EN QUÊTE DE VERT

Informations socioéconomiques des professionnels du végétal

Banniere En Quête de Vert

18 janvier 2019

Bienfaits du végétal

14 Janvier 2019

EN AUSTRALIE, UNE ANALYSE DES TWEETS MONTRE L’EFFET POSITIF DES ESPACES VERTS SUR LES INDIVIDUS

EN AUSTRALIE, UNE ANALYSE DES TWEETS MONTRE L’EFFET POSITIF DES ESPACES VERTS SUR LES INDIVIDUS

Plusieurs études prouvent les bienfaits des espaces verts sur le bien-être des individus. Des bienfaits pouvant être mis en évidence à partir de données scientifiques, de sondages mais aussi de façon spontanée à travers les conversations publiques sur Internet.

L’Université de Melbourne (Australie) a réalisé une étude combinant des informations issues des réseaux sociaux, tels que Twitter et du "big data" sur le niveau d’optimisme des individus selon le lieu, le moment de l’année et de la journée. Concrètement, les chercheurs ont analysé le contenu émotionnel de 2,2 millions de tweets postés par 10 510 utilisateurs à Melbourne (lorsque la provenance était identifiée). Des scores de positivité et de négativité ont alors été calculés en fonction du lieu.

En moyenne, les tweets postés dans des parcs expriment davantage de joie, d’anticipation et de confiance que ceux postés dans les espaces construits. Par ailleurs, être à proximité d'un parc réduit la négativité mais n’améliore pas la positivité. Dans le détail, les tweets semblent être plus optimistes le week-end que la semaine aussi bien dans les zones "vertes" que dans les zones "grises". Cependant, le niveau de positivité des tweets reste plus élevé pour les tweets postés dans les parcs, quel que soit le jour. Les chercheurs observent également un niveau de positivité des tweets postés durant l’été plus élevé. En revanche, du côté des bâtiments, il ne semble pas y avoir de lien entre le niveau de positivité et la période de l’année.

Outre la transposition dans d’autres parcs et dans d’autres pays, les auteurs de l’étude  concluent en indiquant qu’une telle méthode portant sur une grande quantité de tweets postés à proximité d’une catastrophe naturelle ou par ceux vivant près de celle-ci peut servir à analyser comment une crise ou une catastrophe naturelle affecte émotionnellement le bien-être des individus.

Sources : Kwan Hui Lim, Kate E. Lee, Dave Kendal, Lida Rashidi, Elham Naghizade, Stephan Winter, and Maria Vasardani. 2018. The Grass is Greener on the Other Side: Understanding the Effects of Green Spaces on Twitter User Sentiments. In WWW ’18 Companion: The 2018 Web Conference Companion, April 23–27, 2018, Lyon, France. ACM, New York, NY, USA, 8 pages. https://doi.org/10.1145/3184558.3186337
Tweet all about it – people in parks feel more positive, The conversation, 7 mai 2018.
Information reprise dans la newsletter 202020 Vision du 14 janvier 2019.

 

Consommation

11 Janvier 2019

L’ACHAT EN MAGASIN MOTIVÉ PAR LE PLAISIR ET L'EXPÉRIENCE CLIENT

L’ACHAT EN MAGASIN MOTIVÉ PAR LE PLAISIR ET L'EXPÉRIENCE CLIENT

La dernière édition du Retailscope réalisé à partir d’un sondage Odoxa pour Hammerson met en évidence la place importante que les Français conservent aux points de vente physiques pour l’expérience et l’inspiration.

