Banniere En Quête de Vert

31 janvier 2019

Communication

25 Janvier 2019

MISSION : VEGETAL REVIENT LE 2 FEVRIER !

MISSION : VEGETAL REVIENT LE 2 FEVRIER !

Le programme court Mission : Végétal revient dans quelques jours après une année particulièrement dynamique : plus de 250 diffusions sur M6, Téva et W9, ainsi qu’un tout nouvel espace sur 6play depuis le mois de septembre 2018 présentant une sélection d’épisodes et plus d’infos !
Ce programme rassemble chaque dimanche soir 1,5 million de téléspectateurs sur M6 et 75 000 fans sur sa page Facebook.

Ne manquez pas les nouveaux inédits de février:
-2 et 3 février : fleurs du mâle 
-10 et 11 février : à fleur de pot
-16 et 17 février : recyclage végétal
-23 et 24 février : le vis-à-vis de Caroline.
A retrouver en téléchargement dans votre espace professionnel chaque lundi ! Pour(re) demander vos codes d’accès : contact@missionvegetal.fr

Source : VAL'HOR
Crédit photo : VAL'HOR

 

International

25 Janvier 2019

TENDANCES MARCHE AU SALON IPM ESSEN

TENDANCES MARCHE AU SALON IPM ESSEN

Du 22 au 25 janvier s’est déroulé en Allemagne le salon international IPM Essen de l’horticulture et de la pépinière avec comme principaux thèmes le développement durable et le climat.
22 entreprises étaient présentes sur le Pavillon France développé par VAL’HOR. Ce salon professionnel constitue un événement majeur pour les exportateurs, fort de ses 53 000 visiteurs.

Avec 1 500 exposants provenant de 46 pays, le Salon IPM Essen est aussi révélateur des tendances du marché. A travers le « Discovery Center », les visiteurs ont pu découvrir des innovations produits et concepts qui répondent aux nouvelles attentes du consommateur :

- Cultiver dans sa ville: le jardinage en ville est devenu tendance (en particulier pour les plantes à ajouter dans les plats et cocktails) et permet aux amateurs de jardinage de développer leur créativité. La forte présence de terrariums lors de cette édition 2019 d’IPM répond aussi à l’envie de jardiner à l'intérieur.

- Les bienfaits des plantes : la présence de plantes favorise le bien-être des individus. 

- Le nouveau jardinier amateur écologique: on assiste à une montée des jardiniers amateurs écoresponsables qui recherchent une façon d’agir durable, respectueuse de l’environnent.
Une tendance qui se traduit par:
-Un mode de vie responsable : le citoyen veut avoir un impact positif sur la société et l’environnement et est fier d’adopter un mode de vie responsable.
L’enquête de l’Observatoire Cetelem de la consommation sur le moral économique des Français réalisée ce mois-ci indique que malgré un pessimisme qui affectera leurs projets, les Français veulent consommer de façon responsable.
- Une offre de produits avec emballage écologique.
Une tendance bien visible ces derniers temps avec la création d’un projet d’écoconception dans l’univers de la beauté, la suppression de catalogues ou encore la création d’une plateforme e-commerce de recyclage par 25 multinationales.

Par ailleurs, cette édition 2019 d’IPM Essen révèle une intégration plus forte de la technologie pour répondre aux attentes sociétales.
« Les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle se glissent maintenant partout, dans la robotique de production, mais aussi dans l’assistance des soins à donner aux plantes par smartphone interposé. Les éclairages artificiels LED, copiant au plus près la lumière solaire ont fait un bon technologique spectaculaire, ce qui ouvre de nombreuses possibilités pour l’agriculture urbaine, mais aussi pour mieux végétaliser son intérieur. », analyse Brand Wagenaar de l’entreprise de conseils Medioflor.

Les produits qui seront en phase avec ces évolutions sociétales pourront avoir un écho favorable en particulier auprès des jeunes générations pour qui une qualité de vie, un mode de vie respectueux de l’environnement et un engagement environnemental et social des entreprises sont devenus très importants.

Sources : Nouvelle année, nouveau budget, le moral économique des Français, enquête Harris Interactive pour l’Observatoire Cetelem de la consommation, janvier 2019.
Barbara HADDAD, 2019 : l'année (éco)responsable ?, Emarketing, 23 janvier 2019.
Clotilde BRIARD, L'engouement pour les achats français s'accélère, Les Echos, 23 janvier 2019.
Brand WAGENAAR, IPM 2019, un salon dynamique, Medioflor, 27 janvier 2019.
IPM Essen

Crédit photo : Alex Muchnik / Messe Essen

 

Entreprises

29 Janvier 2019

ANNEE 2018 POSITIVE POUR L’ACTIVITE DES ENTREPRENEURS DU PAYSAGE MAIS DES PERSPECTIVES MOINS FAVORABLES POUR 2019

ANNEE 2018 POSITIVE POUR L’ACTIVITE DES ENTREPRENEURS DU PAYSAGE MAIS DES PERSPECTIVES MOINS FAVORABLES POUR 2019

Les derniers résultats du baromètre VAL’HOR - Unep de l’activité des entrepreneurs du paysage montrent qu’après un premier semestre 2018 positif, l’activité du secteur s’est poursuivie favorablement durant le reste de l'année.

Le chiffre d’affaires des entreprises interrogées est en hausse de 3,5% et de 4,5% respectivement aux troisième et quatrième trimestres 2018 (par rapport aux mêmes trimestres de l’année précédente). Au final, le chiffre d’affaires 2018 augmente de 4% par rapport à 2017.
La création de jardins et d’espaces verts affiche un dynamisme sur l’ensemble de l’année 2018 (+5%) plus important que l’entretien de jardins et d’espaces verts (+3,5%).
Concernant l’activité selon la clientèle, le marché des particuliers a connu une très bonne année 2018 avec +5,5%. En revanche, on observe au second semestre 2018 un ralentissement des marchés publics avec -1% et -1,5% aux troisième et quatrième trimestres 2018. La tendance annuelle est à +2,5%. Enfin, les marchés privés hors particuliers (entreprises, immobilier, syndic, HLM) repartent à la hausse au second semestre 2018 avec +4,5% et +6% aux troisième et quatrième trimestres 2018.

Les entreprises du paysage anticipent une croissance plus faible de leur chiffre d’affaires au premier semestre 2019 et le recrutement de personnel qualifié arrive en tête des préoccupations des chefs d’entreprise.

Source : Baromètre VAL’HOR - Unep de suivi d’activité semestriel des entrepreneurs du paysage par I+C, janvier 2019.

 


Imprimer la newsletter