Agriculture urbaine

Agriculture urbaine

Agriculture urbaine : de nouveaux défis techniques à relever

Porteur du projet : ASTREDHOR

Période de réalisation du projet / date de publication : mars 2019

De quoi parle-t-on ? De l’analyse de 3 défis techniques de l’agriculture urbaine : accès à la lumière, gestion des déchets et perception sociétale.

Pour qui ? L'ensemble des professionnels de la filière

Méthode / source(s) : Essais, enquêtes consommateurs

Principaux résultats / résumé : Cette synthèse technique présence des résultats d'études menées en 2017 et 2018.

- Etude de l’effet de l’accès à la lumière naturelle et de l’impact de l’ombrage sur la croissance et les rendements des végétaux utilisés en agriculture urbaine. Le projet consiste à caractériser les végétaux d’intérêt en production urbaine et à évaluer des solutions innovantes apportant un complément de lumière nécessaire à la culture. Dans la synthèse, un tableau présente la qualité globale de 25 cultures en fonction du taux d’ombrage.

- Etude de l’utilisation de déchets organiques en substrats et en hydroponie. Certains mélanges de matériaux innovants, déchets de la déconstruction comme le béton cellulaire ou déchets alimentaires de la restauration, permettent de recréer des substrats productifs malgré des caractéristiques éloignées des standards horticoles. Dans le cadre d’essais en hydroponie verticale, l’usage de l’urine humaine comme fertilisant a aussi donné de bons résultats agronomiques.

- Etude de la perception sociétale de l'agriculture urbaine. Bien que reposant sur 32 individus, le volet « consommateurs » de l’enquête portant sur la culture de fraises apporte des éléments intéressants sur l’acceptabilité du grand public à l’égard de ce mode de production. La question du « naturel » se pose pour la majorité des consommateurs interrogés. Cependant, l’analyse en laboratoire de ces fraises indique une qualité sensorielle et biochimique similaire à celle des fraises sur substrat en extérieur. Le volet portant sur 32 « constructeurs » de la ville (techniciens, élus, promoteurs immobiliers, aménageurs) indique qu’ils n’ont pas de définition unanime de l’agriculture urbaine, mais reconnaissent généralement un bénéfice sociétal.

Quel intérêt / quelle utilisation ? Face au développement de projets d’agriculture urbaine, il s’agit de comprendre les enjeux pour mieux envisager les opportunités qui s’offrent à chacun.

Crédit photo : ASTREDHOR / Elise FARGETTON

La matinée TECHN’AU qui s’est déroulée le 22 mars 2019 en présence de 130 participants a permis de mettre en perspective ces enseignements et de soulever de nouvelles questions auxquelles pourra répondre un nouveau projet.

Laura BESSOUAT, Théo GALICHET, Guillaume MOREL-CHEVILLET, Oscar STAPEL, Agriculture urbaine : de nouveaux défis techniques à relever, synthèse technique n° 15, ASTREDHOR, Mars 2019, 9 pages.

 

Livre "Agriculteurs urbains"

Porteur du projet / auteur : ASTREDHOR

Période de réalisation du projet / date de publication: 2017

De quoi parle-t-on ? : Il s'agit d'une description des formes que peut prendre l'agriculture urbaine et des différents acteurs qui la constitue

Pour qui ? Les producteurs et professionnels du paysage

Méthode / source(s) : Etude bibliographique, recueil d’expériences…

Principaux résultats / résumé : Dans le cadre de la mission « Quelles perspectives pour la filière du végétal face à l'essor de l'agriculture urbaine ? » soutenue par VAL'HOR et le ministère de l'agriculture, ASTREDHOR lance aujourd'hui l'ouvrage « Agriculteurs Urbains » aux Editions France Agricole. Il a été dirigé par Guillaume Morel-Chevillet, responsable végétal urbain pour l'Institut.

