Fleurs et feuillages coupés

Amélioration de la tenue après récolte des fleurs coupées, feuillage et rameaux décoratifs

Période de réalisation : 2010-2016 prolongé en 2017

Porteur du projet : Astredhor

Lieux de réalisation : INRA URIH Sophia Antipolis, ISA,CREAT 

Contexte : L'innovation et la qualité des fleurs coupées pour l'ornement, des feuillages et rameaux décoratifs, permet à la filière de se démarquer de la concurrence étrangère avec l'introduction de nouvelles espèces dans le cadre de programmes de diversification ou de nouvelles variétés d'obtenteurs au travers de nouveaux systèmes de culture ou modes de productions (systèmes hors sol, éclairage...). Les fleuristes ont également besoin de données pour confirmer la qualité des nouveautés proposées par les producteurs et les stations de recherche, et valider la tenue en vase de leurs nouvelles variétés et cultivars.

Objectifs : L'enjeu de cette action, piloté par ASTREDHOR Méditerranée (Creat), est de valider et évaluer la qualité post-récolte des produits horticoles en réalisant des tests de tenue en vase selon un protocole standard commun avec des conditions précisément définies et reproductibles. Le principe de la méthode consiste à observer et qualifier par une durée la vie en vase des fleurs et feuillages coupés après leur avoir appliqué les conditions standard de la chaîne de distribution de la récolte jusqu'à l'arrivée chez le consommateur (itinéraires hors sol, fertilisation, éléments du circuit de distribution). Toutes les espèces, variétés ou cultivars faisant l'objet de travaux dans le programme d'élargissement de la gamme peuvent être soumises à ces tests pour obtenir une caractérisation complète de leur comportement à tous les stades de leur itinéraire technique de production. Parmi les espèces étudiées actuellement (liste non exhaustive) : Leucocoryne, anémones, Hellébores, Hortensia, Lys, anémones, renoncules, scille du Pérou, pois de senteur, Delphinium, giroflées, lisianthus, reine marguerite, Euphorbia, fleurettes. Partenaires : Inra-ISA TEAPEA, Scradh, Creat Partenaires financiers : CasDar, VAL'HOR Avancées : En 2016, les tests ont débuté avec de nouvelles espèces arrivées sur le marché de la fleur coupée à évaluer comme le Kalanchoé, une nouvelle gamme d’œillet. La tenue en vase est aussi à évaluer pour les fleurettes comme les Gomphrena ou les tournesols, hellébores, pavots… Enfin, les tests de tenue en vase permettent de comparer la qualité des œillets uniflores et multiflores cultivés avec deux substrats différents : la fibre de coco et le sable du Var.

 Exemple de notation :

En 2015, 71 tests ont été réalisés. Les tests de qualité post-récolte ont permis de valider la tenue en vase de nouveautés testées par les stations, comme les Leucocoryne, ancolie, curcuma, Cyrtanthus, callas, poinsettia, renoncules, feuillage (Stachys byzantina). Les tests ont aussi participé à déterminer le bon stade de récolte des agapanthes et valider la tenue en vase des campanules ‘Champion’ qui posait un problème aux horticulteurs.

Les travaux réalisés en 2014 ont permis l'évaluation de la tenue post-récolte de cinq espèces : Agapanthe ‘Mini blanche' et ‘Sophia', Gladiolus ‘Esatbourn, Limonium sinuatum (huit variétés : white, pippa, starlight, elfi, fairy, white starlight, sweet, river; Zantedeschia ‘Majestic red' et 'Black magic'; Stachys byzantina).

Accéder au compte-rendu des travaux 2014

En 2013, les tests de tenue en vase ont permis d'évaluer le potentiel de nouveautés en fleurs et feuillage coupés, comme par exemple les Lisianthus de la gamme CROMA, les centaurées crocosmias et calathea.
Les tests ont validé la tenue en vase de fleurs intéressantes aux niveaux agronomique et commercial, comme les giroflées, pois de senteur, Calochortus et reine marguerite. Des nouvelles variétés d'Hydrangea pour la fleur coupée ont montré une bonne tenue. 
Ces expérimentations ont aussi porté sur l'évaluation des stades de récolte pour les Leucocoryne et reine marguerite. Des solutions consommateurs ont été testées sur Hydrangea.

