Flash Info 20 mars 2021


Mikaël Mercier« Chers Collègues,

Ça y est, c’est officiel !

Les commerces de fleurs et de plantes peuvent rester ouverts. L’arbitrage a été rendu hier soir en cellule interministérielle de crise.

Le décret précisant ces annonces est paru ce samedi 20 mars : « - commerces de plantes, fleurs, graines, engrais, semences, plants d'espèces fruitières ou légumières, animaux de compagnie et aliments pour ces animaux en magasin spécialisé ; »

En ce jour de Printemps, la symbolique est très forte. Les fleurs et plantes sont le symbole du Printemps, du renouveau, de la vie, du bien-être. Cela fait du bien d’être entouré de fleurs et de plantes, d’un beau jardin, d’un parc. L’autorisation qui nous est donnée aujourd’hui exprime aussi tout cela.

C’est une victoire pour toute la filière, une reconnaissance pour tous nos métiers : producteurs, fleuristes, jardineries, semenciers, grossistes, paysagistes - concepteurs et entrepreneurs. Mais aussi et surtout, dès ce matin, une responsabilité vis à vis de nos clients et de nos salariés, et envers le Gouvernement qui nous fait confiance.

Nous ne voulions plus voir de fleurs et plantes jetées, de professionnels à l’arrêt, de situations de désespoir.

Avec tous les Présidents des Fédérations professionnelles, l’équipe de VAL’HOR, nous œuvrons depuis maintenant un an pour débloquer chaque situation.

Depuis début décembre, après le deuxième confinement, nous avons décidé de mener des actions de fond, d’influence mais aussi de communication pour faire comprendre la singularité de nos métiers. Nous nous sommes mis d’accord sur une position commune, avons décidé de communiquer dans la presse, sur les réseaux sociaux.

Nous avons œuvré à tous les niveaux politiques pour convaincre de la nécessité d’autoriser le commerce des fleurs et plantes.

Ce fut souvent un travail dans l’ombre. Je veux saluer le travail de vos Présidents de familles professionnelles et les remercier de leur soutien comme de leur engagement. Chacun s’est investi, en y consacrant beaucoup de temps et d’énergie, pour aboutir à cette reconnaissance de nos métiers :

• Marie Levaux - Présidente de la FNPHP,

• Christophe Thibault - Président de la section horticole FELCOOP,

• Jean-Marc Lecourt - Président de comité UFS,

• Max Bauer - Secrétaire général adjoint de la CR,

• Florent Moreau - Président de la FFAF,

• Benjamin Déjardin - Président de la JAF,

• Roland de Boissieu - Président de la FGFP,

• Stéphane Frisson - Président de Floralisa,

• Laurent Bizot - Président de l'UNEP,

• Henri Bava - Président de la FFP.

Aujourd’hui c’est une très belle victoire collective et une reconnaissance de l’intérêt de VAL’HOR, notre Interprofession. Plus que jamais, dans ces moments compliqués, l’Interprofession prend tout son sens, et la cotisation toute sa valeur. C’est ainsi que nous formons un tout, au service d'une même cause.

Maintenant, je veux insister sur un point : soyez attentif à respecter et faire respecter les gestes barrières.

Nous devons être à la hauteur de cette confiance qui nous est faite. Nous devons garantir la santé de nos clients et de nos salariés. Nous devons désormais être au rendez-vous du Printemps qui arrive.

En autorisant l’exercice de nos métiers, le Gouvernement veut aussi donner de l’espoir aux Français. Être entouré de fleurs chez soi, pouvoir jardiner, pouvoir embellir son espace de vie, pouvoir cultiver son potager, pouvoir s’aérer l’esprit sans voyager, pouvoir changer d’air dans un parc paysager... tout cela permet de se projeter vers un avenir meilleur. Les fleurs et plantes ont un pouvoir immense et vous le savez mieux que quiconque.

En ce jour de Printemps, sachons apporter du bonheur, du bien-être, de la beauté. Faisons-le avec beaucoup de responsabilité mais aussi de modestie en pensant à tous les métiers qui sont encore à l’arrêt.

Je vous souhaite un très bon printemps !

Prenez soin de vous et des vôtres. »


Mikaël Mercier, Président de l'Interprofession VAL'HOR