COVID-19

« Ça y est, c’est officiel !

Les commerces de fleurs et de plantes vont pouvoir rester ouverts. L’arbitrage a été rendu hier soir en cellule interministérielle de crise et publiée ce matin au Journal Officiel.

En ce jour de printemps, la symbolique est très forte. Les fleurs et plantes sont le symbole du printemps, du renouveau, de la vie, du bien-être. Cela fait du bien d’être entouré de fleurs et de plantes, d’un beau jardin, d’un parc. L’autorisation qui nous est donnée aujourd’hui exprime aussi tout cela.

C’est une victoire pour toute la filière, une reconnaissance pour tous nos métiers : producteurs, fleuristes, jardineries, Semenciers, grossistes, paysagistes concepteurs et entrepreneurs mais aussi dès ce matin une responsabilité vis à vis de nos clients et de nos salariés, vis à vis du gouvernement qui nous fait confiance.»

Mikaël Mercier, Président de VAL’HOR, Pépiniériste.

Décret n° 2021-296 du 19 mars 2021 modifiant le Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire

Modalités de l'accueil du public et de maintien de l'activité dans les points de vente de végétaux

Les conditions de pleine reprise de l’activité par métier selon les textes : 

L’ensemble des points de vente (fleuristes, jardineries, producteurs détaillants, grande surface…) sont autorisés à accueillir du public et à vendre tout type de végétaux.
Le port du masque est obligatoire pour toute personne de plus de 11 ans. Présence de gel hydroacoolique, ventilation des magasins, sens de circulation, mise en place de dispositif pour éviter les points de regroupement…



1 – distanciation physiqueaffiche
2 – port du masque obligatoireaffiche
3 – incitation au téléchargement de l’application StopCovidaffiche

 

> Fiches de prévention et continuité d'activité