Banniere En Quête de Vert

3 octobre 2019

Entreprises

27 Septembre 2019

OUVERTURE DES INSCRIPTIONS A LA SEMAINE DU JARDINAGE POUR LES ECOLES

OUVERTURE DES INSCRIPTIONS A LA SEMAINE DU JARDINAGE POUR LES ECOLES

Les inscriptions à la prochaine édition de la semaine du jardinage pour les écoles sont ouvertes! L’occasion de faire découvrir aux jeunes générations le végétal et le jardinage autour de la thématique «cultive ta gourmandise».


Du 16 au 21 mars 2020, se tiendra la 22ème édition de la Semaine du jardinage pour les écoles, organisée par VAL’HOR, le GNIS et la FNMJ. Au cours de cette semaine, dans toute la France, les jardineries participantes organiseront et animeront gratuitement des ateliers pédagogiques de jardinage pour les classes de maternelles et élémentaires. Cette opération, plébiscitée par les enseignants, est devenue un événement incontournable pour les écoles et l’occasion pour les professionnels de transmettre leur passion pour le végétal et le jardinage.

Huit ateliers seront proposés cette année autour du thème de la gourmandise : des ateliers pratiques autour des semis et des plantations, toujours appréciés des jeunes enfants, ainsi que des ateliers plus théoriques sur le thème du jardin «gourmand», prétexte à la découverte de nombreux fruits et légumes.
En 2018, 27% des foyers acheteurs de fruitiers (plants, arbres, arbustes) avaient un ou plusieurs enfants (les foyers avec enfants représentent 24% de l’ensemble des foyers français).

Les jardineries peuvent inscrire leur point de vente jusqu’au 18 octobre. Il est conseillé de contacter les écoles dès le mois de novembre pour connaître rapidement le nombre de classes intéressées et établir le planning de la semaine avant le 24 janvier 2020, afin de préparer sereinement les ateliers retenus.

Source : Jardinons à l’école

 

Développement durable

26 Septembre 2019

LES JEUNES GENERATIONS AGISSENT DAVANTAGE EN FAVEUR DE L’ENVIRONNEMENT ET SONT MOINS PESSIMISTES CONCERNANT L’AVENIR DE LA PLANETE

LES JEUNES GENERATIONS AGISSENT DAVANTAGE EN FAVEUR DE L’ENVIRONNEMENT ET SONT MOINS PESSIMISTES CONCERNANT L’AVENIR DE LA PLANETE

Un sondage d’opinion sur l’écologie réalisé par Harris Interactive pour RTL et M6 montre une inquiétude des Français à l'égard de la situation écologique mais qui s’accompagne d’un intérêt accru pour les enjeux environnementaux.


Alors que les enjeux écologiques sont actuellement très présents dans le débat public, l’institut d’études Harris Interactive s’est intéressé au regard des Français sur l’environnement. Les résultats indiquent que 69% des Français sont pessimistes à l’égard de l’avenir de la planète. Pour autant, 72% indiquent avoir accru leur intérêt pour les enjeux écologiques au cours des derniers mois.
Concrètement, la moitié d’entre eux déclarent avoir adopté ces derniers mois des comportements plus vertueux. Pour 62% des Français, il est possible d’adopter des mesures de préservation de l’environnement sans qu’elles aient nécessairement d’impact négatif sur le budget des Français.

Il est intéressant d’observer que la proportion des jeunes générations s’intéressant davantage aux questions environnementales est plus élevée (89% chez les 18-24 ans, 80% chez les 25-34 ans) par rapport à l’ensemble des Français (72%). De plus, les jeunes citoyens se déclarent bien moins pessimistes quant à l’avenir de la planète (41% des 18-24 ans se déclarent pessimistes contre 69% des Français et jusqu’à 77% chez les 65 ans et plus).
Des résultats qui montrent l’importance, pour répondre aux attentes des jeunes générations, de mettre en avant l’engagement environnemental des entreprises, d’expliquer leurs impacts et les actions que ces citoyens peuvent mener grâce au végétal et au jardinage au profit de la planète.

Source : Les Français et l'écologie, enquête réalisée par Harris Interactive pour M6 et RTL, septembre 2019. Information reprise dans la lettre Cité Verte du 20 septembre 2019.

 

Communication

27 Septembre 2019

S’ADRESSER A CHAQUE GENERATION POUR PROMOUVOIR LES FLEURS

S’ADRESSER A CHAQUE GENERATION POUR PROMOUVOIR LES FLEURS

J. Schwanke, expert de la fleur et personnalité TV aux Etats-Unis (78 000 abonnés sur YouTube) transmet, dans un article paru dans le magazine américain Garden Center, ses conseils pour promouvoir les fleurs auprès de chaque génération de consommateurs.


Selon plusieurs études, la présence de végétal dans le quotidien procure de nombreux bienfaits : amélioration du bien-être des personnes malades, augmentation de la créativité, joie...
A chaque stade de vie, les consommateurs ont différentes attentes qui impliquent différents leviers pour les inciter à acheter des fleurs :

- Baby boomers (55-70 ans) : d’après J. Schwanke, cette génération veut avoir un environnement calme et la présence de nature y contribue. Les Baby boomers sont davantage disposés à acheter des fleurs régulièrement. D’après le panel consommateurs Kantar pour VAL’HOR et FranceAgriMer, 28% des foyers dont la personne de référence a 55-70 ans, ont effectué plus de 4 achats dans l’année en végétaux d’intérieur, contre 23% de l’ensemble des foyers.

