Banniere En Quête de Vert

22 octobre 2020 - N°227

Communication

16 Octobre 2020

DES WEBINAIRES SNHF EN NOVEMBRE SUR LA SANTE DES PLANTES

DES WEBINAIRES SNHF SUR LA SANTE DES PLANTES

La Société Nationale d’Horticulture de France organise en novembre une série de webinaires sur la santé des plantes.


La crise sanitaire constitue un véritable défi pour les événements visant à faire partager des avancées scientifiques ou témoignages d’experts. Malgré ces contraintes et les problématiques de court terme, certains sujets comme la santé des plantes demeurent importants pour aider les entreprises à être plus performantes, à répondre aux attentes des consommateurs vers des pratiques respectueuses du développement durable ou aussi s’adapter au changement climatique.
C’est dans ce contexte que la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) organise, en partenariat avec Agreenium et l’Académie d’Agriculture de France, en remplacement de son colloque scientifique annuel prévu en mai, une série de 5 webinaires. Soutenus par VAL'HOR, ces webinaires se tiendront les lundis du mois de novembre de 14h30 à 17h00.

L’inscription est nécessaire pour chaque webinaire.

Source : SNHF

 

Entreprises

19 Octobre 2020

LA FILIERE FORTEMENT AFFECTEE PAR LA CRISE ET CONFRONTEE A DE NOUVEAUX ENJEUX

LA FILIERE FORTEMENT AFFECTEE PAR LA CRISE ET CONFRONTEE A DE NOUVEAUX ENJEUX

D’après l'étude PwC - AND International - I+C / Xerfi pour VAL’HOR avec le soutien de FranceAgriMer relative à l'impact de la crise sur la filière du végétal, le chiffre d’affaires des entreprises a diminué de 14% sur la période mars à juin 2020. Le confinement a renforcé l’envie de végétal du grand public, nécessité des adaptations du côté des entreprises et généré de nouveaux enjeux de long terme pour l’ensemble de la filière.


Le cabinet PwC réalise avec AND International et I+C / Xerfi pour VAL’HOR avec le soutien de FranceAgriMer une étude sur l’impact de la crise de la Covid-19 sur la filière du végétal. La première partie de cette étude, réalisée cet été, a porté sur la période mars à juin 2020.
Les résultats de l’étude quantitative confirment un mois de mars particulièrement difficile pour l’ensemble de la filière avec une baisse du chiffre d’affaires de 35% par rapport à mars 2019. L’absence de préavis et le caractère périssable d’une part importante de végétaux ont entraîné de fortes destructions de stocks. En avril, mois complètement en confinement, le chiffre d’affaires a diminué de 28%. La situation du marché s’améliore à la sortie du confinement (-2% en mai) et devient même positive en juin (+17% de chiffre d’affaires par rapport à juin 2019) mais sans pour autant compenser la période de confinement puisqu’au final, le chiffre d’affaires de la filière régresse de 14% pour la période mars à juin 2020 par rapport à mars-juin 2019.
Les fleuristes, les grossistes et les paysagistes concepteurs ont été les plus touchés durant cette période en matière de chiffre d’affaires. Ainsi, la période de confinement a eu des répercussions sur l’ensemble de la chaîne de valeur et réduit les moyens des entreprises pour s’adapter aux contraintes de la pandémie.

Le confinement a entraîné la destruction de plus de 3 600 emplois, en majorité des CDD / saisonniers / apprentis. Près de ¾ des entreprises de la filière ont eu recours au chômage partiel. 6% des entreprises de la filière ont dû cesser définitivement leur activité, dont beaucoup de fleuristes.
D’autres disparitions d’entreprises et d’emplois risquent d’avoir lieu durant ce semestre. D’après les estimations, d'ici la fin de l'année, 7% des entreprises de la filière pourraient disparaître et près de 1 800 emplois sont menacés.

Pour beaucoup d’entreprises, la crise a eu des conséquences durables sur leur stratégie : elle a rendu nécessaire la flexibilité, la capacité d’adaptation (rapide) mais aussi la modernisation (digitalisation) et l’évolution de pratiques commerciales (collaboration avec d’autres acteurs, nouveaux canaux de vente). Pour s’adapter aux contraintes du confinement, 41% des entreprises de la filière ont mis en place de nouvelles pratiques commerciales. 44% d’entre elles envisagent de continuer ces pratiques dans les mois à venir pour développer leur chiffre d'affaires (23%) ou répondre à de nouvelles opportunités apparues durant le confinement (21%). Les possibilités de mise en place de nouvelles pratiques dépendaient bien sûr des métiers et de l’accès aux végétaux.
Près d’1/5ème des grossistes ont revu leur approvisionnement (changement / diversification des fournisseurs). 43% des producteurs ont fait de la livraison à domicile et 31% de la vente en ligne. 40% des fleuristes ont fait de la livraison à domicile et 24% ont fait de la vente en ligne. 69% des jardineries / libre-service agricoles ont effectué de la vente en ligne, 47% ont atteint de nouveaux types de clients et 22% ont pratiqué la livraison à domicile.
Globalement, les acteurs les plus diversifiés sont ceux qui ont le moins souffert de la crise.

