Mon espace pro

Ces deux essais, l’un sur le site d’Angers et l’autre sur Bordeaux, proposent de nouvelles essences et taxons pour choisir les espèces de végétaux adéquats.

Porteur du projet / auteur : Plante & Cité

Période de réalisation du projet / date de publication : 2010-2013

 De quoi parle-t-on ? De la prospection de nouvelles essences non encore utilisées pour la végétalisation de tramways, de la comparaison avec des mélanges extensifs de gazon et de l’évaluer du bilan technique, économique et environnemental de ces modalités.

 Pour qui ? Pour les producteurs et professionnels du paysage

 Méthode / source(s) : Essais sur des sites de Bordeaux et Angers

Principaux résultats / résumé : L’expérimentation est réalisée sur deux sites à climats différents, avec des choix en végétaux différents. Angers, en placage de vivaces mono-spécifiques ou mélange, et mélanges de gazons. Bordeaux, gazons de placage en mélanges ou mono-spécifiques, semis de mélanges graminées, graminées-fabacées, ou plus large composition avec vivaces. L’irrigation est pilotée par tensiométrie en première année d’essai avec un déclenchement par valeur seuil de sécheresse élevée. En deuxième saison, l’irrigation est déclenchée quand la moitié des modalités montrent des signes de flétrissement. Les consommations d’eau sont relevées. Les tontes sont déclenchées individuellement par modalité selon un seuil de de déclenchement à 12 cm. Le nombre de tontes est comptabilisé chaque année. Les résultats montrent des marges de progrès très conséquentes tant en économie d’eau qu’en nombre de passages de tonte annuel. Tout particulièrement, il est inutile de tondre sur la zone de roulement du tramway (GLO) représentant 50% de la surface à tondre. Le principe de la gestion différenciée est à intégrer à la gestion de la végétalisation des tramways. Absente actuellement, elle est à développer tant sur le parcours en longueur (tronçons) que sur le profil en largeur (intervoie, GLO, surlargeurs). Les espaces de tramways offrent une importante opportunité d’innovation : diversification des modes de végétalisation, gestion différenciée, nouveaux marchés tant vivaces que gazons de graminées.

Quel intérêt / quelle utilisation ? Répondre aux attentes des collectivités possédant des lignes de tramways végétalisées et à la recherche de nouvelles solutions de végétalisation de ces linéaires : plus diversifiées en terme ornemental, moins gourmandes en intrants – essentiellement en eau -, et demandant moins d’interventions de tontes que les pelouses habituellement utilisées.

 Partenaires : • Ville d’Angers • Arexhor Pays de la Loire • pépinières Renault • Plan SAS • Communauté urbaine de Bordeaux

  Crédit Photo : VALHOR 

A Télécharger

  • Compte-Rendu Végétalisation du tramway de la Communauté Urbaine de Bordeaux

    Directeur technique : Jean-Marc Deogratias Ingénieur d’expérimentation : Loïc Iffat Année 2011-2012-2013

  • DIVERSIFICATION EN VEGETALISATION DE TRAMWAY – SITE D’ANGERS – 2011/2013

    RESULTATS DEFINITIFS 2011-2013

  • DIVERSIFICATION EN VEGETALISATION DE TRAMWAY – SITE D’ANGERS – 2011

    RESULTATS INTERMEDIAIRES 2011