EN QUÊTE DE VERT

Informations socioéconomiques des professionnels du végétal

Banniere En Quête de Vert

11 juin 2020 - N°212

International

04 Juin 2020

IMPACT DU COVID-19 SUR L’HORTICULTURE ORNEMENTALE INTERNATIONALE

IMPACT DU COVID-19 SUR L’HORTICULTURE ORNEMENTALE INTERNATIONALE

L’AIPH a mené une enquête relative à l’impact du Covid-19 sur l’horticulture ornementale. Les résultats montrent que les pays s’attendent à des effets durables de la crise sur le secteur.


Alors que plusieurs pays entament un déconfinement, l’Association Internationale des Producteurs Horticoles (AIPH), après une première enquête en mars, a sondé à nouveau ses adhérents du 13 au 18 mai afin d’établir un point d’étape de la situation de la production horticole dans ce contexte de crise sanitaire. 27 pays ont participé à l’étude.
A la période d’enquête, 96% des répondants ont déclaré que les jardineries avaient rouvert et 85% pour les boutiques de fleuristes. Si 46% s’attendent à ce que la demande pour les fleurs et plantes dans les semaines à venir soit plus élevée que l’an dernier à la même période, les conséquences du Covid-19 sur certaines entreprises s’annoncent irréversibles. 70% des répondants pensent que des producteurs fermeront suite à la crise d'ici la fin de l'année.

Dans 78% des pays répondants, des mesures gouvernementales de soutien à la filière sont mises en œuvre. Néanmoins, peu de pays disposent d’une aide particulièrement adaptée aux besoins des producteurs.

La crise du Coronavirus devrait à terme se traduire par une accélération de certaines tendances. 81% des pays prévoient une hausse du commerce en ligne, seul canal de distribution disponible pour les fleurs et plantes ces derniers mois dans plusieurs pays. Les distributeurs ont dû s’adapter à la situation de confinement et les consommateurs ont développé de nouvelles habitudes d’achat des végétaux qui pourraient se maintenir après la crise. 33% des répondants s’attendent à voir une plus forte intégration verticale du secteur, conduisant à une réduction du nombre d’acteurs le long de la chaîne de distribution, 56% s’attendent à une réduction des effectifs en production.
Enfin, 30% des répondants anticipent une réduction des importations au profit de la production nationale.

Source : AIPH / Floraculture International, Horticultural industry looks to the future in the latest Covid-19 global impact survey, Press release 29 May 2020.

 

Communication

04 Juin 2020

UNE CAMPAGNE TV QUI MET EN AVANT LES BIENFAITS DU JARDIN

UNE CAMPAGNE TV QUI MET EN AVANT LES BIENFAITS DU JARDIN

L’Unep lance une campagne de communication à la télévision afin de soutenir l’activité des entreprises du paysage affectée par la crise.


La crise du Coronavirus affecte le marché des particuliers en végétaux d’ornement mais également en prestations de paysage. Pour redynamiser l’activité des entrepreneurs du paysage, l’Unep lance une action de communication à la télévision. Cette campagne prend la suite de celle de VAL’HOR mettant en avant les professionnels du végétal sur TF1, France TV et BFM TV, qui a touché plus de 87 millions de contacts.

L'action de communication créée par l'Unep se décline en 2 volets : un parrainage de l’émission «La Maison France 5» jusqu’au 7 juin et un spot TV de 30 secondes sur France 2, France 3 et France 5 du 5 au 18 juin. Le spot TV met en avant plusieurs façons de profiter de son jardin et encourage le grand public à faire appel à un professionnel du paysage pour continuer à passer des moments agréables dans ses espaces extérieurs.

Sources : VAL'HOR
L’Union Nationale des Entreprises du Paysage Choisit FranceTV Publicité pour sa première campagne en TV, communiqué de presse du 02/06/2020.
Crédit : Unep

 

Entreprises

03 Juin 2020

APPEL A RETOUR D’EXPERIENCES SUR LES PRATIQUES ALTERNATIVES D’ESSOUCHAGE ET DE DEVITALISATION

APPEL A RETOUR D’EXPERIENCES SUR LES PRATIQUES ALTERNATIVES D’ESSOUCHAGE ET DE DEVITALISATION

Plante & Cité lance auprès des professionnels du paysage et collectivités un appel à retour d’expériences sur les opérations d’essouchage et de dévitalisation sans produits phytosanitaires.


Dans le paysage, des opérations d'essouchage et de dévitalisation sont menées dans diverses situations : gestion des foyers d'espèces végétales envahissantes, gestion des foyers d’arbres contaminés par des maladies vasculaires dans un cadre réglementaire ou non réglementaire, abattage pour raisons de sécurité ou travaux...
Si la réglementation permet encore aujourd’hui aux professionnels et collectivités territoriales d’utiliser des produits phytosanitaires, des marges de progressions existent pour développer des pratiques ayant un impact environnemental réduit.

