs voient à l’avenir une plus grande pratique du jardinage d’intérieur avec davantage d’automatisation.

Vision consommateurs versus vision filière : plus récemment, le National Garden Bureau a conduit une étude auprès des professionnels de la filière sur la façon dont l’intérêt des consommateurs pourrait évoluer. Il est intéressant de constater les écarts qui s’observent entre la perception qu'ont les professionnels à l'égard des consommateurs et l'opinion des consommateurs.
Les professionnels citent le fait de se sentir bien au contact de la nature alors que cet aspect apparaît en bas des attentes des consommateurs qui sont en revanche plus sensibles à la beauté des végétaux et au fait de cultiver leur propre alimentation.
Autre exemple : si les consommateurs et les entreprises voient à l’avenir davantage de jardinage d’intérieur, l’aéroponie plus spécifiquement attire moins l’attention des consommateurs que des entreprises. Ce serait alors l’occasion d’expliquer au grand public la culture des plantes en aéroponie, ajoute D. BLAZEK.

Source : Brian D. SPARKS, 7 Trends and Takeaways Straight from the Garden, Greenhouse Grower, July 28, 2020.

 

Consommation

28 Septembre 2020

FETES DE FIN D’ANNEE : S’ADAPTER AUX NOUVEAUX COMPORTEMENTS ET OPPORTUNITES DE CONSOMMATION

FETES DE FIN D’ANNEE : S’ADAPTER AUX NOUVEAUX COMPORTEMENTS ET OPPORTUNITES DE CONSOMMATION

Facebook a récemment publié son guide de Noël 2020 qui présente des tendances de consommation qui influenceront les ventes de fin d’année. Des informations à rapprocher des comportements d’achats des Français en fleurs et plantes à l’occasion des fêtes de fin d’année. Le guide Facebook apporte aussi des recommandations aux entreprises pour mettre au profit de leur activité ces nouveaux comportements.


A partir de l’étude Facebook «Seasonal Holidays Study» réalisée par YouGov à l’échelle internationale auprès de 48 000 personnes, le réseau social publie un guide à destination des entreprises pour les aider à se préparer aux fêtes de fin d’année, période importante pour beaucoup de filières, y compris celle du végétal. En France, les fêtes de fin d’année représentent le deuxième événement calendaire le plus important pour les dépenses des Français en végétaux, après la Toussaint (source : panel consommateurs Kantar pour VAL’HOR et FranceAgriMer).

Insight consommation 1 Facebook : la génération X et les baby-boomers dominent la croissance mondiale du mobile et du e-commerce.
Conseils marketing Facebook : réduisez la friction tout au long du parcours d’achat en ligne et physique, mettez en place un processus d’achat simple et misez sur une communication rapide et facile.
En mai et juin 2020, les dépenses des foyers français en végétaux sur Internet ont été supérieures à mai et juin 2019 malgré la sortie du confinement le 11 mai.
En 2019, 13% des foyers français ont acheté des végétaux à l’occasion des fêtes de fin d’année, soit près de 4 millions de foyers. Les 45-54 ans représentaient 19% des individus acheteurs, les 55-64 ans, 22% et les 65 ans et plus, 33% des acheteurs.

Insight consommation 2 Facebook : les cadeaux à soi-même et les achats en période de fêtes peuvent être des débouchés positifs dans les moments difficiles.
Conseils marketing Facebook : permettez aux clients de découvrir des choses qui les intéressent et d’« essayer » avant d’acheter. En 2019, 16% des dépenses des foyers en végétaux à l’occasion des fêtes de fin d’année correspondaient à des achats pour soi.

Insight consommation 3 Facebook : les perturbations forcées alimentent la réceptivité à de nouveaux produits et services.
Conseils marketing Facebook : profitez de l’occasion pour créer des liens, touchez de nouvelles audiences grâce au contenu de marque et développez votre activité grâce à des solutions internationales.

Insight consommation 4 Facebook : le ralentissement économique donnera une impulsion aux promotions de fin d’année.
Conseils marketing Facebook : répondez aux préférences des clients, accélérez le processus d’achat et canalisez l’énergie des périodes de promotions d’une nouvelle manière.

Insight consommation 5 Facebook : la nouvelle équation de la valeur : accessibilité, authenticité et action. 65% des Français interrogés dans l’étude Facebook approuvent la façon dont les grandes entreprises ont fait face au Covid-19 et 68% approuvent la façon dont les boutiques et commerces locaux ont fait face à cette crise sanitaire.
Conseils marketing Facebook : partagez vos valeurs et passez à l’action, montrez votre soutien à travers des partenariats.

En matière de contenu publicitaire, Facebook recommande aux entreprises de rester fidèle à leur marque, à leurs valeurs, de placer l’empathie au cœur des échanges et d'ajouter de la valeur.
Il s’agit sur ce dernier point de montrer comment le végétal peut enrichir le quotidien des Français et comment il peut inspirer.

« En raison de tout ce qui s’est passé en 2020, nous serons reconnaissant·es de ce que nous avons et apprécierons d’autant plus le temps passé avec nos proches. », indique le guide Facebook. L’occasion de mettre en avant le végétal pour faire plaisir, se faire plaisir, célébrer et garder le lien avec les proches malgré cette période de fragilité.
Infographie sur les achats des Français en fleurs et plantes à l’occasion des fêtes de fin d’année

Sources : Panel consommateurs Kantar pour VAL’HOR et FranceAgriMer
Facebook, Le guide Facebook de Noël 2020 - INSIGHTS | SOLUTIONS | INSPIRATION, août 2020.

 


Imprimer la newsletter