Ce livre présente, pour ceux qui les pratiquent ou qui veulent se lancer, les multiples formes d'agricultures urbaines, ou comment à partir d'initiatives individuelles de production agricole en ville, s'y développent de nouveaux métiers, les agriculteurs urbains. C'est aussi l'occasion unique pour les producteurs horticoles, les maraîchers et les paysagistes de comprendre et de s'investir dans ces nouvelles pratiques de nature en ville. Car d'une tendance, l'agriculture urbaine est maintenant une réalité dans le monde.

Quel intérêt / quelle utilisation ? Se documenter et s’informer sur l’agriculture urbaine en France et dans le monde au travers d’exemples concrets.

Horticulteurs, pépiniéristes, paysagistes : des spécialistes au cœur de l'agriculture urbaine

Porteur du projet / auteur : ASTREDHOR

Période de réalisation du projet / date de publication: Avril- Mai 2016

De quoi parle-t-on ? : De la place des professionnels du végétal et du paysage dans l’agriculture urbaine

Pour qui ? L’ensemble des professionnels de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage

Méthode / source(s) : Interventions, recueil d’expériences, enquête consommateurs…

Principaux résultats / résumé : La dixième édition des Journées d'ASTREDHOR, «Horticulteurs, pépiniéristes, paysagistes : des spécialistes au cœur de l'agriculture urbaine», s'est tenue les 20 et 21 janvier 2016. Un événement professionnel organisé avec le soutien du ministère de l'Agriculture, de FranceAgriMer, de VAL'HOR et du GNIS. Parmi les thèmes abordés : Nourrir et aménager la ville par l’agriculture urbaine : opportunités et contraintes, Particuliers et entreprises en ville, un nouveau marché pour la filière, du low tech au high tech : comment les innovations peuvent-elles révolutionner la végétalisation urbaine ?, Collectivités et associations, porteurs d’agriculture urbaine (en partenariat avec Plante & Cité).

Par ailleurs, à l’occasion du Salon de l’Agriculture, une enquête a été réalisée auprès du grand public sur le comportement des urbains à l’égard du végétal.

Quel intérêt / quelle utilisation ? Ouvrir de nouvelles perspectives de développement économique pour la filière autour d'une thématique multiforme, l'agriculture urbaine.

Agir pour les agricultures des aires urbaines

Porteur du projet / auteur : Plante & Cité

Période de réalisation du projet / date de publication:  2017

De quoi parle-t-on ? Des enjeux de l’agriculture urbaine et du mode de gouvernance des projets

Pour qui ? Les producteurs et professionnels du paysage

Méthode / source(s) : Etude bibliographique, recueil d'expériences...

Principaux résultats / résumé : Le guide "Agir pour les agricultures des aires urbaines" réalisé avec Terres en villes et soutenu par VAL’HOR et la région Pays de la Loire, offre des outils de compréhension et d’action en matière d'agriculture urbaine :

Des éléments historiques sur les politiques agricoles des aires urbaines et sur les jardins collectifs, une présentation de la diversité des itinéraires techniques, des acteurs ou encore des systèmes de distribution et de commercialisation permettront tout d’abord au lecteur de disposer d’éléments de cadrage. Les enjeux, économiques, environnementaux, sociaux et sociétaux sont aussi identifiés et illustrés d'exemples. Un second chapitre expose les bonnes pratiques de gouvernance et les aspects à prendre en considération lors de projets pour lesquels la collectivité locale est impliquée : les sols, l’eau et la biodiversité, le foncier, le cadre juridique et les modèles économiques. Le troisième chapitre met en avant les étapes de la co-construction des politiques agricoles d’agglomération, de la mise en place de la gouvernance à l’évaluation de la démarche ainsi que les leviers pour co-construire une politique agricole et alimentaire globale.

Enfin, le guide révèle les trois grands leviers d’action pour les villes agricoles : agir à toutes les échelles du territoire, dialoguer et créer un maillage d’acteurs dont la force est la diversité et se former, et enfin partager les initiatives et expérimenter.

Quel intérêt / quelle utilisation ? Permettre aux professionnels de mesurer le potentiel de l’agriculture urbaine et de disposer d’outils pour réfléchir et participer à la mise en place d’un projet.