EN QUÊTE DE VERT

Informations socioéconomiques des professionnels du végétal

Banniere En Quête de Vert

8 mars 2018

Entreprises

05 Mars 2018

CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR XYLELLA FASTIDIOSA ET NOUVELLE LISTE DES PLANTES HOTES

La bactérie Xylella...

CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR XYLELLA FASTIDIOSA ET NOUVELLE LISTE DES PLANTES HOTES

La bactérie Xylella fastidiosa, transmise et véhiculée par des insectes vecteurs, s'attaque à un très large spectre de végétaux : vignes, oliviers, arbres fruitiers (Prunus), agrumes, caféiers, chênes, luzerne, etc. Elle empêche la plante de s'alimenter en gênant les mouvements de la sève brute. Les symptômes de ses manifestations sont peu spécifiques (flétrissement, brûlures foliaires) et rendent difficile sa détection.

Actuellement, il n'existe pas de moyens curatifs pour lutter contre cette bactérie. La décision européenne, visant à empêcher l'introduction et la propagation de la bactérie sur le territoire, préconise l'arrachage et la destruction des plants contaminés. La réussite de la prévention et de la lutte contre Xylella fastidiosa passe par la connaissance des risques liés à la bactérie et des mesures à respecter. Sont concernés : les professionnels du végétal, les collectivités locales et les jardiniers amateurs.

Pour informer, sensibiliser et formuler des préconisations afin de prévenir toute introduction et expansion de la maladie sur notre territoire, une nouvelle campagne de communication et de prévention du Ministère a été lancée au salon de l'agriculture, le 2 mars 2018.

Par ailleurs, le Ministère a publié le Bilan de la surveillance 2016 de Xylella fastidiosa. Durant l’année 2016, plus de 10 000 inspections ont été réalisées dans le cadre de la surveillance. Une dizaine de nouvelles espèces hôtes ont été détectées.
La Commission Européenne vient de diffuser une mise à jour de la liste des plantes hôtes Xylella fastidiosa dans laquelle ont été ajoutées : Calicotome spinosa, Coronilla glauca, Euryops chrysanthemoides, Genista lucida, Juglans regia, Medicago sativa et Prunus cerasus.
Enfin, l’ENA (European Nursery Association) a transmis il y a quelques jours ses recommandations aux pépiniéristes sur la bactérie.

Sources : Ministère de l'Agriculture, Xylella fastidiosa, c'est quoi ?, 02/03/2018. 
Ministère de l’Agriculture, la situation de Xylella en France et en Europe, 28/02/2018.
Ministère de l’Agriculture, Dossier : Xylella fastidiosa, une bactérie mortelle pour 200 espèces végétales
European Commission, Commission Database of host plants found to be susceptible to Xylella Fastidiosa in the Union Territory – Update 10, 15/02/2018.
ENA statement on Xylella, 21/02/2018

 

Consommation

02 Mars 2018

TENDANCES JARDINS 2018 AU ROYAUME-UNI

Wyevale Garden Centres, la plus grande enseigne de jardinerie...

TENDANCES JARDINS 2018 AU ROYAUME-UNI

Wyevale Garden Centres, la plus grande enseigne de jardinerie au Royaume-Uni, a publié le « Garden Trends Report 2018 » présentant les tendances de comportement des jardiniers amateurs britanniques et les plantes (d’intérieur ou d’extérieur) qui rencontrent un succès important ou doivent être mises en avant pour répondre aux attentes du consommateur :

- Des jardiniers amateurs à rassurer. On voit apparaître une génération de jardiniers amateurs, âgés de 30 ou 40 ans, qui aiment le jardinage mais n’ont pas bénéficié d’une transmission de connaissances de leurs parents et considèrent que le jardinage est compliqué. Il convient donc de démystifier le jardinage en guidant le jardinier amateur peu confiant avec des conseils sur le site Internet de la jardinerie et des fiches étape par étape pour l’aider à construire son projet autour du jardin. Plantes recommandées : plantes à suspendre, plantes à massif, plantes en pot, graminées et topiaires.

- Le jardinage dans des petits espaces. La taille réduite des jardins voire l'absence de jardins individuels en milieu urbain pousse les jardiniers amateurs à végétaliser les murs (clématites) et à opter pour du jardinage dans des espaces collectifs, tout en cherchant à disposer de son propre petit espace de jardinage. Désormais, les jardiniers amateurs aiment faire pousser des plantes aromatiques dans la cuisine et si elles sont belles, comestibles et utiles (ex. plantes pour cocktail) elles seront d’autant plus valorisées par le consommateur.

- Le succès des plantes d’intérieur. Considérée comme étant démodées il y a encore quelques années, les plantes d’intérieur font un retour en force. Une tendance favorisée par le partage de photos par la génération Y sur les réseaux sociaux qui dispose de petits logements mais veut faire pousser des plantes. Top 5 des plantes les plus vendues chez Wyevale : Aloe vera, Crassula, Haworthia, Haworthia, Cactus (en lot), lots de plantes variées.

