EN QUÊTE DE VERT

Informations socioéconomiques des professionnels du végétal

Banniere En Quête de Vert

22 mai 2020 - N°209

Communication

15 Mai 2020

UNE GRANDE CAMPAGNE TV POUR DONNER ENVIE A NOUVEAU DE FAIRE APPEL AUX PROFESSIONNELS DU VEGETAL

UNE GRANDE CAMPAGNE TV POUR DONNER ENVIE A NOUVEAU DE FAIRE APPEL AUX PROFESSIONNELS DU VEGETAL

Depuis ce lundi 18 mai, se déroule une campagne de communication grand public à la télévision mettant la lumière sur les professionnels du végétal et des semences. L’objectif : recréer le lien humain perdu durant le confinement entre le grand public et les professionnels du végétal.


Durant plusieurs semaines, les Français confinés ont dû s’adapter à leur nouveau quotidien. Bien que ne pouvant accéder aux points de vente ou à des prestations pour leurs espaces extérieurs, les Français ont continué, durant le confinement, à rechercher des informations sur le jardin, les fleurs et plantes comme le montre l’analyse des requêtes sur le site Google trends. Cependant, si le commerce en ligne et la vente à distance ont permis de se procurer des végétaux, les consommateurs n’ont pu bénéficier de conseils et d’accompagnement dans leurs achats et projets de végétalisation.
Alors que les perspectives de retour à un rythme de vie plus "normal" se dessinent mais toujours dans un contexte marqué par la distanciation sociale, il est fondamental de recréer le lien humain perdu entre le grand public et les professionnels de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage. Relancer la consommation est bien sûr aussi plus que jamais essentiel pour l’ensemble de la filière. Malgré d’importants efforts menés pour maintenir une activité durant cette période, les conséquences de la crise pour les professionnels et leur entreprise sont considérables.

C’est dans ce contexte que VAL’HOR, avec le soutien du GNIS et de FranceAgriMer, démarre à partir de ce lundi 18 mai une campagne TV dans laquelle des horticulteurs, pépiniéristes, semenciers, grossistes, fleuristes, conseillers en jardinerie, jardiniers paysagistes et paysagistes concepteurs s’adressent directement au grand public autour d’un message central : « Le végétal, c’est la vie ». Diffusée quotidiennement jusqu’au 7 juin 2020 sur TF1, France 2, France 3, France 5 et BFM TV, cette campagne puissante encourage le grand public à remettre du végétal dans leur vie grâce au savoir-faire des professionnels de l’ensemble de la filière.

Source : Communiqué VAL’HOR du 15 mai 2020.

 

Mode de vie

15 Mai 2020

VERS PLUS DE JARDINAGE DANS LA VIE DES FRANÇAIS APRES LE CONFINEMENT ?

VERS PLUS DE JARDINAGE DANS LA VIE DES FRANÇAIS APRES LE CONFINEMENT ?

Le confinement a été l’occasion pour les Français qui jardinaient déjà de passer plus de temps dans leurs espaces extérieurs pour profiter des bienfaits associés. Alors que la question du bien-être est d’actualité, la crise pourrait être le catalyseur du besoin de se reconnecter au végétal.


La période de confinement s’est traduite par un changement nécessaire des habitudes en matière de travail, de loisirs ou encore d’activité physique mais qui n’a pas effacé le désir de maintenir sa qualité de vie. Pour ce faire, de nombreux Français se sont tournés vers leurs espaces extérieurs, révèle un sondage Promesse de Fleurs réalisé auprès de 10 000 Français (échantillon représentatif au niveau national) qui jardinent régulièrement. Pour 85% d’entre eux, le jardinage a occupé une place centrale dans leurs activités de confinés. 66% déclarent avoir passé plus de temps à s’occuper de leur jardin ou terrasse durant le confinement. 55% ont jardiné tous les jours et 33% deux à trois fois par semaine.
Concrètement, 53% des Français qui jardinent ont réalisé des travaux en tout genre : tonte de la pelouse, entretien, arrosage des végétaux pour le jardin ornemental ou pour le potager. 23% ont principalement réalisé des travaux dans leur jardin d'ornement, 8% se sont surtout occupés de leur potager et 9% ont fait essentiellement de l’entretien. Par ailleurs, l’enquête révèle qu’une personne sur dix a démarré, pour la première fois, un potager pendant le confinement avec pour premier motif l’envie de mieux se nourrir (66%).

Les raisons de cet engouement pour le jardinage sont multiples : c’est avant tout pour le plaisir (pour 67% des Français interrogés), mais aussi le besoin de prendre l’air, d'être à l’extérieur (51%), l'envie de se changer les idées, de faire baisser l’anxiété ambiante (42%) et le fait d'avoir du temps disponible (34%). Les Français ont par ailleurs souhaité profiter de cette période de confinement pour agir en faveur de l’environnement en s’occupant de leur jardin ou de leur potager pour recréer des écosystèmes, préserver la biodiversité, faire revenir oiseaux et insectes dans leur jardin. Au final, le jardinage est vu comme une source de plaisir, de bien-être, un moyen de vivre sainement, de lutter contre le stress et d’agir en faveur de l’environnement. Une habitude qui pourrait s’installer durablement, y compris chez les jardiniers débutants ou occasionnels. Près de 40% des répondants envisagent de passer plus de temps au jardin à l’avenir. 7 jardiniers débutants sur 10 pensent poursuivre ce nouveau loisir après le confinement, 46% des jardiniers occasionnels pensent y consacrer davantage de temps, et de façon prioritaire sur le jardin d’ornement.

