Banniere En Quête de Vert

12 juillet 2018

Production

09 Juillet 2018

JOURNEE D’ECHANGES SUR LES BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES EN HORTICULTURE ET PÉPINIÈRE

Excellence...

JOURNEE D’ECHANGES SUR LES BONNES PRATIQUES ENVIRONNEMENTALES EN HORTICULTURE ET PÉPINIÈRE

Excellence Végétale, Plante Bleue et MPS France organisent le jeudi 27 septembre à Paris, avec le soutien de VAL’HOR et d’ASTREDHOR, une journée de partage des bonnes pratiques environnementales en horticulture et pépinière.

La matinée sera consacrée notamment à l’évolution des pratiques avec le passage d’une gestion culture-ravageurs à une approche systémique de prévention et de pilotage, ainsi qu’à l’intérêt des démarches et outils de certification. Les dernières avancées et retours d’expérience en matière de protection biologique intégrée et stimulateurs de défense naturels seront également présentés.
L’après-midi, se tiendront des ateliers d’échanges entre professionnels autour de 4 thématiques : désherbage, prophylaxie & désinfection, traitements, nutrition & santé des plantes.

Cette journée est ouverte à tous les producteurs engagés dans une certification environnementale (Plante Bleue, MPS-ABC, ISO 14001, GlobalGap, AB…) ou intéressés par une démarche volontaire de progrès environnemental. L'inscription est obligatoire à cette adresse.

Source : VAL’HOR

 

Développement durable

09 Juillet 2018

UN PLAN POUR UNE MOBILISATION DE TOUS LES ACTEURS EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITE

La consultation lancée...

UN PLAN POUR UNE MOBILISATION DE TOUS LES ACTEURS EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITE

La consultation lancée du 18 mai au 10 juin par le Ministère de la transition écologique et solidaire a enregistré plus de 25 000 contributions et plus de 92 000 votes venant de tous les horizons : associations, professionnels, établissements publics, collectivités territoriales. 90% des contributions émanent directement des citoyens.

Une forte participation qui fait écho aux résultats du dernier sondage de l'Ifop pour l’Agence Française pour la Biodiversité montrant une prise de conscience effective et active des Français à l’égard de la biodiversité. Ainsi, 79% des Français se déclarent concernés par l’état de la biodiversité et 86% pensent qu’il est encore temps d’agir pour le préserver. Concrètement, 68% des Français jugent qu’ils sont déjà engagés en faveur de la biodiversité et 68% également considèrent que notre quotidien en dépend. 60% des Français citent la qualité de l’eau parmi les bénéfices de la biodiversité mais seulement 36% la production d’oxygène, 32% les ressources pour la santé et la diversité de l’alimentation et 30% la fertilisation des sols. Enfin, seuls 46% des Français estiment que l’Etat est engagé en faveur de la biodiversité et 32% considèrent que les entreprises le sont.

Souhaitant faire de la lutte contre la perte de la biodiversité une priorité du gouvernement au même titre que celle contre le changement climatique, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a présenté la semaine dernière devant le premier comité interministériel, le Plan biodiversité.
Celui-ci comprend 6 axes stratégiques, 24 objectifs et prévoit 90 actions, parmi lesquelles :

Axe 1 - Reconquérir la biodiversité dans les territoires
- Cofinancement d'opérations innovantes pour renforcer l'intégration de la nature dans la ville et l’accès pour tous les citoyens à des espaces riches en biodiversité
- Valorisation des collectivités qui prennent en compte la biodiversité dans la gestion des espaces publics.

