Les Français et la disparition des insectes pollinisateurs

Du 14 au 23 juin 2019, se tiendra la 3ème édition de la Semaine des Fleurs pour les Abeilles. A cette occasion, l’institut Kantar a interrogé dans une étude pour VAL’HOR et FranceAgriMer, près de 3000 Français afin de connaître leur sensibilité et leur attitude face à la disparition des abeilles.

1er enseignement : les Français sont conscients du déclin des abeilles et s’en préoccupent. 97% des Français savent que les insectes pollinisateurs sont menacés de disparition. Le rôle des abeilles dans le maintien de la diversité des végétaux, dans la préservation de l’agriculture, dans le maintien de notre équilibre alimentaire, et in fine et dans notre bien-être, est bien connu. Au final, 54% des foyers Français se disent très préoccupés par la disparition des abeilles ; un niveau d’inquiétude qui se situe au-dessus du réchauffement climatique, de la pollution atmosphérique ou de l’augmentation des déchets ménagers (respectivement 36%, 35% et 33%) et au même niveau que la pollution des océans (52%).

Pour lutter contre ce phénomène, 85% des Français déclarent mener des actions en faveur des abeilles. Les 3 actions que les Français font ou envisagent le plus de faire sont : diminuer l’usage des pesticides dans leur jardin ou sur leur balcon, terrasse (89%), acheter des plantes à fleurs pour créer un environnement plus favorable aux abeilles (75%) et demander conseil en magasin pour acheter des plantes favorables aux abeilles (64%).

Télécharger le rapport d'étude