En 2011, les tests de tenue en vase ont permis d'évaluer le potentiel de nouveautés en fleurs et feuillage coupés, comme par exemple les Tulbaghia, les fougères avec de bons résultats pour Woodwardia occidentalis et fleurettes comme les Zinnia, Centaurea, Edelweiss et Asclepias. 
L'étude du comportement en vase de Dahlia a mis en valeur l'intérêt de variétés de type « Déco » (‘Néo' et ‘Figaro') et « Cactus » (‘Figaro' et ‘Marville'). Cependant, il faudrait renouveler les tests pour confirmer leur tenue en vase. L'Hibiscus sabdariffa avait montré son potentiel comme rameau décoratif en 2010 et cette année, plusieurs variétés ont été évaluées avec des résultats prometteurs. Des variétés de Curcuma, Heliconia et Anigozanthos qui sont déjà utilisé en fleurs coupées ont été testées pour confirmer leur bonne tenue en vase avec une production en conditions locales et les résultats sont positifs. 
Ces expérimentations ont aussi porté sur l'évaluation des modes de production comme l'éclairage pour les Gerberas et Germini, le substrat pour les Lys où l'Orgapin semble assurer une meilleure qualité des fleurs, l'ombrage pour les hostas et la « cautérisation » des Papaver nudicaule après récolte qui ne semble pas intéressante à pratiquer.
Enfin, les tests évaluant différents stades de récoltes de nérines semblent montrer que le bon stade de récolte est le stade 3 d'après le VBN.

Compte-rendu tests tenue en vase - 2013

Compte-rendu test de tenue en vase - 2012

Compte-rendu tenue en vase - 2011

Crédit Photo : ASTREDHOR

Assainissement et multiplication de la pivoine

Période de réalisation : 2008-2009

Station d'expérimentation : SCRADH

Objectifs : Donner accès à des pivoines saines adaptées à la production de fleurs coupées. Disposer d'itinéraires techniques permettant une multiplication rapide et de bonne qualité sanitaire.

Compte-rendu assainissement et multiplication de la pivoine - 2008

 

Crédit Photo : Wikipedia

Tenue en vase des nouveautés

Période de réalisation : 2005-2006

Station d'expérimentation : SCRADH

Objectifs : Références indispensables dans le cadre d'une démarche qualité la gestion des nouvelles plantations et des renouvellements.

Résumé 2006 : Extrait des comptes rendus année 2006/1 et 2 rédigés par MC Gronier Astredhor, R Brun et CH Metay de l'Inra de Sophia-Antipolis.

Au cours de l'année 2006 le Scradh a confié au laboratoire conservation de l'INRA/URIH la réalisation de 70 tests de tenue en vase. 19 ont concerné le cyclamen fleurs coupés, 39 le gerbera mini, 27 le gerbera standard, 2 la célosie, 9 le feuillage, 9 la rose, 1 la campanule, 1 Sandersonia, 
La campanule medium :les 4 cultivars testés révèlent une très bonne tenue de plus de 20 jours.
Le gerbera mini : 19 variétés ont été restées de 1 à 4 fois, en général avec plus de 13 jours la tenue est bonne à très bonne, elle a été insuffisante pour 3 variétés.
Le gerbera standard : 16 variétés testées, en général la tenue est légèrement inférieure au mini.
La rose : 8 variétés ont été testées une seule fois, ceci est du à la dimension trop petite des parcelles (en général 70 plants par variétés) ce qui est insuffisant pour avoir un échantillon d'au moins 10 de fleurs au même stade de maturité.
Le lisianthus : les 2 Boréalis, 2 Rosita et 1 Surprise ont présenté une bonne tenue de plus de 12 jours.
Le cyclamen : le développement nouveau de cette espèce pour la production de fleurs coupées a nécessité la conduite de nombreux tests pour connaître le comportement de nouvelles variétés avec des circuits de distribution différents. et différents types de coupes au stade fleuriste. En générale la tenue est très bonne et souvent excellente (jusqu'à plus de 20 jours), Certaines tiges se courbent dès le début. Le fait de fendre ou de piquer la tige sur 2 cm à la base améliore la tenue d'environ 2 à 6 jours.
La célosie Jura Salmon : un seul test, il s'agissait d'étudier l'influence de 2 températures de transport 5°C et 20°C. Dans les 2 cas la tenue a dépassé 20 jours, le transport à 5°C a permis une meilleure tenue. Ces résultats sont à confirmer.
Sandersonia aurantiaca : cette espèce nouvelle étudiée au Scradh a été testé une première fois en novembre 2006 après un transport à sec. Les fleurs ont bien supporté le transport, elles ont tenu 8 jours. Le stade de récolte semble à revoir (les tiges avec 1/3 des fleurons épanouis seraient à tester).
Cephalanthus : étude de 2 cultivars en fonction du stade de cueillette et du traitement post récolte. Les fleurs en bouton ont des difficultés à s'épanouir, les fleurs épanouies brunissent vite. Les boutons floraux verts ne s'ouvrent pas.

Compte-rendu tenue en vase des nouveautés - 2006 

Résumé 2005 : Au cours du premier semestre 2005, le Scradh a fourni à l'Inra /Urihl 510 fleurs et 30 tiges de feuillage qui ont permis de réaliser 54 tests : 18 sur gerbera mini, 24 sur gerbera standards, 4 sur rose, 2 sur feuillages, 2 sur lisianthus et 4 sur campanule. Pour ces 2 dernières espèces, les tests ont été conduits dans le cadre du programme national "Elargissement de la gamme de fleurs et feuillages coupés" afin de conforter les références sur les nouvelles variétés.

Compte-rendu tenue en vase des nouveautés - 2005

 

Crédit Photo : ASTREDHOR