Banniere En Quête de Vert

14 novembre 2019

International

13 Novembre 2019

LA FRANCE MISE A L’HONNEUR A IPM 2020

LA FRANCE MISE A L’HONNEUR A IPM 2020

La France sera l’invitée d’honneur de l'édition 2020 du Salon mondial IPM Essen de l’horticulture et de la pépinière qui se déroulera du 28 au 31 janvier 2020. L’occasion de mettre en avant la culture française et le savoir-faire de l’ensemble de la filière.


Chaque année, le salon international de l’horticulture et de la pépinière IPM Essen met en avant un pays. Pour sa prochaine édition qui se tiendra du 28 au 31 janvier 2020, la France sera l’invitée d’honneur. Avec pour slogan "Qualité et innovation, la French Touch!", ce partenariat constitue un véritable coup de projecteur sur l’offre française en végétaux mais aussi sur l’ensemble de la filière au regard de la culture et des spécificités de la France.
Lors de la cérémonie officielle d’ouverture du Salon le mardi 28 janvier, l’accent sera mis sur l’art de vivre à la française. Le jeudi 30 janvier, le forum international abordera l'importance des végétaux au quotidien et leur rôle déterminant sur la santé et la qualité de vie.

Les 20 entreprises exposantes du Pavillon France seront présentes dans deux espaces : hall 6 et hall 7. VAL'HOR et Végépolys seront également dans le hall 6.

Source : VAL'HOR / IPM Essen

 

Entreprises

13 Novembre 2019

RECYCLAGE DES CONTENANTS PLASTIQUES: VOUS AVEZ LA PAROLE !

RECYCLAGE DES CONTENANTS PLASTIQUES: VOUS AVEZ LA PAROLE !

Afin de dresser un état des lieux de la filière en matière de recyclage des contenants plastiques et de connaître les alternatives choisies par les entreprises, VAL’HOR lance une enquête à destination des producteurs, distributeurs et entreprises du paysage.


La question du plastique est devenue incontournable dans la société : d’émissions d’investigations à des prises de positions d’ONG environnementales, en passant par des flux internationaux modifiés (pays d’Asie du Sud-Est refusant dorénavant les déchets plastiques en provenance d’Europe), un contexte réglementaire à venir encore peu lisible (projet de loi « économie circulaire » actuellement en débat au parlement) et des nouveaux matériaux « plus verts » qui arrivent sur le marché…
Ce sujet s’immisce aujourd’hui dans la filière de l’horticulture et du paysage, avec des propositions d’alternatives à tous les niveaux, de telle sorte qu’il est devenu omniprésent. Pour preuve, l’AIPH (International Association of Horticultural Producers) organisait en avril 2019 une conférence sur le thème du recyclage du plastique dans la filière (« Plastics in Ornamental Horticulture – Creating a Sustainable Supply Chain »).

Dans ce contexte, VAL’HOR s’est saisie de ce sujet afin de trouver des solutions durables qui soient bénéfiques à tous. Pour mener à bien cette réflexion, avec l’appui de bureaux d’études spécialisés, plusieurs actions sont menées. Celles-ci démarrent par un état des lieux sur la gestion des plastiques et les alternatives à l’œuvre dans les entreprises de la production, du commerce et du paysage.

A cette fin, une enquête nationale en ligne est ouverte jusqu’au 6 décembre 2019 (durée : environ 15 minutes).

Source : VAL'HOR

 

Consommation

13 Novembre 2019

PROCESSUS DE DECISION D’ACHAT DES FRANÇAIS A LA LOUPE

PROCESSUS DE DECISION D’ACHAT DES FRANÇAIS A LA LOUPE

Une étude Ipsos pour in-Store Media souligne la volonté des Français de bien tenir leur budget avec toutefois des déclencheurs d’achat à prendre en considération pour répondre à l'envie des Français de mieux consommer.


