Banniere En Quête de Vert

Rechercher votre information En Quête de Vert !

Par thématique :

Par date d'En Quête de vert :

Communication

15 Mars 2019

CAMPAGNE PRINTEMPS DE VAL'HOR avec MISSION VEGETAL

CAMPAGNE PRINTEMPS DE VAL'HOR AVEC MISSION VEGETAL

VAL’HOR soutient l’activité des entreprises de la filière, au démarrage du printemps, par le parrainage de Mission : Végétal, diffusé exceptionnellement en quotidienne à la TV du 16 au 31 mars et par l’organisation d’un jeu, mettant en scène les végétaux d’extérieur avec Gautier, fortement médiatisé sur le web et les réseaux sociaux du 20 mars au 17 avril.

Plus d’1 million de téléspectateurs chaque jour sur M6 et W9 pourront ainsi découvrir ou revoir 14 épisodes de Mission : Végétal avec des défis, des profils d’individus, des végétaux et des espaces à végétaliser variés autour du printemps. Après chaque diffusion à la TV, les épisodes de Mission : Végétal sont disponibles sur 6play et sur missionvegetal.fr où se déroule jusqu’au 17 avril un jeu sur les bienfaits du végétal. Le jeu est médiatisé grâce à une campagne digitale dotée d’un ton frais et impactant.

Avec 45,5% des foyers français (soit 13 millions) achetant au moins un végétal d’extérieur (ornement ou potager) au printemps (avril, mai ou juin), 56% des dépenses annuelles en végétaux d’extérieur et 35% du chiffre d’affaires des entrepreneurs du paysage pour le marché des particuliers réalisé en avril, mai et juin, le printemps est une période essentielle pour beaucoup de professionnels de la filière. Pour rendre l’activité moins sensible aux événements conjoncturels, notamment la météo, pouvant faire fortement évoluer l’activité (les dépenses en végétaux d’extérieur ont cru de 14% entre 2017 et 2018 après un recul de 3% entre 2016 et 2017), il est important de sensibiliser le grand public aux nombreux usages et bienfaits du végétal à travers des projets originaux, des solutions bien pensées ou un cadre de vie amélioré.

Sources : Communiqué de presse VAL’HOR du 15 mars 2019.
Panel consommateurs Kantar TNS pour VAL’HOR et FranceAgriMer.
Baromètre semestriel d’activité des entrepreneurs du paysage I+C pour VAL’HOR et l’Unep.
Charles R HALL, Making Cents of Green Industry Economics, HortTechnology, 20 octobre 2010, p. 832-835.

 

Bienfaits du végétal

15 Mars 2019

DES BIENFAITS A VIE D’UNE ENFANCE ENTOUREE D’ESPACES VERTS

DES BIENFAITS A VIE D’UNE ENFANCE ENTOUREE D’ESPACES VERTS

Une étude de grande envergure réalisée au Danemark et publiée récemment montre que grandir entouré d’espaces verts peut améliorer la santé mentale à l’âge adulte.

A partir de données par satellite de 1985 à 2013, des chercheurs l’Université d’Aarhus ont cartographié la présence d’espaces verts autour des maisons d’enfance de près d’un million de Danois et comparé ces données avec le risque de développer un des 16 désordres mentaux plus tard dans la vie. Les résultats révèlent que, même après avoir ajusté les données pour d’autres risques connus (statut socio-économique, urbanisation, antécédents familiaux en troubles mentaux), les enfants qui grandissent dans un quartier riche en espaces verts ont jusqu’à 55% de risques en moins de développer des problèmes mentaux plus tard dans leur vie.
« Les données montrent que le risque de développer un trouble mental diminue progressivement avec le nombre d’années passé au milieu d’espaces verts de la naissance à l’âge de 10 ans. La présence d’espaces verts durant toute l’enfance est donc extrêmement importante, » indique Kristine Engemann du Département de Bioscience et du Centre National de Recherches basées sur des Registres de l’Université d’Aarhus.

L’urbanisation de la population s’accompagne de nombreux enjeux environnementaux, sociaux et sanitaires, dont la santé mentale qui représente dans l’hexagone près de 110 milliards d’euros par an. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 450 millions d’individus dans le monde souffrent de troubles mentaux. Un chiffre qui devrait croître dans les décennies à venir, notamment chez les jeunes générations. Une récente étude britannique indique qu’en 10 ans, les cas de dépression chez les adolescents ont cru de 10%. En France, les troubles psychiatriques se placent au troisième rang des maladies les plus fréquentes après le cancer et les maladies cardiovasculaires. Concevoir des villes qui permettent à l’ensemble de la population d’avoir accès à un espace vert à proximité de leur habitation tout au long de leur vie et encourager sa fréquentation peuvent contribuer significativement à la santé publique.

