EN QUÊTE DE VERT

Informations socioéconomiques des professionnels du végétal

Banniere En Quête de Vert

14 janvier 2021 - N°232

Production

12 Janvier 2021

OUVERTURE DE LA PLATEFORME FRAIS ET LOCAL

OUVERTURE DE LA PLATEFORME FRAIS ET LOCAL

Une nouvelle plateforme intitulée «frais et local» a été lancée cette semaine par le Ministère de l’Agriculture pour faciliter le rapprochement entre consommateurs et producteurs.


La crise sanitaire a renforcé le rôle de la vente directe et le désir des consommateurs de soutenir l’économie locale. Afin d’aider les Français à trouver un producteur près de chez eux, le Ministère de l’Agriculture a annoncé mardi la création du site fraisetlocal.fr.
Le site permet d’effectuer une recherche selon sa localisation ou dans l’une des 6 catégories de produits, dont la catégorie «produits non alimentaires» où figurent déjà des producteurs de végétaux d’ornement.

La plateforme compte à ce jour plus de 8 000 exploitations et points de vente directe répartis sur tout le territoire métropolitain et dans les territoires d'Outre-Mer issus des premières plateformes partenaires : «Bienvenue à la Ferme», le réseau de l'enseignement agricole et le réseau de l’association française d’agriculture urbaine professionnelle (AFAUP). Les réseaux qui souhaitent rejoindre la plateforme peuvent contacter le site via relation-plateforme@agriculture.gouv.fr. Une nouvelle version de la plateforme permettra ensuite aux producteurs, à des points de vente individuels et aux autres plateformes de vente directe de s'inscrire directement sur la plateforme fraisetlocal.fr.

Sources : «Frais et local», une plateforme nationale pour trouver des produits fermiers près de chez soi, Ouest France, 12/01/2021.
Lancement de la plateforme fraisetlocal.fr, pour trouver des produits frais et des produits locaux, en vente directe près de chez vous, communiqué de presse du Ministère de l’Agriculture du 12/01/2020.

Crédit : Ministère de l'Agriculture

 

Bienfaits du végétal

08 Janvier 2021

DES FICHES SUR LES SERVICES ECOSYSTEMIQUES DES ARBRES ET ARBUSTES URBAINS

DES FICHES SUR LES SERVICES ECOSYSTEMIQUES DES ARBRES ET ARBUSTES URBAINS

Réalisées à partir d’un partenariat entre le Cerema, la ville de Metz et Metz Métropole, des fiches techniques présentent les services apportés par 85 espèces locales d’arbres et arbustes.


D’après une étude américaine de l’Université de l’Illinois publiée récemment, le changement climatique provoquera une diminution du niveau d’humidité dans les grandes métropoles mondiales. Or, planter des arbres et d’autres végétaux en ville pourrait contrer cette tendance en agissant sur le niveau de température et d’humidité.

Dans les villes, petites ou grandes, les services écosystémiques apportés par les arbres, leurs impacts sur le climat mais aussi sur d’autres aspects du développement durable (qualité de l’air, biodiversité, cadre de vie…) doivent être pris en considération face aux grands enjeux actuels et à venir.
La ville de Metz, en partenariat avec le Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement) et Metz Métropole, a mené une étude transdisciplinaire permettant d'identifier les services écosystémiques rendus par les arbres, en fonction de leur essence.
A partir de ces résultats, la ville de Metz a publié 85 fiches techniques d’arbres et arbustes locaux. Ces fiches indiquent pour chaque arbre – genre / espèce, mais pas de cultivars - ses apports sur une échelle de 1 à 10 (impact sur la qualité de l'air, régulation du climat local, impact sur le paysage urbain, accueil de la biodiversité…) mais aussi ses contraintes ou limites lorsqu’elles existent (contraintes physiques, risques allergiques…).

Le rapport d’étude fournit également des recommandations aux gestionnaires d’arbres en ville pour favoriser le développement des services écosystémiques.

Télécharger l’infographie des services écosystémiques de l’arbre.

Accéder
aux 85 fiches espèces.

Sources : Weronika STRZYŻYŃSKA, Climate crisis will cause falling humidity in global cities – study; The Guardian, 04/01/2021.
SESAME : un projet innovant sur les arbres et arbustes urbains, et l'adaptation au changement climatique, Cerema, 14/12/2020.

 

Entreprises

21 Décembre 2020

POURSUITE DE LA TRANSFORMATION DU COMMERCE ATTENDUE EN 2021

POURSUITE DE LA TRANSFORMATION DU COMMERCE ATTENDUE EN 2021

Technologie, proximité, engagement et humain constitueront des atouts incontournables pour le commerce en 2021.


