Mon espace pro

Où dépense-t-on le plus pour ses végétaux ? Cartographier les achats de végétaux, tel est l’objectif de ce focus. Pour établir son palmarès, l’enquête de Kantar pour VALHOR et FranceAgriMer s’appuie sur les 13 régions françaises. Grâce à un échantillon de 7000 foyers représentatifs des ménages français, ce panel consommateurs permet d’estimer le panier moyen en végétaux.

Répartition régionale des achats de plantes

L’enquête Kantar réalisée pour l’Interprofession VALHOR et FranceAgriMer se base sur un panel de 7 000 consommateurs de plus de 18 ans. Elle s’intéresse à l’achat de végétaux en général puis détaille les achats par région selon les types suivants :

  • Fleurs coupées et plantes d’intérieur ;
  • Plantes d’extérieur ;
  • Plantes de potager.

Les résultats 2021 de l’enquête

Les données du panel consommateurs Kantar pour VALHOR et FranceAgriMer permettent de connaître la consommation de végétaux par région. Les chiffres 2021 indiquent que pour l’ensemble des achats de végétaux (ornement et potager), l’Ile-de-France représente la région la plus importante en poids de foyers acheteurs* et en sommes dépensées. Cependant, c’est dans les régions Grand Est et Auvergne-Rhône-Alpes que le budget moyen par foyer acheteur est le plus élevé.

Dans le détail, du côté du marché des végétaux d’intérieur (hors deuil), le budget annuel moyen par foyer varie entre 51€ (Normandie) et 78€ (Bretagne) pour une moyenne nationale de 66€.

Pour le marché des végétaux d’extérieur, le panier annuel moyen s’élève aussi à 66€ et à l’inverse, c’est la Bretagne qui possède le budget moyen le plus bas (56€) et la Normandie le budget le plus élevée (80€).

Concernant le marché pour le deuil (cimetière, obsèques), on observe de fortes disparités sur les quantités moyennes selon les régions : en Bretagne, les foyers acheteurs acquièrent en moyenne 4,3 végétaux contre 8,2 en région Grand Est pour une moyenne nationale de 5,9 quantités.

Enfin, c’est dans les régions Centre-Val-de-Loire et Grand Est que la proportion de foyers acheteurs de végétaux pour le potager est la plus forte avec respectivement 44% et 40%. La proportion moyenne nationale atteint 36%.

Source : Panel consommateurs Kantar pour VALHOR et FranceAgriMer, données 2021.

*Un foyer est considéré comme acheteur lorsqu’il a effectué au moins un achat dans l’année.

Pour aller plus loin

Achats des foyers français en végétaux par région en 2021, VALHOR, octobre 2022.

SE CONNECTER

Si vous n’êtes pas un professionnel du végétal, contactez-nous.

Les achats de végétaux par région en 2019

Sur le marché des végétaux au global (végétaux d’intérieur, d’extérieur, pour le potager, le cimetière et les obsèques), l’Ile-de-France représente 18% des foyers acheteurs et 17% des dépenses totales effectuées en 2019. Cependant, elle ne figure qu’en 8ème place en termes de budget moyen par foyer acheteur et en dernière place au niveau des quantités annuelles achetées. La Bourgogne-Franche-Comté, l’Auvergne-Rhône-Alpes et la Normandie se placent dans le top 3 du budget annuel moyen par foyer acheteur avec respectivement 124€, 123€ et 122€ dépensés en arbres, plants, plantes ou fleurs. La moyenne française s’élève à 113 €.

L’Ile-de-France qui représente 1/5ème de la population française, représente aussi 1/5ème des foyers acheteurs de végétaux d’intérieur et 1/5ème de la consommation annuelle française en fleurs et plantes d’intérieur aussi bien en valeur et qu’en volume.

L’Auvergne-Rhône-Alpes et la Nouvelle Aquitaine sont bien situées sur le marché des végétaux pour l’extérieur (hors potager et cimetière) : l’Auvergne-Rhône-Alpes représente 12% des foyers acheteurs de végétaux d’extérieur en France avec un budget annuel moyen de 60€ contre 53€ pour l’ensemble de la France. En Nouvelle Aquitaine, les foyers dépensent aussi en moyenne 60€ mais avec des acheteurs proportionnellement moins nombreux : 10% des foyers acheteurs à l’échelle nationale.

Sources : Panel consommateurs Kantar pour VALHOR et FranceAgriMer, INSEE.

à télécharger

  • Achats des foyers français en végétaux par région en 2019, VAL’HOR, octobre 2020.

A découvrir également

  • Infographies, saisons et études plantations automne

    Consulter
  • La production française horticole et de produits de pépinière

    Consulter