Les Français achètent en magasin avant tout pour pouvoir voir, toucher, essayer les produits (69%), faire une sortie agréable (34%) et bénéficier des conseils des vendeurs (23%), tandis qu’ils achètent sur Internet principalement pour faire des économies (51%) et gagner du temps (34%).
Malgré l’essor d'Instagram, de Pinterest et des blogs, les deux premières sources d’inspiration des Français en matière de décoration sont les magazines (42%) et les vitrines / boutiques (41%).
Une inspiration pouvant être stimulée par la nouveauté et l’originalité. 65% attendent des centres commerciaux qu’ils innovent et sortent le plus possible de la standardisation, notamment en élargissant leur offre à de nouvelles activités. Par ailleurs, 9 Français sur 10 souhaitent que les centres commerciaux accordent davantage de place aux nouvelles enseignes ou nouveaux concepts (au détriment des enseignes classiques).
Plus surprenant, 37% des Français voudraient voir dans un centre commercial des expositions d’œuvres d’art. D’autres services sont désirés : espaces de restauration multi-concepts (61%), ou encore activités de loisirs (33%).
Enfin, outre l’originalité, l’existence d’une offre non standardisée passe aussi par le "Fabriqué en France". Près d’1 Français sur 3 achète régulièrement des produits non alimentaires "Made in France". Les raisons qui inciteraient les Français à consommer des produits français plus souvent sont des prix moins élevés (53%), la certitude que le produit a été fabriqué majoritairement en France (41%), la garantie que le produit est de meilleure qualité (36%) et une plus grande facilité à trouver ces produits (19%).

Des résultats qui rappellent que les lieux de vente physiques doivent s’adapter aux nouvelles attentes du consommateur pour être davantage complémentaires au commerce en ligne en offrant des expériences client spécifiques et surtout uniques.

Source : Retailscope 2018 - Les Français en quête d'inspriations !, Odoxa / Hammerson

 

Consommation

11 Janvier 2019

FLEURS COUPEES : LES CONSOMMATEURS S’ATTENDENT A CE QU’ELLES TIENNENT AU MOINS 8 JOURS

FLEURS COUPEES : LES CONSOMMATEURS S’ATTENDENT A CE QU’ELLES TIENNENT AU MOINS 8 JOURS

Les consommateurs sont sensibles à la qualité des produits et les fleurs coupées ne dérogent pas à la règle. 

Une étude auprès de 8000 consommateurs européens commanditée par Chrysal, fournisseur de nourriture pour fleurs, révèle que la fraîcheur est pour 91% d’entre eux, l’élément le plus important lorsqu’ils achètent des fleurs coupées. Ils s’attendent à ce que celles-ci durent au moins 8 jours.
D’après le sondage, seulement 54% des européens en moyenne utilisent régulièrement de la nourriture pour fleurs. Le rôle du sachet dans la tenue des fleurs est peu compris par les consommateurs. La nourriture pour fleurs coupées aide à une meilleure tenue en vase. 

Source : Floral daily, Consumers expect flowers to last 8+ days, 1/11/2019.
Information diffusée dans Union Fleurs Media Review - Week 2/2019.

 

Entreprises

11 Janvier 2019

TENDANCES JARDIN 2019 D’APRES THE ROYAL HORTICULTURAL SOCIETY

TENDANCES JARDIN 2019 D’APRES THE ROYAL HORTICULTURAL SOCIETY

A partir d’une enquête auprès de différents acteurs du monde du jardin et de ceux à l’écoute des tendances, l’association britannique de promotion du jardinage, The Royal Horticultural Society (RHS), a dévoilé les tendances jardin qui marqueront l’année 2019 :
-Des plantes qui redeviennent tendances. Autrefois à la mode, les fougères, riches en variétés, font un retour marqué par une volonté de mettre du végétal dans son quotidien, se sentir apaisé et moins stressé. Egalement, le regain de popularité du dahlia ces dernières années devrait se poursuivre en 2019.

-Nature à voir et à toucher : plusieurs jardins présentés lors de salons RHS se caractérisent par des plantations naturelles et boisées mettant l’accent sur la texture.

-Jardin résilient : face au changement climatique, le choix des jardiniers amateurs se porte sur des plantes tolérantes aux conditions climatiques difficiles. 

-Place à la couleur ! A la dernière édition du Salon floral de Chelsea, la palette de plantation a fait la part belle aux nuances vertes, blanches et jaunes accentuées par des tons orange et violet.

-Plantes d’intérieur : le retour des plantes en pot (notamment les cactées mais aussi le Spathiphyllum), très présentes sur les réseaux sociaux, devrait continuer en 2019 sous l'impulsion de jeunes consommateurs n’ayant pas de jardin.

Source : RHS predictions for plant trends 2019, The Royal Horticultural Society

 


Imprimer la newsletter