Dans une interview réalisée le 9 mars, donc avant le confinement dans plusieurs pays, Li Edelkoort, prévisionniste, explique que la crise montrera que ralentir peut créer un meilleur environnement et que cette « quarantaine de consommation » nous apprendra à être heureux avec plus de simplicité, nous fera redécouvrir les choses que nous aimions et que nous avions oubliées pour rendre notre vie belle.
Avec les nombreux bienfaits avérés de la présence du végétal dans nos espaces extérieurs mais aussi intérieurs et alors que les images de retour de la présence de la nature dans les espaces publics ont pu émerveiller le grand public, en donnant un autre regard sur notre environnement de plus en plus urbanisé, le monde de l’après Covid-19 pourrait être celui où le végétal reprend sa place dans nos espaces de vie.

Sources : Marcus FAIR, Coronavirus offers "a blank page for a new beginning" says Li Edelkoort, 9 March 2020, Dezeen.
Le jardinage au temps du confinement, Le jardinage au temps du confinement, enquête, Promesse de fleurs, 15 mai 2020. Information diffusée dans la newsletter Rebondir Ensemble du 14 mai 2020.

 

Entreprises

07 Mai 2020

DES CONCOURS POUR VALORISER LES PRATIQUES EXEMPLAIRES DANS LE PAYSAGE

DES CONCOURS POUR VALORISER LES PRATIQUES EXEMPLAIRES DANS LE PAYSAGE

La date limite du concours des Victoires du Paysage est reportée au 2 juin. A-IGÉco et ses partenaires lancent l’édition 2020 du Prix National du Génie Écologique.


La crise sanitaire a reporté ou annulé de nombreux projets de paysage. Malgré les profondes incertitudes qui pèsent dans ce contexte au niveau de la durée de la reprise, des arbitrages de dépenses des acteurs économiques ou encore des priorités données pour répondre aux enjeux environnementaux ou aux attentes sociétales au lendemain de la crise, il demeure certain que les pratiques exemplaires et le savoir-faire des professionnels seront des valeurs sûres pour relancer l’activité du paysage dans les mois à venir. Les concours professionnels sont une opportunités de mettre en avant ces atouts auprès de sa clientèle et de ses prospects.

Lancé en 2014 par l’Association fédérative des acteurs de l’Ingénierie et du Génie Écologiques (A-IGÉco) et ses partenaires, le Prix National du Génie Écologique permet de valoriser des projets répondant à de nombreux enjeux opérationnels et récompensent l’ensemble des acteurs ayant porté et réalisé ces projets de génie écologique exemplaires : maîtres d’ouvrage, bureaux d’études, maîtres d’œuvre, entreprises de travaux, fournisseurs, organismes de recherche, associations… Les candidats disposent jusqu’au 30 juin pour soumettre leur dossier.

Les Victoires du Paysage récompensent les collectivités, les entreprises et les particuliers pour leur aménagement paysager, fruit d’un travail collectif où paysagistes concepteurs, entrepreneurs du paysage et pépiniéristes sont acteurs du projet. Ce concours national valorise des aménagements paysagers à diverses échelles : jardin, espace public, cœur de ville, zone d’activité, résidence, hôpital, siège social, etc. L’édition 2020 a été lancée en début d’année. En raison de la crise sanitaire, la date limite du concours a été décalée au 2 juin. Les collectivités, entreprises et particuliers bénéficient donc d’un délai supplémentaire pour participer aux Victoires du Paysage. Les professionnels du végétal et du paysage peuvent toujours aussi encourager les maîtres d’ouvrage et les aider dans leur candidature.

Sources : A-IG Eco. Communiqué de presse VAL’HOR du 23 avril 2020.

Crédit photo : VAL'HOR

 

International

07 Mai 2020

COVID-19 : DES MESURES D’ACCOMPAGNEMENT POUR LES ENTREPRISES EXPORTATRICES

COVID-19 : DES MESURES D’ACCOMPAGNEMENT POUR LES ENTREPRISES EXPORTATRICES

Team France Export met à disposition des entreprises des conseillers, des webinaires et d’autres services pour aider les entreprises exportatrices à s’adapter face à la crise du COVID-19.


Réunis récemment sous la bannière commune Team France Export, Business France, CCI France et BPI France proposent différents services (gratuits et payants) d’accompagnement des entreprises à l’export à travers ce dispositif public.
Un plan de soutien face à la crise Covid-19 a été mis en œuvre avec des prestations accessibles au moins jusqu’au 30 juin. Parmi les outils gratuits mis à disposition des entreprises : une carte interactive qui permet de suivre la crise dans 60 pays et des webinaires sectoriels et géographiques.

Source : teamfrance-export.fr

 


Imprimer la newsletter