Axe 2 - Construire une économie sans pollution et à faible impact sur la biodiversité
- Développement de travaux de recherche sur les effets bénéfiques de la biodiversité, de la santé des écosystèmes et de la préservation des milieux naturels pour la prévention et la lutte contre les maladies
- Reconduction du programme d'investissement d'avenir pour favoriser l’innovation des entreprises sur la biodiversité, le génie écologique et le biomimétisme 

Axe 3 : Protéger et restaurer la nature dans toutes ses composantes  
- Lancement d’une étude opérationnelle visant à résorber 20 des principaux points noirs des schémas régionaux de cohérence écologique et restauration de la continuité aquatique sur 50 000 km de cours d’eau. Ces travaux contribueront à la restauration des continuités écologiques et accéléreront la mise en œuvre de la trame verte et bleue.

Axe 4 : Développer une feuille de route européenne et internationale ambitieuse pour la biodiversité
- La France œuvrera au niveau européen pour l’intégration d’ici 2022 de critères environnementaux dans les marchés publics

Axe 5 : Connaître, éduquer, former
- Lancement d'une grande campagne de communication par l'Agence française pour la biodiversité pour sensibiliser le grand public, avec une plateforme numérique pédagogique pour encourager les bons gestes des citoyens au service de la nature : dans mon jardin, dans mon assiette, à la maison, quand je voyage...

Axe 6 : Améliorer l’efficacité des politiques de biodiversité
- Développement d'une application dédiée aux espaces naturels permettant aux visiteurs d’obtenir des informations sur les sites et de participer au financement de la protection de ces espaces.

Ce plan donne le coup d’envoi d’une mobilisation sans précédent en faveur d’un des plus grands enjeux environnementaux de la planète.

Sources : Sondage réalisé en mai 2018 par l’Ifop pour l’Agence Française pour la Biodiversité sur les Français et la biodiversité.
Plan biodiversité, Ministère de la transition écologique et solidaire, juillet 2018.

 

Consommation

09 Juillet 2018

LES ACHATS DES FOYERS FRANÇAIS EN PLANTES ANNUELLES, BISANNUELLES ET PLANTES MEDITERRANEENNESOn estime...

LES ACHATS DES FOYERS FRANÇAIS EN PLANTES ANNUELLES, BISANNUELLES ET PLANTES MEDITERRANEENNES

On estime à 105 millions, le nombre de plantes annuelles (hors méditerranéennes, telles que le dipladénia) achetées par les Français (en pot, godet, barquette, etc.) en 2017. Les 3 plantes annuelles les plus achetées, en poids des sommes dépensées, sont le géranium, le pétunia et le bégonia.
Le mois de mai a représenté à lui seul 46% des dépenses 2017 en plantes annuelles. 59% des quantités achetées sont destinées au jardin, contre 41% à la terrasse, au balcon, devant de la maison…

D’après les estimations, 38 millions de plantes bisannuelles ont été achetées par les Français en 2017. La pensée représente 79% des dépenses et 65% des quantités achetées, tandis que la primevère représente 17% des dépenses et 31% des quantités achetées.
45% des dépenses en plantes bisannuelles sont réalisées en février et mars et 33% en octobre et novembre. 60% des quantités achetées sont destinées au jardin contre 40% pour la terrasse, le balcon, le devant de la maison…

Près de 7 millions de plantes, d'arbres et arbustes et méditerranéens ont été achetés par les foyers français en 2017. Le dipladénia constitue de loin la plante la plus achetée avec 42% des dépenses en plantes, arbustes et arbres méditerranéens. Les deux autres végétaux méditerranéens les plus achetés sont le laurier rose et l'olivier.
Les mois d’avril et mai ont représenté près de la moitié des dépenses de 2017 en plantes, arbustes et arbres méditerranéens. 53% des achats sont destinés au jardin tandis que 47% sont destinés à la terrasse, au balcon, devant de la maison…

En 2017, les achats de plantes annuelles ont baissé en valeur et en volume tandis que les achats de plantes bisannuelles ont augmenté. Les achats de plantes, d’arbustes et arbres méditerranéens ont en 2017, baissé en valeur mais augmenté en volume.

Source : Panel consommateurs en végétaux Kantar TNS pour VAL’HOR et FranceAgriMer, données 2016 et 2017.

 


Imprimer la newsletter