Banniere En Quête de Vert

3 juin 2021 - N°251

Entreprises

01 Juin 2021

SOCIETES A MISSION : LE MODELE D’ENTREPRISE POST-COVID ?

SOCIETES A MISSION : LE MODELE D’ENTREPRISE POST-COVID ?

Depuis la mise en application de la loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) qui définit le cadre légal des «entreprises à mission», le nombre de sociétés à mission augmente considérablement. Engagement social et environnemental, nouvelle forme de valorisation compatible avec la recherche de rentabilité, identité affirmée, transparence, l’entreprise à mission pourrait bien contenir tous les ingrédients du modèle d’entreprise incontournable dans l’ère post-covid.


Promulguée le 22 mai 2019, la loi Pacte (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises) introduit dans le droit français le statut de société à mission.
Concrètement, il s’agit pour une entreprise de définir sa raison d’être (le futur que l’entreprise veut contribuer à bâtir) et d’établir des objectifs / engagements pour mettre en pratique cette mission. «L’élaboration de la raison d’être et des objectifs de mission permettent ainsi à l’entreprise de choisir le référentiel dans lequel elle agira. Économie circulaire, reconnexion avec la nature, solidarité entre générations, mixité…» «Les entreprises à mission choisissent leur combat, là où elles pensent qu’elles peuvent avoir un vrai impact sur la société», souligne Émery JACQUILLAT, Président de la Communauté des entreprises à mission et PDG de la Camif, dans un article paru dans le blog Le Hub de La Poste. D’après une étude Ifop, 79% des cadres dirigeants et 47% du grand public ont déjà entendu parler de la notion de «raison d’être» d’une entreprise. Le concept d’entreprise à mission doit être davantage valorisé auprès du grand public même si deux ans après l’apparition de ce statut, cette notoriété est loin d’être négligeable. 35% du grand public a déjà entendu parler du concept d’entreprise à mission. Une proportion qui passe à 72% chez les cadres (Etude miroir Ifop menée du 20/04 au 05/05/2021 auprès de 1013 Français 18 ans et plus et 300 cadres dirigeants).

Un dispositif de gouvernance s’assure de la bonne mise en œuvre des objectifs avec un comité de mission et un organisme tiers indépendant. Le parcours pour devenir entreprise à mission est exigeant : il implique plusieurs types d’acteur (dirigeant, collaborateur, voire partenaires, fournisseur, clients…). Par ailleurs, la validation du statut est généralement comprise entre 6 et 18 mois.

D’après l’Observatoire des sociétés à mission, 88 entreprises sont devenues des entreprises à mission en 2020. 2/3 des sociétés à mission comptent moins de 50 salariés. 79% sont issues du secteur des services, 12% du commerce et 9% de l’industrie. Plus de la moitié des sociétés à mission ont été créées depuis moins de 10 ans. Parmi elles, une sur cinq est «née à mission». Le statut d’entreprise à mission concerne un nombre croissant de secteurs (alimentaire, beauté, assurance...), y compris celui du végétal (In Vivo dans la production, Botanic pour la jardinerie, Abeillus pour le paysage).

71% des salariés français et 77% des cadres dirigeants s’accordent sur le fait que les entreprises jouent un rôle important dans la société au-delà de leur rôle économique (source : Ifop). Le statut d’entreprise à mission semble en parfaite adéquation avec les attentes actuelles, aussi bien de la part des consommateurs, que des entreprises et des salariés. Alors que la crise sanitaire a accéléré à la fois la recherche de sens dans l’acte d’achat mais aussi la méfiance du consommateur face au greenwashing, l’entreprise à mission apporte des preuves tangibles d’engagement, explique l’article «La société à mission, l’entreprise du 21e siècle ?» paru dans Le Hub. «Lorsque l’on traverse des moments de crise comme en ce moment, où l’on est vraiment dans le brouillard, la mission fournit un guide incroyable.», ajoute E. JACQUILLAT. En outre, «les 44 % de croissance réalisés l’an dernier par la Camif prouvent aussi que ces objectifs sociaux et environnementaux sont bien conciliables avec la performance économique et générateurs de valeur pour tous», indique le blog. Côté recrutement, l’entreprise à mission répond aux nouvelles attentes des candidats. «Les candidats sont en quête de sens. Il faut leur offrir ce supplément d’âme», explique Stéphanie LEBLANC, directrice marketing de Palo IT. A titre d’exemple, «Léa Nature a reçu quatre fois plus de CV depuis qu’elle est devenue entreprise à mission», assure Anne MOLLET, directrice générale de la Communauté des entreprises à mission dans Le Parisien.

Publiés il y a quelques jours, les résultats du deuxième baromètre de l’Observatoire des sociétés à mission indiquent une progression de 24% du nombre d’entreprises à mission entre le 4ème trimestre 2020 et le 1er trimestre 2021. D’après l’Observatoire, 10 000 entreprises pourraient faire évoluer leurs statuts d'ici 2025. Alors que l’entreprise a plus que jamais besoin de se réinventer, E. JACQUILLAT voit dans la société à mission «le modèle de l’entreprise du 21e siècle».

Accéder au site des entreprises à mission

Sources : Economie.gouv.fr, La loi PACTE : pour la croissance et la transformation des entreprises, 11/09/2019.
Décryptage : les entreprises à mission, CCI, 04/06/2020
Dalila BOUAZIZ, 88 entreprises sont devenues sociétés à mission en 2020, Ecommerce mag, 22/01/2021.
« Les entreprises engagées sont les plus performantes ! », Le Hub – La Poste, 20/05/2021.
La société à mission, l’entreprise du 21e siècle ?, Le Hub – La Poste, 20/05/2021.
Podcast du webinaire Ifop « Entreprise A Mission, Un Statut Win/Win pour les dirigeants et les salariés ? Enquête exclusive Ifop »

 


Imprimer la newsletter