Les résultats d'une récente étude Ipsos pour l’agence de communication in-Store Media permet de mieux comprendre les facteurs intervenants dans le processus d'achat des Français en magasin. Bien que le sondage concerne les courses au quotidien (alimentaire, boissons, hygiène, entretien), certains résultats sont sources d’enseignements pour la filière.

Premier enseignement : faire ses courses constitue un plaisir pour plus de la moitié des Français. La durée moyenne passée par les Français à faire leurs courses est d’1h30 par semaine. Une fois en magasin, 88% des Français interrogés décident d'une partie de leurs achats sur place malgré l'utilisation par 79% d'entre eux d'une liste de courses. Cette dernière représente l'un des premiers critères de choix d'un produit, derrière le prix et les promotions pour 86% des sondés, la facilité à trouver un produit (84%) et tout simplement l'état d'esprit du moment (80%). 54% des consommateurs décident toutefois de sortir de leur liste de courses pour acheter un produit qui fait envie (60% des 18-34 ans).
Si le prix reste un critère très important dans la décision d’achat (58% des sondés déclarent tenir leur budget à 10 euros près), la nouveauté entre également en ligne de compte chez 70% des sondés.
Les informations (écrans, affiches) disponibles en super / hypermarché influencent 50% des Français et la notation donnée par une application mobile influence 35% d’entre eux.
Par ailleurs, concernant plutôt l’alimentaire, 75% recherchent une consommation saine et responsable. Les principaux critères qui influencent l’achat d’un produit sain sont l’étiquetage (92%), la provenance (89%), le Made in France (86%), le prix (83%) et le label (79%).

Face à des consommateurs soucieux de leurs dépenses, l’innovation et l'information sur le produit pourraient donc constituer des déclencheurs d’achat de végétaux.

Sources : Baromètre in-Store Media-Ipsos : comment les Français font leurs courses du quotidien, par quoi sont-ils influencés ?, TOP/COM – In-Store Media, 17 octobre 2019.
Clément FAGES, Quels sont les déclencheurs d'achat des Français en point de vente ?, Emarketing, 16 octobre 2019.

 

International

13 Novembre 2019

UN AUTODIAGNOSTIC BREXIT POUR LES ENTREPRISES FRANCAISES

UN AUTODIAGNOSTIC BREXIT POUR LES ENTREPRISES FRANCAISES

En complément du dispositif d’information mis au service des entreprises en  vue de se préparer au Brexit, les pouvoirs publics lancent un outil d’autodiagnostic gratuit qui permet aux entreprises d’évaluer l’impact d’une sortie sans accord et d’indiquer les mesures à prendre pour le limiter.


Fin octobre, les 27 pays de l’Union européenne se sont accordés pour un nouveau délai de trois mois pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Le Royaume-Uni a donc jusqu’au 31 janvier 2020, au plus tard, pour ratifier l’accord de retrait de l'Union européenne. Sinon, le scénario d’une sortie sans accord s’appliquera à partir du 1er février 2020.
Afin d’aider les entreprises à se préparer à une sortie sans accord et à limiter les conséquences de ce scénario sur leurs activités, les pouvoirs publics ont conçu un outil d’autodiagnostic sur le Brexit. L'autodiagnostic comprend un ensemble de questions relatives aux différentes activités menées par l’entreprise et concernées par le Brexit (importations, exportations, transport, services, propriété intellectuelle…).

Après avoir répondu au questionnaire, les entreprises accèdent gratuitement à leur rapport d’autodiagnostic Brexit.
En complément, le site gouvernemental d’information Brexit.gouv.fr reste à la disposition des entreprises. Il indique les Ministères concernés pour chaque problème rencontré.
Plus spécifiquement, le gouvernement britannique a récemment mis à jour ses lignes directrices en matière de commerce de plantes à l’intérieur et l’extérieur de l’Union européenne en cas de Brexit. D’autres rubriques relatives au végétal ont également été mises à jour, par exemple celle sur la santé des plantes et celle sur les droits des obtenteurs.

Source : Entreprises, réalisez votre autodiagnostic pour vous préparer au Brexit, Bercy Infos, 05/11/2019.

 


Imprimer la newsletter