- Jardinage écologique. Les jardiniers amateurs, plus sensibles à l’environnement, recherchent une façon écologique de s’occuper de leur jardin et sont de plus en plus nombreux à vouloir préserver voire attirer la faune (notamment les oiseaux). Parallèlement, beaucoup de consommateurs, en particulier les moins de 40 ans, veulent aujourd'hui cultiver leurs propres légumes.

- Jardinage ouvert sur le monde. Le changement climatique impacte le jardin : les traditionnelles plantes vivaces britanniques qui n’aiment pas les conditions climatiques extrêmes semblent aujourd’hui menacées. En revanche, les plantes méditerranéennes (romarin, lavande) sont plus adaptées aux périodes de sécheresse prolongée. Les Britanniques apportent aujourd’hui une touche méditerranéenne à leur jardin et les jardineries développent leur offre de bambous et plantes exotiques particulièrement recherchées sur Internet. Par ailleurs, le Brexit avec les risques de problèmes de disponibilité des produits alimentaires encouragent les jardiniers à cultiver leurs propres aliments. Enfin, l’expérience du voyage et des restaurants donne envie aux jardiniers amateurs de cultiver des plantes originales et exotiques (ex. piment).

- Dimension sociale : les médias sociaux et Internet influencent massivement l’univers du jardinage et constitue une source d’inspiration, d’information sur les dernières tendances et de conseils. Les jardiniers répondent à ces attentes en proposant des végétaux faciles, déjà plantés dans des contenants tendances. 

Source : Garden Trends Report 2018, Wyevale Garden Centres

 

Entreprises

05 Mars 2018

BILANS SANITAIRES 2016 HORTICULTURE, JARDINS ET LIGNEUXLe Ministère a publié plusieurs bilans sanitaires...

BILANS SANITAIRES 2016 HORTICULTURE, JARDINS ET LIGNEUX

Le Ministère a publié plusieurs bilans sanitaires de 2016 sur les végétaux qui s’ajoutent à celui sur Xylella fastidiosa, dont un sur l’horticulture et l’autre sur les jardins, espaces végétalisés et ligneux. En horticulture florale (plantes en pot et fleurs coupées, plantes annuelles/bisannuelles) les ravageurs concernent plus des deux tiers des observations effectuées contre un tiers pour les maladies. Les ravageurs de 1ère importance sont en moyenne et par ordre décroissant les thrips, les acariens, les pucerons et les aleurodes. Ceux d’importance plus localisée sont les chenilles défoliatrices (qui peuvent toutefois être de première importance en PACA), les cochenilles, les mouches mineuses, les altises, suivis de divers autres groupes plus secondaires (acariens, tarsonèmes, cicadelles, mollusques, mouches des terreaux et punaises).
Le chrysanthème est de loin la culture la plus touchée par les ravageurs, suivi par la verveine, le géranium lierre, le fuchsia, puis l’hibiscus, le dipladenia, la sauge, le lantana, etc.
Quant aux maladies, il s’agit notamment des viroses, des oïdiums, des cas de rouille et, dans une moindre mesure, du botrytis.

Concernant les jardins, espaces végétalisés, infrastructures et ligneux, on observe la progression de la pyrale du buis, de la chalarose du frêne, du charançon rouge du palmier, du papillon palmivore et du chancre coloré du platane. La gestion et l’éradication de ces bio-agresseurs restent encore aujourd’hui difficiles et nécessitent de mettre en place une coordination territoriale de l’ensemble des acteurs pour permettre une action de gestion globale.
A noter une pression des thrips sur laurier tin (Heliothrips haemorrhoidalis) qui augmente d’année en année. Les dégâts de limaces et d’escargots sont également de plus en plus signalés.

Source : Ministère de l’Agriculture
Crédit photo : Plante & Cité / Maxime Guérin

 

Consommation

26 Février 2018

LA CLEMATITE, PLANTE GRIMPANTE PREFEREE DES FRANÇAIS

Le marché des plantes grimpantes représente une...

LA CLEMATITE, PLANTE GRIMPANTE PREFEREE DES FRANÇAIS

Le marché des plantes grimpantes représente une dépense annuelle totale des foyers français estimée à près de 15 millions d'euros, d'après le panel consommateurs Kantar TNS pour VAL'HOR et FranceAgriMer. La clématite est de loin la première espèce achetée avec plus d'un tiers des dépenses en plantes grimpantes.

38% des dépenses des foyers en plantes grimpantes sont réalisées en jardinerie spécialisée, 18% en grande distribution et 13 % chez le producteur. Plus de la moitié des dépenses sont effectuées entre avril et juin.

Source : Panel consommateurs Kantar TNS pour VAL'HOR et FranceAgriMer, données 2016.

 


Imprimer la newsletter