Sources : Santé mentale : le numérique me rend fou !, RCF Radio, 13 mars 2019.
Marina MARCOUT, Millennials : la génération Z plus affectée par la dépression que ses prédécesseurs, Gentside, 14 mars 2019.
Pie MULUMBA, Spending Time In Parks Can Boost Your Mental Health, Longevity, 14 March 2019.
Being surrounded by green space in childhood may improve mental health of adults, Science Daily, February 26, 2019.

 

Entreprises

15 Mars 2019

VEGETAL : EVEILLER LES SENS DANS UN MONDE CONNECTE

VEGETAL : EVEILLER LES SENS DANS UN MONDE CONNECTE

La question de l’expérience client devient un enjeu majeur dans bon nombre de secteurs. Alors que les consommateurs passent toujours plus de temps devant un écran, les entreprises innovent pour attirer les clients dans leurs points de vente. Dans ce contexte, le marketing sensoriel apparaît comme un nouvel eldorado. Dans la mesure où le végétal renvoie à des aspirations et est porteur d’émotions chez l’individu, éveiller ses sens ne serait-il pas un moyen de déclencher l’achat ?

Visant à créer une atmosphère propice aux achats en faisant appel à un ou plusieurs sens du consommateur, le marketing sensoriel comporte des atouts non négligeables : augmentation des ventes, fidélisation du consommateur ou encore optimisation de la notoriété de l’entreprise.
Chaque sens représente alors une opportunité pour les entreprises de donner un nouveau regard sur le point de vente physique, les produits et le savoir-faire qui en est à l’origine.

Goût : les fleurs comestibles sont l’une des grandes tendances actuelles et une autre façon d’utiliser et de promouvoir le végétal.
Toucher : alors que la technologie nous éloigne du monde réel, un besoin de toucher apparaît avec le retour de l’artisanat et le fait maison. L’artisanat valorise le savoir-faire à partir de matières nobles, la fleur dans le cas du fleuriste.

Odorat : « L'être humain retiendrait 35% de ce qu'il sent, entre 10 et 15% de ce qu'il voit, et moins de 10% de ce qu'il entend. De quoi faire du parfum un atout marketing redoutable. » (source : Les Echos)

S’appuyant sur des exemples tirés d’autres secteurs, ce nouveau dossier En Quête de Vert explore comment l’expérience sensorielle peut contribuer à créer de la valeur et à donner envie aux consommateurs de se rendre dans un point de vente pour acheter du végétal.

Source : VEGETAL : odorat, goût & toucher - éveiller les sens dans un monde connecté, Dossier En Quête de Vert VAL’HOR, mars 2019.

 

Consommation

14 Mars 2019

ECONOMIES & IMMEDIATETE AU CŒUR DES ATTENTES DES MILLENNIALS

ECONOMIES & IMMEDIATETE AU CŒUR DES ATTENTES DES MILLENNIALS

Les Millennials (nés entre 1980 et le milieu des années 1990) représentent près d’1/5ème de la population française et leurs valeurs, modes de vie et comportements ainsi que leurs perspectives de consommation intéressent autant qu’interpellent les entreprises pour les opportunités de marché que cette génération représente, y compris dans le marché des arbres, plantes et fleurs (voir les deux dossiers En Quête de Vert sur les Millennials).

Les résultats d’un sondage réalisé par la plateforme Tiendeo d’offres géolocalisées révèlent que cette génération est prête à changer de marque si une autre propose un prix plus faible. Ainsi, 72% des Millennials sont influencés par les promotions et les offres existantes, ce qui affecte leurs préférences en matière de marque.
Par ailleurs, l’immédiateté et la praticité occupent aussi une place majeure dans le processus d’achat. 6 Millennials sur 10 utilisent des outils en ligne pour géolocaliser les offres afin de planifier leurs achats. Cependant, 82% achèvent le processus d’achat dans un magasin physique. L’accès immédiat des produits en magasin physique reste un atout indéniable : 82% des Millennials veulent toucher les produits avant de les acheter. La recherche de gain de temps et d’argent chez les Millennials s’observe également au jardin. Une étude britannique menée auprès de cette génération indique que 53% d’entre eux veulent cultiver des fruits, légumes ou plantes aromatiques pour faire des économies. 37% ont besoin d’un effet plus rapide des solutions à leurs problèmes.

Sources : Morgan PALOMO, La moitié des millennials (génération Y) sont infidèles aux marques – Tiendeo.fr, DOCaufutur, 6 mars 2019.
Joe WILKINSON, Millennials need gardening to be easy, Garden Centre Retail, 25/02/2019.