Afin d’identifier de nouvelles références sur les alternatives aux produits phytosanitaires et de faire un état des lieux des pratiques d’essouchage et de dévitalisation, Plante & Cité lance un appel à retour d’expériences. Le projet "Pratiques alternatives à l'usage de produits phytosanitaires pour les opérations d'essouchage et dévitalisation" conduit par Plante & Cité et associé à cette enquête est soutenu par VAL’HOR, l’Office Français de la Biodiversité et s’inscrit dans le cadre du plan Ecophyto.

Un questionnaire d’une durée de 5 minutes maximum est accessible en ligne jusqu’au 30 juin pour permettre aux professionnels du paysage et collectivités de se manifester. Ils seront ensuite recontactés par Plante & Cité dans le cadre d’un entretien (visioconférence, téléphone) afin de recueillir leur expérience en matière de pratiques alternatives d’essouchage et de dévitalisation.

Source : Appel à retours d'expériences - Essouchage et dévitalisation, Plante & Cité, 27/05/2020.
Crédit photo : Plante & Cité

 

Communication

05 Juin 2020

DES KITS POUR PROMOUVOIR LES VEGETAUX FLEURS DE FRANCE

DES KITS POUR PROMOUVOIR LES VEGETAUX FLEURS DE FRANCE

Des kits de communication Fleurs de France sont désormais disponibles pour promouvoir les végétaux français dans les points de vente et sur internet. Ces outils peuvent guider le consommateur dans ses choix à une période où il est particulièrement sensible à la situation économique des entreprises. Créé sous l’impulsion du Ministre de l’agriculture en 2014, la démarche Fleurs de France est aujourd’hui animée par l’association Excellence Végétale.


D’après une enquête menée avant le confinement (février 2020), 66% des Français sont sensibles à l’origine des végétaux qu’ils achètent (Etude Kantar pour VAL’HOR et FranceAgriMer). Avec la fermeture des frontières, les conséquences sur les entreprises et les emplois à l’échelle nationale et locale mais aussi les enjeux écologiques, la crise du Covid-19 a renforcé la sensibilité des citoyens à l’impact de leurs actes d’achat et généré des attentes importantes. D’après un sondage YouGov réalisé en mai, 63% des Français estiment que les entreprises doivent relocaliser leur production pour tous les secteurs et 32% dans certains secteurs.


Pour les courses alimentaires, 45% des répondants affirment acheter davantage de produits français depuis le début de la crise, selon une étude Ipsos pour L’Observatoire E.Leclerc des Nouvelles Consommations. 63% des Français interrogés indiquent «consommer le plus possible de produits locaux pour soutenir l’économie».
Plus largement, d’après un sondage OpinionWay pour l’ONG Max Havelaar, pour 69% des Français, la crise nécessite de s’orienter vers une consommation plus responsable (produits locaux, bio, équitables, sans emballage etc.). Et 80% des personnes interrogées déclarent qu’elles le feront après la crise.

Réservés aux entreprises engagées dans la démarche Fleurs de France, les outils disponibles dans ce kit (affiches, outils numériques…) peuvent être commandés à partir du site www.labelfleursdefrance.fr, rubrique « Espace Pro - Communiquer » ou sur le site de l’association Excellence Végétale. Rappelons que tous les professionnels du végétal (producteurs, grossistes, fleuristes, jardineries, professionnels du paysage…) peuvent s’engager gratuitement dans la démarche Fleurs de France, en s’enregistrant sur le site www.labelfleursdefrance.fr, rubrique « Espace Pro - S’engager ».

Alors que la crise sanitaire a renforcé la sensibilité des consommateurs à la production nationale, il est plus que jamais essentiel de valoriser l’engagement des entreprises en mettant en avant les végétaux français.

Sources : Panel consommateurs Kantar pour VAL’HOR et FranceAgriMer.
Maxime ARGAUD, Etude spéciale COVID-19 #15 : relocalisation et consommation de plastique, YouGov, 26/05/2020.
Consommation : le COVID-19 change la donne !, Observatoire des Nouvelles Consommations.
Consommation de produits d’ici et d’ailleurs : un "french paradoxe", communiqué de presse Max Havelaar, 05/2020.
Excellence Végétale, Label Rouge et Fleurs de France - Des kits de communication proposés aux professionnels de la distribution pour guider les consommateurs dans leurs achats de végétaux, communiqué du 24/04/2020.


 


Imprimer la newsletter