EN QUÊTE DE VERT

Informations socioéconomiques des professionnels du végétal

Banniere En Quête de Vert

11 avril 2019

Communication

08 Avril 2019

METTRE A L’HONNEUR LE SAVOIR-FAIRE DES PROFESSIONNELS DU VEGETAL A L’OCCASION DES RENDEZ-VOUS AUX JARDINS 2019

METTRE A L’HONNEUR LE SAVOIR-FAIRE DES PROFESSIONNELS DU VEGETAL A L’OCCASION DES RENDEZ-VOUS AUX JARDINS 2019

Les 7, 8 et 9 juin seront ouverts au public plus de 2 500 jardins en France et en Europe à l’occasion des Rendez-vous aux jardins.

Une 17ème édition autour de la biodiversité et des rapports que l’homme entretient avec son environnement, plus précisément sur le thème des « animaux au jardin ». Les animaux, sources de biodiversité, occupent une place majeure dans le jardin ; ils peuvent être nuisibles (rongeurs, pucerons, pyrale du buis, limace...) ou au contraire, contribuer à son entretien naturel (coccinelle, ver de terre, pollinisateurs, hérisson...). Vitrine vivante du patrimoine, Les Rendez-vous aux jardins sont l’occasion de créer des rencontres et des échanges entre le public et les acteurs du jardin, dont les professionnels du végétal qui peuvent ainsi mettre en lumière leur savoir-faire.

En France, cette manifestation est organisée par le Ministère de la Culture et mise en œuvre par les directions régionales des Affaires culturelles en collaboration avec les correspondants régionaux des partenaires publics et privés de ces rendez-vous. VAL’HOR est partenaire pour la deuxième année afin de mettre en valeur les professionnels du végétal dans ce cadre. Un épisode de Mission : Végétal dédié sera diffusé sur M6 les 8 et 9 juin. Chaque professionnel de la filière peut participer localement et réaliser des animations en lien avec des propriétaires de jardins. Des affiches personnalisables sont disponibles en téléchargement sur le site des Rendez-vous aux jardins.

Sources : Ministère de la Culture
VAL’HOR

 

Mode de vie

10 Avril 2019

UNE NOUVELLE RELATION AU VEGETAL CHEZ LES MILLLENNIALS, « PARENTS DE PLANTES »

UNE NOUVELLE RELATION AU VEGETAL CHEZ LES MILLLENNIALS, «PARENTS DE PLANTES»

En France comme dans d’autres pays, le succès récent des plantes d’intérieur chez la Génération Y (les Millennials) est indéniable. Dans les pays anglo-saxons notamment, on parle de « plant parent » (parent de plantes) : un concept, qui traduit aussi bien une réalité socioéconomique qu’un nouveau rapport des Millennials à la plante.

Ces dernières années, on observe un engouement des consommateurs pour les plantes d’intérieur, en particulier chez les Millennials urbains.
D'après le panel consommateurs Kantar pour VAL’HOR et FranceAgriMer :
- Les foyers dont la personne de référence a entre 18 et 35 ans génèrent 22% des achats de plantes vertes, grasses et cactées, tandis que ce groupe représente 14% des foyers français.
- 54% des plantes vertes, grasses et cactées sont achetées par des foyers vivant dans des agglomérations de 100.000 habitants et plus. Ils représentent 47% des foyers français.

Une tendance favorisée par les réseaux sociaux (Pinterest, Instagram...) et très présente aussi dans les pays anglo-saxons où l'on parle de «plant parent» (parent de plantes). Ce nouveau statut du possesseur de plantes d’intérieur est mis en avant sur Internet avec le hashtag #plantmom qui rassemble 296 000 publications sur Instagram, #plantbabies avec 103 000 publications et dans une moindre mesure, #plantdad (39 000 publications).

