Horticulture

Recherche des potentialités ornementales du genre sauge

Année de réalisation : 2006

Station d'expérimentation : CREAT

 

Objectifs : Rechercher parmi les 900 variétés de sauges celles qui pourraient avoir un potentiel ornemental pour la potée fleurie ou pour les espaces paysagers. Dans le cas de la potée il convient de mettre en place des calendriers de production en travaillant sur les modes de fertilisation les dates de pinçage ou l'utilisation de nanifiant. Dans le cas de variétés utilisables en espaces verts il s'agira d'observer leur comportement dans un jardin expérimental.

 

Résumé : La très grande diversité du genre sauge permet d'entrevoir des potentialités intéressantes dans plusieurs domaines ornementaux. Tout d'abord au niveau de la production de potées fleuries, les travaux des années précédentes ont permis l'élaboration de fiches culturales pour diverses variétés : Salvia leucantha, Salvia sinaloensis, Salvia chamaedryiodes ou Salvia buchananii. C'est dans le but d'affiner ces fiches culturales, et d'obtenir plus de données agronomiques, que nous avons entrepris des essais sur l'effet des raccourcisseurs de croissance et du mode de fertilisation.


L'Alar, utilisé à 300 g/l, sur S. coccinea ‘lady in Red' et ‘Bicolor', ne montre pas de phytotoxicité. La date de positionnement du produit influe sur son efficacité.
Au niveau de la fertilisation des différences sont apparues en faveur de l'engrais liquide, ne confirmant pas les essais menés en 2005. Ces différences sont dues aux plus grandes fréquences d'apport de l'engrais. Ce type de fertilisation joue favorablement sur la croissance des sauges, même si certaines variétés réagissent mieux que d'autres. Ainsi S. chamaedryoides semble mieux optimiser un apport par un engrais soluble.

Le jardin de sauges a permis d'entrevoir le potentiel des sauges pour l'aménagement d'espaces extérieurs. Il y a en effet une très grande diversité de types et de périodes de floraison, laissant un jardin en fleurissement permanent. Dans l'ensemble, toutes les variétés se sont bien comportées face aux conditions estivales, et il sera intéressant d'observer leur réaction à la sortie de l'hiver, après une taille effectuée début mars 2007.

En 2007 dans le cadre du programme d'expérimentations régional des essais seront menés pour optimiser les apports en eaux et observer la tolérance de diverses sauges à la sècheresse.
Enfin les tests de tenue en vase qui se sont déroulés en fin d'année 2006 ont montré que les inflorescences ont été récoltées à un stade trop avancé.
De nouveaux tests seront effectués l'année prochaine à divers stades de floraison. Une solution anti ethylène sera aussi incorporée à l'eau de trempage. Le potentiel en fleurs coupées de certaines variétés semble prometteur.

 

Compte-rendu recherche des potentialités ornementales du genre sauge - 2006

 

Sauge - Crédit Photo :Astredhor