Vente du muguet sur la voie publique

Alors que toute vente dans la rue est en principe soumise à autorisation, la vente de muguet le 1er mai fait office d’exception. Il est néanmoins fréquent que la commune encadre cette pratique par arrêté municipal. Ainsi, les particuliers et les associations peuvent vendre du muguet dans la rue mais en respectant quelques règles.

Les arrêtés municipaux prévoient généralement une distance minimum à respecter avec le fleuriste le plus proche. Le muguet vendu sur la voie publique doit l’être uniquement en brin (et non en pot). Impossible également d’ajouter d’autres fleurs ou de vendre des compositions florales.

Il est également interdit d’installer sur le domaine public des tables, chaises, tréteaux ou autres accessoires pour matérialiser le point de vente, seuls les fleuristes ont la possibilité de le faire devant leur boutique. En outre, le muguet doit être cueilli en forêt, vendu sans emballage et en petite quantité.

De plus, si la vente de muguet est autorisée le 1er mai, il faut veiller à ce qu’elle ne constitue pas un danger pour les piétons ou les automobilistes. Pour vendre les brins, il est nécessaire de faire attention à laisser le passage aux uns et aux autres.

Enfin, s’ajoutent à ces règles habituelles, les règles applicables en temps de COVID : le respect des gestes barrières (masque, distanciation, gel hydro-alcoolique), du couvre-feu (cueillette et vente entre 6h et 19h), de la limite de 10 kilomètres autour du lieu d’habitation des personnes concernées) et de l’interdiction des regroupements sur la voie publique de plus de 6 personnes. 

Ainsi, pour s’informer plus avant sur la réglementation en vigueur dans sa commune, il est conseillé de se rapprocher de sa mairie. C’est également auprès d’elle qu’il est utile de signaler toute vente qui ne respecterait pas le cadre ainsi posé.