Par ailleurs, la crise aura mis davantage en exergue certains des grands enjeux de la filière, tels que le Made in France, la transformation numérique, l’équilibre entre les maillons de la filière, le rôle du végétal et du paysage pour la société.
Concernant les mois à venir, si les professionnels de la filière s’inquiètent de l’évolution de leur activité pour fin 2020 - début 2021, ils sont aussi conscients des perspectives favorables de certains segments : saison 2021 des mariages à la suite de nombreux reports, poursuite du développement du commerce en ligne ou encore engouement des Français pour le végétal et le potager qui pourrait s’inscrire dans une tendance durable.

Retrouvez dans la rubrique Etudes & Statistiques du site VAL'HOR le rapport complet de l'étude.


Source : Etude d'impact économique du Covid-19 par PwC, AND International et I+C / Xerfi pour VAL’HOR et FranceAgriMer, septembre 2020.

 

Entreprises

13 Octobre 2020

LE PARTENARIAT, UNE OPPORTUNITE DANS L’ECONOMIE POST-COVID-19 ?

LE PARTENARIAT, UNE OPPORTUNITE DANS L’ECONOMIE POST-COVID-19 ?

Le déclenchement de la crise du Coronavirus a vu naître de nombreux partenariats, souvent pour faire face aux difficultés de court / moyen terme. Une stratégie à envisager dans la filière du végétal pour le long terme ?


Au mois d'avril en Ile-de-France, Franprix a créé un partenariat avec Decathlon permettant aux consommateurs d’accéder à quelques produits phares de l'enseigne de sport et de loisirs durant le confinement.
Dans l’alimentaire, C'est qui le patron?! a lancé au début de la crise sanitaire un partenariat avec les restaurateurs en difficulté. Puis en juillet, la marque a annoncé un partenariat durable avec le Réseau de Distribution France Frais et s’attaque ainsi au marché de la Restauration Hors Domicile : restaurants classiques, mais aussi d'entreprise, ou encore les cantines des écoles, des hôpitaux ou des Ehpad. «Très appréciés des marques, les partenariats ne cessent de se multiplier et prendre de nouvelles formes», a récemment indiqué le blog «L’œil» de l’Observatoire Cetelem.
Ceux qui se sont développés ces derniers mois ont permis de trouver de nouveaux débouchés et de profiter mutuellement de stratégies de relance.
Autre exemple, Circwi, plateforme pour découvrir des lieux et activités touristiques à travers le monde, a intégré Flyneo, solution de e-commerce pour les compagnies aériennes notamment de petites et moyennes tailles. Ce partenariat permet de soutenir l’activité des compagnies aériennes en proposant directement aux internautes un ensemble d’activités.

Dans notre filière, les personnes qui se sont découvertes une passion pour les plantes durant le confinement, les entreprises devant gérer les contraintes sanitaires mais restant soucieuses de la qualité de vie au travail de leurs salariés ou les personnes fragilisées ou isolées par la pandémie représentent des publics pour lesquels de nouveaux points de contacts avec le marché restent à créer. Le partenariat peut alors être l’occasion d’être présent d’une façon nouvelle et/ou originale pour offrir un produit ou un service mais aussi atteindre une nouvelle clientèle.

Sources : Très appréciés des marques, les partenariats ne cessent de se multiplier et prendre de nouvelles formes, L’œil de l’Observatoire Cetelem, semaine du 28/09/2020.
Dalila BOUAZIZ, Franprix renforce son partenariat avec Decathlon en Ile-de-France, E-marketing, 01/07/2020.
Clément FAGES, C'est qui le patron ?! s'associe à France Frais et s'attaque au marché RHD, E-marketing, 06/07/2020.
Cikrwi intègre la plateforme e-commerce Flyneo pour relancer l’activité des compagnies aériennes post Covid-19 !, Tendance hôtellerie, 08/10/2020.

 


Imprimer la newsletter