Banniere En Quête de Vert

Rechercher votre information En Quête de Vert !

Par thématique :

Par date d'En Quête de vert :

Entreprises

04 Juin 2021

ENJEUX STRATEGIQUES DE LONG TERME

ENJEUX STRATEGIQUES DE LONG TERME

Dans un article publié dans la newsletter du Boston Consulting Group, le cabinet international de conseils en stratégie partage ses recommandations aux entreprises pour poursuivre l’activité avec succès à l’heure où la vaccination progresse, les signes d’amélioration de l’économie offrent une meilleure visibilité.


Plus d’un an après le début de la crise sanitaire qui a nécessité des mesures d’urgence pour bon nombre de sociétés/d'établissements, quels sont les grands défis des entreprises à long terme ? Le Boston Consulting Group (BCG) identifie 3 thèmes qui influenceront l’évolution de l’entreprise et de son environnement :
- Résilience. La crise sanitaire a mis en lumière la nécessité de construire une capacité de résilience. D’après le BCG, d’autres chocs sont à venir et la résilience est aussi un atout au-delà des situations de crise.
-Transformation digitale. L’évolution des modes de distribution et de travail ont accéléré la transformation digitale et renforcé les enjeux concurrentiels qui y sont associés.
-Changement climatique. La problématique du changement climatique reviendra avec force ; alors que la croissance des émissions de CO2 avait été temporairement inversée avec les mesures de gestion de la pandémie, elle repartira lorsque l’activité économique reprendra pleinement.

Force est de constater que ces défis concernent la filière du végétal.
Le Boston Consulting Group met en avant 3 impératifs « pour réussir en 2021 et au-delà » :
1.Mettre en œuvre systématiquement la résilience de l’entreprise
Six caractéristiques peuvent être appliquées pour qu’une entreprise soit résiliente :
-Développer tôt des signaux d’alarme pour détecter des menaces potentielles et se préparer à d’éventuels scénarios défavorables
-Trouver des solutions aux problèmes d’offre ou de capacité de production / distribution pour limiter l’impact potentiel de chocs.
-Disposer d’une variété de compétences ou de produits pour agir de façon adaptée lorsque des crises se produisent
-Séparer les différents maillons de l’activité pour que la défaillance de l’un d’eux ne crée pas un effet de cascade sur les autres.
-Avoir la capacité de s’ajuster rapidement aux nouvelles circonstances en expérimentant, identifiant les réponses appropriées et en les développant au sein de l’entreprise
-Aligner les objectifs de l’entreprise avec ceux de partenaires, communautés pour favoriser la coopération et le soutien en temps de crise.

2. Tirer avantage de la digitalisation : la digitalisation doit être l’occasion de réorganiser son modèle d’entreprise. En outre, la donnée doit être associée à des prises de décisions. La digitalisation ne doit pas concerner uniquement le fonctionnement interne de l’entreprise mais aussi représenter une opportunité d’exploiter les capacités externes.

3. Remédier aux goulots d'étranglement pour une action climatique efficace : il devient urgent pour l’entreprise d’agir contre le changement climatique. Le rôle que peuvent avoir les entreprises, parmi les acteurs de la société, pour favoriser le changement est désormais reconnu. Plusieurs étapes sont primordiales pour renforcer les efforts :
- Être plus ambitieux, s’engager davantage et répondre à l’urgence par des progrès rapides. D’après le BCG, cet engagement « impliquera probablement un champ plus vaste de l’entreprise en matière d’efforts : décarboner non seulement sa propre entreprise, mais contribuer à réduire les émissions de carbone de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement et de son écosystème. Il conviendra alors d’aller au-delà du bilan des engagements et de la transparence en mettant davantage l’accent sur les actions qui peuvent résoudre ce problème.
- Considérer les contraintes comme des opportunités en agissant tout de suite et éviter les risques à long terme, par la création de nouveaux marchés à faibles émissions de carbone et l’utilisation de technologies émergentes, en étant créatif, en imaginant de nouvelles solutions.
- Réimaginer le « business model » : le développement durable doit faire partie de la stratégie de l’entreprise.
- Influencer l’environnement, de façon à accélérer le progrès, par exemple en créant de nouvelles sources d’information.
- Encourager l’action collective par exemple en mettant en œuvre une initiative avec une coalition d’entreprises.

Source : Martin REEVES and Kevin WHITAKER, Back to the Future : Resuming the Long-Term Agenda for Business, Boston Consulting Group, APRIL 06, 2021.