Le concept de « parent de plantes » utilisé dans les pays anglo-saxons pourrait bien l’être aussi en France dans la mesure où le succès des plantes d’intérieur est lié à des facteurs socio-économiques de cette génération Y communes entre les pays. Avec les difficultés économiques et l’allongement des études, l’âge auquel les personnes se marient, fondent une famille, deviennent propriétaires augmente. Le fait d’avoir des plantes répond à une envie d’avoir un projet, de s’occuper de quelque chose de vivant, mais aussi, pour cette génération relativement urbaine et sensible à l’environnement, d’intégrer de la nature dans son quotidien, favoriser sa qualité de vie et son bien-être mental.

Ce nouveau contexte influence le rapport des Millennials aux plantes et donc la façon avec laquelle il convient de communiquer avec eux pour attirer cette génération mais aussi l’accompagner dans son projet. Car si les Millennials affichent un intérêt croissant pour les plantes d’intérieur, leur niveau de connaissances en matière de végétaux reste à améliorer.
Pour accompagner cette génération qui se pose beaucoup de questions sur leurs plantes, les idées proposées par les acteurs de la filière dans différents pays sont variées : abonnement mensuel à un club de parents de plantes, newsletter pédagogique lancée par un fleuriste, cours en ligne et livre dédiés aux parents de plantes auxquels s’ajoute sur Instagram la présence de «consultants en plantes» qui proposent leurs services aux consommateurs pour les aider à prendre soin de leurs plantes.

Alors que la génération Y bouleverse la façon de communiquer, de consommer, de travailler, elle est en train de réintégrer d’une façon tout aussi originale la nature dans son quotidien. Tout comme dans les autres filières, ceux qui sauront capter ce groupe de consommateurs sont ceux qui sauront s’adapter à ces nouvelles valeurs et dans la filière horticole, anticiper les besoins latents pour les autres familles de végétaux et prestations de service.

Sources : Panel consommateurs Kantar pour VAL’HOR et FranceAgriMer, données 2018.
Why Millennials are hiring consultants to curate and care for their 'plant babies', nine.com.au.
www.thesill.com
Darryl CHENG, New Plant Parent: Learn the Ways of Plant Parenthood, March, 2019.
Houseplant comeback, Greenhouse Management, November 30, 2018.
Melissa YORK, Houseplants are all the rage, but are they are millennial cry for help? We speak to the companies cultivating this urban jungle, CITYA.M, Tuesday 5 March 2019.


 

Entreprises

08 Avril 2019

OUVERTURE DU CONCOURS GREEN BOUTIQUE 2019

OUVERTURE DU CONCOURS GREEN BOUTIQUE 2019

La présence du végétal en ville est aujourd’hui nécessaire et la tendance des plantes d’intérieur montre cette envie des citadins de réintégrer la nature dans leurs lieux de vie. Face à l’usage croissant d’Internet dans le quotidien, les magasins physiques doivent renforcer l’expérience client. Pour ce faire, l’innovation et la créativité sont essentielles. C’est dans cet esprit que Garden_FabLab, nouveau magazine et plateforme en ligne pour néo-jardiniers, lance sa deuxième édition du concours Green Boutique en partenariat avec VAL’HOR, le Salon du Végétal et Undergreen.

Ouvert aux fleuristes, jardineries, magasins spécialisés dans la décoration, le bien-être, etc., ce concours « vise à promouvoir les initiatives commerciales audacieuses, sensibles et durables qui contribuent à (re)connecter les habitants des villes au monde du végétal ». Le projet, mettant le végétal à portée des urbains grâce à un nouveau concept de commerce, doit être à la fois beau et inspirant.

Les candidats ont jusqu’au 5 mai pour s’inscrire en ligne. La remise des Prix se tiendra le 5 juin à Jardins, Jardin (Paris) et une animation Green Boutique sera organisée au Salon du Végétal qui se déroulera du 10 au 12 septembre (Nantes). Voir le règlement ici.

Source : Garden Fab Lab

 


Imprimer la newsletter