D’après la plateforme de commerce en ligne Shopify, en s'adaptant à la pandémie, le secteur du commerce a gagné une décennie en une année. Afin de comprendre l’évolution des attentes des consommateurs et des transformations du commerce pour répondre à ces attentes, Shopify a réalisé une étude dans 11 pays (dont la France) auprès de 10 000 consommateurs en septembre 2020, dont les résultats font émerger 5 tendances :

-Tendance 1 : les jeunes consommateurs continueront d’être moteur du e-commerce. Par ailleurs, la fréquentation des magasins physiques reste délicate avec 40% des Français qui ne se sentent pas à l’aise pour effectuer personnellement leurs achats.
-Tendance 2 : le commerce physique tel que nous le connaissons se transformera, offrant aux entreprises locales de nouveaux avantages. Les distributeurs qui feront preuve de résilience sont ceux qui chercheront à répondre aux besoins des consommateurs par la technologie et l’expérience client. 53% des Français sont disposés à recevoir un rendez-vous shopping dans un magasin physique.
-Tendance 3 : les consommateurs veulent faire leurs achats auprès de commerces indépendants mais continuent d’utiliser des places de marché en ligne (ex. Amazon, Cdiscount) pour la commodité. Les commerces indépendants devront donc s’adapter pour faciliter l’achat.
-Tendance 4 : une consommation plus engagée : 51% des Français sont prêts à choisir un distributeur qui reversera une partie de ses ventes à une œuvre caritative. 62% des Français achètent dans des commerces de proximité avant tout pour soutenir l’économie locale. 44% achètent dans des commerces locaux pour réduire l’impact environnemental.
- Tendance 5 : les solutions financières modernes représenteront de plus en plus un atout pour les commerces et les consommateurs.

Parallèlement, d’après Microsoft, on voit se dessiner dans le commerce 2 tendances apparemment paradoxales qui sont en fait complémentaires : la montée des outils technologiques, du sans contact face à la pandémie et un besoin viscéral de contacts humains.
Le click and collect a ainsi permis aux consommateurs de soutenir les commerces locaux. «Cette tendance fait écho avec la popularité des réseaux locaux où le producteur est au cœur de la distribution et au contact de son client.», indique l'article du blog Microsoft. La nouvelle plateforme fraisetlocal.fr s’inscrit dans cette double attente d’accès à une offre facilité par la technologie et de local. Parmi les enjeux du réseau local : flexibilité, mutualisation des ressources ou encore utilisation de transports doux.

Sources : Tendances Retail 2021 : l’efficacité de la technologie, les valeurs de l’humain, Microsoft, 10/12/2020. Information reprise dans l’ADN.
Future of commerce – 2021, Shopify.
Joana PIMENTA, Les 5 grandes tendances du commerce en 2021, Siècle Digital, 18/12/2020.

 

Développement durable

05 Janvier 2021

RESULTATS DE TRAVAUX SUR LES PLANTES COUVRE-SOL

RESULTATS DE TRAVAUX SUR LES PLANTES COUVRE-SOL

ASTREDHOR met à disposition des professionnels des fiches sur les plantes couvre-sol pour contrôler les adventices et promouvoir la biodiversité.


Les producteurs et paysagistes recherchent de plus en plus des solutions alternatives à l’usage d’herbicide pour la gestion de certaines zones délicates : les rangs de production, les abords de parcelles et autres zones non cultivées. Un sol nu ne constitue pas une solution idéale à cause des problèmes de battance, érosion, lessivage des fertilisants et pesticides. En revanche, la mise en place d'un couvert végétal qui favorise la biodiversité permet souvent de réduire les problèmes de ravageurs.

Pour répondre à cette problématique, ASTREDHOR a réalisé avec le soutien de l’Office Français de la Biodiversité et de VAL’HOR un projet de création d’itinéraires techniques innovants utilisant des plantes couvre-sol. Pour ce faire, des tests ont été conduits en situations réelles de culture à partir d’une sélection d’espèces.
Des fiches issues des résultats de ces travaux ont été réalisées :
- Sur les 3 espèces retenues : Tripleurospermum caucasicum (camomille du Caucase), Thymus longicaulis (thym cilié) et Phuopsis stylosa (crucianelle). Chaque fiche comprend des informations sur la mise en place, l’entretien et le développement de ces végétaux.
- Sur les usages des plantes couvre-sol : bordures intérieures des abris et zones non cultivées. Ces 2 fiches présentent les conditions de mise en place, de plantation, les plantes testées et retenues pour cet usage.

Sources : Alternative au désherbage, Fiche espèce : Tripleurospermum caucasicum, ASTREDHOR Loire-Bretagne (Arexhor pays de la Loire), décembre 2020.
Alternative au désherbage, Fiche espèce : Thymus longicaulis, ASTREDHOR Loire-Bretagne (Arexhor pays de la Loire), décembre 2020.
Alternative au désherbage, Fiche espèce : Phuopsis stylosa, ASTREDHOR Loire-Bretagne (Arexhor pays de la Loire), décembre 2020.
Alternative au désherbage, Fiche usage : bordures intérieures des abris, ASTREDHOR Loire-Bretagne (Arexhor pays de la Loire), décembre 2020.
Alternative au désherbage, Fiche usage : zones non cultivées, ASTREDHOR Loire-Bretagne (Arexhor pays de la Loire), décembre 2020.
Tom HEBBINCKUYS, Plantes couvre-sol comme contribution au contrôle des adventices et à la promotion de la biodiversité, ASTREDHOR Loire-Bretagne (Arexhor pays de la Loire), septembre 2020.

Crédit photo : ASTREDHOR Loire-Bretagne (Arexhor pays de la Loire)

 


Imprimer la newsletter