- Génération X (39-54 ans) : Les foyers dont la personne de référence a 39-54 ans ont davantage tendance à acheter des fleurs coupées pour les autres (30% de foyers acheteurs pour offrir) que pour eux-mêmes (12% de foyers acheteurs de fleurs coupées pour eux-mêmes). Certains messages comme «Faites-vous plaisir» ou «Illuminez votre intérieur» pourront encourager les consommateurs issus de la génération X à acheter des fleurs pour eux.

- Millennials : 37% des foyers dont la personne de référence a entre 24 et 38 ans effectuent au plus 4 achats de fleurs et plantes d’intérieur dans l’année et seul un foyer sur 10 dont la personne de référence a entre 24 et 38 ans achète des fleurs coupées pour lui-même. D’après J. Schwanke, contrairement à la génération X, la génération Y (Millennials) aura davantage tendance à avoir ses propres occasions ou événements à célébrer. Les Millennials sont plus sensibles aux offres promotionnelles, cadeaux, programmes de fidélité, bouquets à petits prix et ceux à composer eux-mêmes. Cette génération veut communiquer visuellement, partager sur les réseaux sociaux et est plus sensible à l’expérience qu’au produit lui-même.

- La génération Z (moins de 20 ans) représente les acheteurs de fleurs de demain. Cette génération est particulièrement sensible à l’engagement environnemental et à la transparence.

A travers une communication adaptée, il s’agit d’encourager chaque génération de consommateurs à mettre des fleurs dans son quotidien pour s’épanouir, célébrer. Enfin, J. Schwanke recommande d’organiser des ateliers d’art floral, de création de terrariums ou d’entretien des orchidées pour véritablement intégrer des fleurs dans le style de vie.

Sources : Panel consommateurs Kantar pour VAL’HOR et FranceAgriMer, données 2018.
Kate SPIRGEN, Flowers every day, every way, Garden Center Magazine, August 20, 2019.

 

Mode de vie

27 Septembre 2019

SECURITE ET VIE DE QUARTIER FAVORISENT LA FREQUENTATION DES ESPACES VERTS

SECURITE ET VIE DE QUARTIER FAVORISENT LA FREQUENTATION DES ESPACES VERTS

Une étude américaine constate un lien entre les caractéristiques facilitant l’accès à un espace vert et sa fréquentation.


Plusieurs études montrent que les espaces verts, jardins, terrains de golf, cours d’écoles favorisent la santé physique et mentale. Comment encourager leur fréquentation pour développer ces bienfaits?
Afin de comprendre quels facteurs influencent la fréquentation des espaces verts par les habitants, des chercheurs de l’Université d’Arizona (Etats-Unis) ont interrogé environ 300 habitants de la ville de Tucson sur leurs attitudes et comportements à l’égard des espaces verts.

Les résultats montrent que les services et équipements facilitant l’accès et le confort des espaces verts sont associés à une plus forte fréquentation de ces espaces urbains. En revanche, l'étude n’observe pas de lien entre proximité et fréquentation d’un espace vert.

Dans le détail, l’étude laisse penser qu’un espace vert qui serait proche et grand mais accessible par la route serait moins fréquenté qu’un espace accessible à pied. Ainsi, les répondants ayant indiqué qu’ils pouvaient accéder au parc à pied ont 3 500 fois plus de chances d’y aller quotidiennement que ceux ayant indiqué qu’ils doivent conduire pour se rendre au parc.
Les résultats montrent que la sécurité est un facteur essentiel de fréquentation des espaces verts. Deux autres critères influencent la fréquentation des espaces verts du quartier : l’esprit communautaire (possibilité d’interactions sociales) et l’impression de pouvoir « surveiller » (dans quelle mesure les personnes à l'intérieur des bâtiments peuvent voir les piétons dans la rue). Concrètement, d’après les résultats, lorsque les habitants perçoivent un fort esprit communautaire, la probabilité que le parc soit visité à une fréquence hebdomadaire est plus élevée, tandis que la probabilité de visiter un parc une fois par mois ou une fois dans l’année est plus faible.
Plusieurs leviers peuvent contribuer à l’esprit de quartier dans un espace vert et donc sa fréquentation. A Barcelone (Espagne), pour encourager la fréquentation des espaces verts et l’accès à la culture, le programme « Música en los parques » (musique dans les parcs) organise du 31 mai au 30 août dans 34 espaces verts urbains, en collaboration avec les écoles de musique, une quarantaine de concerts gratuits de différents styles de musique. En outre, pour sensibiliser le grand public aux bienfaits sociaux et environnementaux des parcs et jardins, des visites guidées sont organisées avant les concerts, sur l’histoire, la biodiversité et les spécificités de ces espaces végétalisés.

Crédit photo : VAL'HOR

Source : Susan PERRY, Walkability — not proximity — is key to whether people use parks and other neighborhood green spaces, study finds, MinnPost, 08/13/2019.

 


Imprimer la newsletter